Critique de film

pub

Spider-Man 3

"Spider-Man 3"
affiche du film

Peter Parker a enfin réussi à concilier son amour pour Mary-Jane et ses devoirs de super-héros. Mais l'horizon s'obscurcit. La brutale mutation de son costume, qui devient noir, décuple ses pouvoirs et transforme également sa personnalité pour laisser ressortir l'aspect sombre et vengeur que Peter s'efforce de contrôler. Sous l'influence de son costume, Peter devient trop sûr de lui et commence à négliger ses proches. Contraint de choisir entre le pouvoir si séduisant de ce nouveau costume et la compassion qui le caractérisait avant, Peter va faire face à ses démons lorsqu'il affrontera deux des pires méchants de l'histoire, l'Homme-sable et Vénom, dont l'extraordinaire puissance et la soif de vengeance menacent Peter et tous ceux qui lui sont chers.

pub

Les critiques à propos de ce film

Critique de Spider-man 3 - Quand l’araignée nous épate
Par : Damien Taymans
Tags : Super-héros

Il est étonnant de voir à quel point les choses changent pendant que les modes s’installent. Il y a à peine trente ans, personne ne se serait déplacé pour contempler l’adaptation de super-héros sortis des comics. Mais Superman a ouvert la voie avant que ne s’y engouffrent les Batman et autres X-men. Dans le même temps, il est vrai que nous avons été assaillis par toute une série de déchets qui ont pollué le cinéma comme Daredevil ou Catwoman. Mais il ne faut voir là que des échecs de parcours de personnes persuadées de réussir parce qu’ils suivent la mode du moment.

Bien à côté de ces échecs se situe Spiderman, adaptation lancée par Sam Raimi (Evil dead) qui a cartonné dès ses débuts dans les salles obscures. Le premier a séduit, le deuxième opus a envoûté le public et il n’y avait désormais que peu de places pour ses concurrents directs : l’homme araignée était le favori. Ainsi, après le feu d’artifice inauguré par le deuxième épisode, on était en droit d’attendre de ce Spiderman 3 une véritable révolution, d’autant plus que ce troisième volet a été emballé pour la modique somme de 250 millions de dollars.

Pour réussir ce pari, Raimi a mis les petits plats dans les grands et a rehaussé d’un cran le niveau de la franchise. L’homme-araignée n’a pas moins de trois adversaires, tous plus terrifiants les uns que les autres : le meurtrier de son oncle se transforme en Homme-Sable, son ancien ami Harry devient le Nouveau Bouffon et un collègue opportuniste mue en l’obscur Venom. Bien plus, le héros doit également lutter contre son côté sombre entériné par un parasite extraterrestre qui a pris possession de lui. Mais il doit aussi mener sa petite vie de Peter Parker et gérer sa relation avec Mary Jane (Kirsten Dunst).

Et toutes ces histoires, toutes ces batailles donnent lieu à des scènes époustouflantes de réalisme. Usant et abusant d’effets spéciaux faramineux et de mouvements de caméra millimétrés, Raimi bluffe chaque spectateur et ne lui permet jamais de reprendre son souffle tant le rythme est haletant. Précisons à nouveau (en est-il vraiment besoin ?) la prestation géniale de Tobey Maguire qui est épatant lorsqu’il révèle son côté sombre et de Kirsten Dunst qui tire admirablement son épingle du jeu : elle a surpassé la nana de Superman de quelques crans…

Malheureusement, à côté de ce rythme foudroyant, existe une perdition au niveau du scénario. A accumuler les histoires et les personnages, Raimi s’est quelque peu égaré et n’est pas parvenu à tisser des liens comme l’aurait fait son héros. Le métrage accuse ainsi quelques baisses de régime et relie assez maladroitement certaines pièces du puzzle.

Néanmoins, Spiderman 3 reste un excellent épisode de la franchise qui n’a rien à envier aux Quatre fantastiques


Critique de Spider-man 3 - Trois fois plus méchant ?
Par : Samuel Tubez

Entouré de tous ses comédiens, Sam Raimi poursuit les aventures de son petit tisseur avec ce Spider-Man 3 qui, disons-le tout de suite pour stopper tout suspense inutile, déchire pas mal le slip à bobonne ! Même si on est en droit d’avoir quelques réserves…

Ce coup-ci, tout roule comme sur des roulettes pour Peter Parker ! Il est beau, il est jeune, il a une petite amie qui l’aime et il assure parfaitement sa double identité avec sérénité. Mieux que ça, sa popularité est carrément impressionnante et le public l’adore. Il se sent tellement bien le gars, qu’il envisage même de demander en mariage Mary Jane. Mais bien évidemment, « l’horizon s’obscurcit » comme ils disent. Et effectivement, les ennuis commencent par l’inévitable confrontation avec son pote Harry, bien décidé à se venger une bonne fois pour toute. Dans la foulée, Peter apprend que le véritable assassin de l’oncle Ben court toujours. Il s’agirait de l’ex-taulard Flint Marko qui, suite à une malencontreuse chute (faut toujours qu’ils mettent les pieds là où il ne faut pas !), est devenu le Sandman (l’Homme de sable en vf). Et comme si ça ne suffisait pas, entre temps, il y a un symbiote qui a pris possession du costume de l’araignée. Ca craint !

Et là, avec ce résumé, vous avez même pas le quart de la moitié de l’intrigue ! C’est dire si ce film est dense ! Pourtant, mine de rien, les deux précédents épisodes étaient déjà bien consistants, mais ce coup-ci, c’est presque bourratif ! Avec tous ces personnages à gérer (auxquels on peut ajouter Eddie Brock/Venom et Gwen Stacy), il serait presque impossible de ne pas faire de sacrifice. Ainsi, Gwen (interprétée par La jeune fille de l’eau Bryce Dallas Howard) est bien jolie mais ne sert pas à grand-chose et Venom n’a pas assez de temps de présence à l’écran (sans parler de la facilité avec laquelle il se fait éliminer). Mais malgré des petites frustrations de cet acabit, force est de constater que Raimi s’en tire bien au vu de la complexité de la tâche. Tant que j’y suis, poursuivons dans les petits trucs qui coincent. Esprit comics ou pas, on doit quand même bien avouer qu’on a droit a quelques facilités, raccourcis et autres frustrations : l’amnésie d’Harry et son retour pour aider Spidey (même si c’est sympa de les voir combattre ensemble) ; Sandman qui se fait pardonner par un Spidey relativement clément (genre : « j’avais le doigt sur la gâchette et patatra, j’ai glissé chef ! » « C’est bon, ça arrive, j’te pardonne ! ») ; Venom qui n’est pas assez présent et qui s’absente de façon inexplicable durant la bataille finale (où qu’il est Venom ? Il est parti chier un coup ou quoi ? Ah le revoilà, il était temps !) ou encore l’aspect soi-disant plus sombre du film qui, au final, n’est pas si sombre que ça (bon, je sais, c’est pas Batman mais quand même !).

Hé, attendez, ne partez pas ! Spider-Man 3 reste quand même un bon film, revenez ! Tout ça c’est des petits trucs qui agacent et titillent les tarés comme moi qui attendent un film comme le messie et qui au final ne sont jamais contents. Car on ne va pas faire l’autiste, Spider-Man 3 c’est une nouvelle fois du grand spectacle généreux avec une âme à l’intérieur. Le film est dans la parfaite continuité des autres et on retrouve tous les persos avec un énorme plaisir, caméos compris (Bruce Campbell rules !). Les bastons sont hyper dynamiques et impressionnantes, jamais on n’a l’impression de se faire arnaquer (remember X-Men 3 ?) et Sam Raimi nous livre quelques scènes belles à en pleurer (la naissance du Sandman, pour n’en citer qu’une). Bref, qui aime bien châtie bien et si ça se trouve, quand je l’aurai revu une seconde fois, je trouverai que c’est un pur chef-d’œuvre. En attendant, c’est juste un excellent film de super héros comme on en a vu peu depuis…Spider-Man 2 !

Spider-Man 3 est le digne successeur de Spider-Man 2, on ne va pas chipoter. Il y a bien des petites choses par-ci par-là qui fâchent mais franchement, vous en connaissez beaucoup des adaptations de comics de cette qualité ?


Oeuvres liées :

Spiderman (2002)
Spiderman 2 (2004)

Commentaires sur le film

spider man

0 etoiles

moi jai bien aimé car li y a de l’action

30 novembre 2008 à 14:11 | Par rebecca dery
SPDER MAN

5 etoiles

coups de coeurCoup de coeur !

14 novembre 2010 à 18:11

Donnez votre avis sur le film !

En résumé
ecrire un commentaire sur le film
;



Récentes critiques

affiche du film
Ça
2017
affiche du film
The Black Room
2016
affiche du film
Spider-Man: Homecoming
2017
affiche du film
Okja
2017
affiche du film
Underworld: Blood Wars
2016
affiche du film
Wonder Woman
2017
affiche du film
Pirates des Caraïbes : La vengeance de Salazar
2017
affiche du film
The End
2016
affiche du film
Small Town Killers
2017
affiche du film
The Circle
2017

Cinemag

> Feuilleter

Concours

Sondage