Critique de film

pub

Snuff 102

"Snuff 102"
affiche du film

Un reportrice se renseigne sur les snuffs. Un critique lui explique le phénomène sur toile de tortures innommables...

pub

Les critiques à propos de ce film

Critique de Snuff 102 - L’enfer du snuff
Par : Chroniqueurs
Tags : Gore, Snuff

Par Nicore

Film évidemment sujet à controverse déjà rien que par son thème plus que sensible, ce Snuff 102 s’appuie sur des séquences extrêmement graphiques et dérangeantes pour avancer son analyse de la violence réelle et cinématographique en la poussant dans ses derniers retranchements.
Le script suit conjointement une jeune reportrice interviewant un critique de cinéma sur l’existence des fameux "snuff movies" (films dans lesquels des personnes seraient réellement tuées devant la caméra) et le calvaire de trois jeunes femmes livrées aux mains d’un tortionnaire brutal et pervers qui prend un malin plaisir à les torturer sous l’œil de la caméra.

Deux panneaux annoncent que certaines séquences issues de documentaires montrés dans le film sont bien réelles et un autre définit la perversion avant qu’un premier bref stock-shot montre le martyr d’un singe sujet d’expériences. Pas de doute, Snuff 102 promet d’aller loin dans la perversité. Le métrage avance d’entrée une première séquence terriblement glauque où un homme s’occupe de découper le bras d’un cadavre gisant dans une baignoire, mettant ainsi tout de suite le spectateur en condition avec cette utilisation d’un noir et blanc crasseux, tandis que la bande-son évoque un visionnage à l’aide d’un projecteur super 8.

La suite enfreint tout aspect linéaire en exposant l’univers malsain, avec cette mise à mort réelle d’un cochon incrusté de la définition du "snuff". De brèves images placent une jeune demoiselle bâillonnée dans la salle de bains de la première scène, avant que l’intrigue ne se décide à se lancer véritablement pour nous immiscer dans l’appartement d’une demoiselle qui, suite à un reportage télévisuel sur les agissements d’un serial-killer, se décide à écrire un article sur la violence.

Ensuite, le métrage fait se succéder différentes situations suivies en parallèle, notre reportrice en action sur la toile où elle va se renseigner sur les "snuffs", invitant alors le réalisateur à mettre en avant d’autres stock-shots rapides d’une réalité incertaine, tandis qu’une femme enceinte se drogue avec son petit ami, et nous pénétrons dans cette pièce dépouillée où siègent une, puis trois demoiselles attachées sur une chaise et bâillonnées par un homme masqué.

En plaçant ses sous-intrigues de la sorte, le réalisateur peut ainsi alterner les scènes violentes et brutales avec d’autres plus "intellectuelles". Ainsi, une véritable réflexion est proposée sur la véracité des "snuffs", accompagnée d’un discours sur notre société actuelle et le pouvoir de l’image, qui sont régulièrement graphiquement imagés par des retours sordides dans la chambre à tortures. Les tortures se font omniprésentes et malsaines à l’image de ces dents éclatées au burin, de ce bébé tué dans le ventre de sa mère ou encore de ce viol suivi d’une humiliation urinaire.

Bien entendu, ce sont ces passages qui s’avèrent être profondément dérangeants puisque le réalisateur n’hésite pas un instant à étayer son discours de scènes d’une brutalité absolue avançant des sévices sordides. Bien sûr, tout n’est pas directement exposé devant la caméra. Le réalisateur limite les effets véritablement gores, mais la violence suggestive du reste est suffisamment aliénante pour troubler le spectateur.

Au-delà même des ces séquences marquantes, le métrage opte pour le déroulement de son intrigue pour une montée en puissance d’une diabolique efficacité, se sortant ainsi peu à peu du carcan de la démonstration à caractère philosophique racoleuse pour progressivement faire monter une tension bien réelle et palpable.

L’impact et la force sauvage des situations sont parfaitement renforcés par un traitement de l’image adéquat, qui nous donne véritablement l’impression d’assister à un film amateur tourné par une caméra posée dans la pièce par le tortionnaire. Le choix d’utiliser uniquement la couleur pour les situations mettant en scène les sévices augmente leur impact tout en donnant un caractère quelque peu hors du temps à l’interview du critique et aux scènes de la vie normale des personnages.

L’interprétation est cohérente, avec des victimes remplissant leur rôle correctement en laissant transpirer leur douleur, alors que la mise en scène du réalisateur Mariano Peralta est toujours adaptée aux situations et donne complètement l’impression d’images prises sur le vif.
Les effets spéciaux sont ici terriblement réussis pour rester méchamment réalistes, peut-être bien aidés également par cette image pas vraiment nette et claire.

Snuff 102 reste une expérience troublante dans l’avancement de situations sordides et glauques définitivement immorales et brutales, en repoussant encore un peu plus loin les limites de ce qui peut être montré sur un écran dans une volonté évidente de choquer le spectateur !

Critique de Snuff 102 - Les abîmes du cinéma
Par : Chroniqueurs

Par Dante

Le cinéma comme toute forme d’art possède ses enfants terribles, ses tares et ses digressions expérimentales. Snuff 102 possède une sacrée réputation, il suffit de taper le titre sur Google, pour voir que le film de Mariano Peralta est devenu une sorte de mythe, métrage maudit et extrême à l’image de l’épisode Cigarette burns de Carpenter dans Masters of horror saison 1.

Proclamé film le plus violent jamais tourné, accusé d’être insoutenable, horrible, irregardable, d’avoir causé des malaises et des vomissements lors de son unique projection en Argentine, le film devient au final victime de sa sulfureuse réputation. Snuff 102 est l’œuvre d’un obscur réalisateur argentin, qui s’est lancé avec ce film dans le monde underground où l’ultra-violence côtoie la pornographie, un univers qui existe mais qui reste généralement dans des cercles très fermés d’amateurs d’extrême. Mais le hasard a voulu que celui-ci sorte du lot et dépasse sa condition de pelloche fauchée et hardcore pour devenir une sorte d’étendard de cet exhibitionnisme pervers.

Se voulant être une réflexion sur la violence et, plus précisément la violence graphique, le film entend disserter sur la fameuse légende urbaine du snuff movie. On y suit l’enquête d’une jeune et jolie journaliste qui cherche à boucler un papier sur ces fameux films en interviewant un psychologue pas expert dans le domaine. En parallèle, on suit le calvaire de trois jeunes filles, dont la journaliste, torturées, violées et massacrées sous l’œil inquisiteur d’une caméra, le tout entrecoupé de charmants stock-shots sur des tortures animalières. Le réalisateur essaie donc de ne pas verser dans la violence gratuite et la perversion en livrant une réflexion parfois pertinente, souvent vaine, sur la violence de notre société, la puissance des médias et notre part personnelle de perversion voyeuriste. Pour mieux appuyer ce côté didactique, le réalisateur opte pour une mise en scène expérimentale, entre images en noir et blanc hyper granuleuses, qualité sonore déplorable et mise en scène approximative.

Mais le plus clair du métrage se déroule bien entendu dans une salle lugubre où ont lieu les exactions du tueur. Là encore, la réalisation amateur et l’image très sale, contribuent à doter le film film d’un réalisme âpre et à le rapprocher au plus près du style présumé du snuff movie. Mais Peralta désamorce sa tentative d’extrême, en usant et abusant d’outils de mise en scène comme les zooms ou les inserts. La frontière réelle/fiction prend forme sitôt que chaque effet de cinéma se dessine. Ou cette distance imposée au spectateur n’est-elle qu’un moyen d’autodéfense face à la cruauté des images ? Car le spectacle que Peralta offre atteint des sommets de cruauté et de perversion, celui-ci franchissant définitivement les limites de la bienséance en plaçant une femme enceinte dans les mains du tortionnaire, ce qui nous vaut un avortement sauvage à coup de rangers. Mais le métrage se discrédite complètement sur la fin, où sa narration décousue prend enfin un sens et où le réalisateur opte définitivement pour une style purement fictionnel. On abandonne le côté dérangeant et pseudo-documentaire de l’oeuvre pour tomber dans une sorte d’Hostel ou de Martyrs bas du front.

Un OFNI donc, métrage que sa réputation précédera toujours et qui ne finira pas de faire jaser sur les forums. Mais au final, un pétard mouillé, une œuvre malade dans tous les sens du terme, qui hésite entre fiction, documentaire et réflexion intellectuelle. Une œuvre qu’on peut taxer de gratuite dans sa violence qui attirera toujours par son extrémisme affiché et sa soi-disant facilité à dépasser les limites. Femmes enceintes, âmes sensibles, mineurs et amis des animaux évités.


Commentaires sur le film

0 etoiles

Film extrement pas drôle.

8 décembre 2008 à 01:12
Snuff 102 ! Ouawoh !

5 etoiles

coups de coeurCoup de coeur !

Remuant, j’irais pas jusqu’à dire choquant me concernant, mais pour des personnes non averties attention, c’est violent, hyper violent, c’est un snuff-film, un vrai. On est à l’extrême limite de la fiction et la réalité. Images, scénario, musique, acteurs et actrices, mise en scène.... Tout est parfait pour un moment de terreur, un vrai, comme vous n’en n’avez pas eu depuis très longtemps devant un film...A ne pas regarder seul(e) le soir, et ne vous forcez pas à regarder les images...

9 avril 2009 à 19:04 | Par Damien B
grosse daube :o

0 etoiles

daube Daube !

Ce film est une daube :(

20 octobre 2009 à 19:10 | Par hexa
cool mais je m’attendais forcément à pire

3 etoiles

Bon , il est vrai que le style du monsieur ne manque pas de charme mais à mon goût , il achève que bien trop rapidement ses victimes , bien évidement parce qu’il se met trop facilement en colère : Un bien gros défaut qui gâche les sensations d’un spectateur comme moi qui aurait préféré des lames plus fines , un marteau moins vigoureux ( en caoutchouc de préférence ) et SURTOUT plus de plaies et moins de sang ..... Un bistouri aurait été du meilleur goût , juste histoire de les garder plus longtemps en vie !
Après il ne faut pas être trop mauvaise langue , on a tous fait nos premiers pas , et ce genre de film ne viens que de naitre

1er mars 2010 à 23:03 | Par charles henri
Sans intérêt !

0 etoiles

daube Daube !

Mis à part le coté voyeurisme malsain, je n’ai trouvé aucun intérêt à ce film mal ficelé et pourtant j’aime le gore.

27 mars 2010 à 13:03 | Par Serge O

5 etoiles

coups de coeurCoup de coeur !

Un très beau film j’ai adorer regarder du début à la fin ! A voir !!!

1er juin 2010 à 21:06
...

1 etoiles

daube Daube !

Sans commentaire...

16 juillet 2010 à 17:07 | Par Korrel

0 etoiles

daube Daube !

Le film n’a d’horrible que l’ennui qu’il provoque du début à la fin. Comme quoi, les coups du "Pire film au monde" , " des gens sont tombés malades à la vision" comme arguments vendeurs ont encore de beaux jours devant eux . Le film n’apporte rien ni dans le registre du gore, ni même dans le registre du cinéma. Bourrés de faux-raccords , de filtres sur la caméra , rien n’est récupérable . Les actrices se défendent encore , elles n’ont qu’a crier et se débattre de temps à autre . L’acteur subjugue par son écrasante nullité . Pour l’observateur , on remarque qu’il utilise le mauvais côté du couteau pour trancher , réalisme quand tu nous tiens. Pour les anatomistes écouter des sons d’os désossés dans un vagin sont une leçon, et une grande découverte ! A trop vouloir faire snuff, on se sacrifie sur l’autel du dieu Navet

29 août 2010 à 16:08 | Par locsy
super flipant

5 etoiles

coups de coeurCoup de coeur !

Le film le plus flipant de tous ceux que j’ai vue :O

16 avril 2011 à 20:04 | Par Keviiin
le gros kevin

5 etoiles

coups de coeurCoup de coeur !

c énorme mec sa ma fé plané et j’ai violer ma soeur
sétai bon ah ah

25 mai 2011 à 10:05 | Par bastien du 93
A chier

0 etoiles

daube Daube !

Si vous aimez ça vous étes tarée !
Certaine scéne sont réel. Sous pretexte de faire un documentaire il ne faut pas montrer n’importe quoi ! A quand un documentaire sur la Pedophilie et la sexualitée des zoophile ?
J’aimerais bien que mes com ne disparaissent pas !

9 juin 2011 à 04:06 | Par Fred
Attroce

5 etoiles

coups de coeurCoup de coeur !

Attention certaine scènes sont certainement bien réel. Ils appellent ça les "scéne de toture documentées" d’autre sont des reconstitution. Les scénes réel sont de petites scénes que l’on voit parfois juste 3 secondes... Typiquement les petites images qui peuvent se justifier dans un documentaire sur les Snuff, ce que le film pretend être. Si vous aimez ça, vous étes definitivement tarée. Je met 4 Etoiles pour qu’il soit vue et interdit. Ce qui est le cas en France.

9 juin 2011 à 04:06 | Par Fred
genial !!

5 etoiles

coups de coeurCoup de coeur !

Vous allez peut etre me prendre pour un taé mais ce film est tout bonnement genial... moi qui pensais m’etre epanoui avec toute la saga Saw, ce film est plus violent, on voit plus de blessures ! Evidemment, ne pas recommandé aux ames sensibles !!

Film a voir pour les gens un peu bizarre !

9 juin 2011 à 20:06 | Par foetus-mutilé
Pas mon genre mais excellent dans sa branche !

5 etoiles

coups de coeurCoup de coeur !

Bien que ce film soit trés violent et beaucoup trop pervertie pour quelqu’un comme moi, je dois avouer que c’est quand même pas mal réaliste pour un profane du cinéma, ce qui est le cas de la plupart des personnes moi y compris. Je veut dire que un cinéphile assez futé vois apparement des fautes de scénario ou d’effets spéciaux ce qui est quand même dommage car cela brise la barriére réalité/fiction. Parfait pour une soirée entre pote sinon^^.

25 novembre 2011 à 20:11 | Par réél ?
Faut etre Vraiment con pour aimer ce film

0 etoiles

daube Daube !

J’adore les films d’horreur mais delà à torturer les animaux hors de questions ! Car d’après ce que j’ai compris les animaux ont vraiment été massacrés dans ce film ! Et faut être complètement malade pour aimer cette violence gratuite !!! Car il y a malheureusement des fous sur cette planète à qui ça pourraient donner l’envie de faire pareil ! Mais si un jour l’un de vous en êtes victime.. Je ne sais pas si vous kifferez toujours autant bande de con ! Allez dans un hôpital psychiatrique parce que franchement pour aimer ce genre de film faut être vraiment un pauvre târé qui devrait ce faire soigner et au plus vite !!

6 octobre 2012 à 00:10 | Par Laurie2B

3 etoiles

coups de coeurCoup de coeur !

daube Daube !

Plutot gloque..

16 février 2013 à 13:02 | Par Killer

0 etoiles

daube Daube !

Franchement c’ est un vraie film de psychopate , ça peut donner des idées malsaines à des gens pas très net , des images d’ archives de vrais stuff et on torture des animaux , j’ aime les films d’ horreur et les films violents à la Tarantino mais là , ce fils est fait pour les tarés , désolé pour ceux quui ont bien aimés .

3 mai 2013 à 17:05 | Par TheAnarChisTe54
Un film.... CHOQUANT

1 etoiles

daube Daube !

Ce film m’a tout simplement.. choquer, le pire ! :o

4 mai 2013 à 03:05 | Par OnlineBOSS

0 etoiles

BANDE DE FILS DE PUTE DE TA RACE LA PUTE CELUI QUI AIME SE GENRE DE FILM !!!!!! Pauvre singe et cochon !!! Faut le crever le réalisateur c TT et a TT ceux qui fons ça !!!!! Bande de fiotte venger en ban lieux chaude vous aller voir votre petite gueule

9 juin 2013 à 20:06 | Par mehdi bonnevie
IMMONDE ET MALSAIN !!!!

0 etoiles

daube Daube !

Pour tout ceux qui ont aimé, faut vous faire enfermé, jouir de la douleur d’autrui est impardonnable

29 juillet 2013 à 20:07 | Par InTheMix
Bon sang...

0 etoiles

daube Daube !

les snuffs movie n’existe PAS, !!! ils ne sont PAS REELE !!!! merci au revoir

29 juillet 2013 à 21:07 | Par Machine

0 etoiles

@mehdi Bonnevie : Allez prends un xanax, ca va passer. MDR comment le mec il s’énerve. Hey prends toi une corde et vas te pendre mon gars. mouahahahahahaha.

Perso j’ai pas vu le film, c’est genre "A serbian Movie" ?

30 juillet 2013 à 15:07 | Par kikipolo
A la masse film pour Grand Psychopathe

5 etoiles

daube Daube !

FRANCHEMENT je comprends pas ce réalisateur il doit être ouf dans la tête complètement a la masse
juste pour pensé a faire ce genre de film !!l celui qui aime ce genre de film se retrouvera dans cette situation un jour ou l’autre et on verra si il aimera autant le snuff

complètement débile !!!

6 août 2013 à 04:08 | Par cacahuette

0 etoiles

daube Daube !

Aucun intérêt de tourner un pseudo’’film’’ comme cela. J’étais prévenu quand à l’absence totale de scénario, mais la sa dépasse toute mes attentes : ennui total, BO merdique soit disant pour augmenté soutenabilité mais qui approche plus de l’agacement sonore, qualité visuelle déplorable, et SURTOUT violence plus que gratuite qui accentue l’absence totale de conscience morale ( en même temps c’est le principe du genre), Bref ’’film’’ sorti directement de la tête d’un meurtrier en série psychopathe, Les personnes ayant ’aimé’ cette vidéo doive surement avoir quelques problèmes psychiques dont ils ne sont eux mêmes pas conscient et qui relevé de la psychiatrie.

5 septembre 2013 à 15:09 | Par Mister T, avec un T
L’homme impose au reste du monde l’échec de ca civilisations....

1 etoiles

daube Daube !

Et bien je pense que ce genre de film est très bien on devrai le mettre sur internet a qui veux le regarder et comme ca on pourrai repéré plus facilement tous les tarés de cet terre pour mieux les isolés du reste du monde ,,,,,

1er janvier 2014 à 16:01 | Par neo
FilmDeMerde.

0 etoiles

daube Daube !

ce fdp de trider qui aime ce film

5 août 2014 à 19:08 | Par Patrick Robin
Pas vu, pas près (de le voir)

0 etoiles

à films pénibles, coms pénibles.

9 août 2014 à 14:08 | Par Aguirre
Agréablement surpris par ce film, je le trouve même un peu court.

5 etoiles

coups de coeurCoup de coeur !

Très très bon film j’ai adoré c’est très drôle et pour les enfants
Ça doit être hilarant pour eux

1er juin 2016 à 16:06 | Par stivostine
Pfffff

1 etoiles

daube Daube !

Mouai.... Viens de regarder.... Et je comprends pas tout le foin qu’on fait autour. Certes il est hard, mais d’autres films mon beaucoup plus perturbé que celui-là.

La seule chose plausible que j’ai enfin vu, c’est qu’après assommer, faut finir :D

15 avril 2017 à 00:04 | Par Loupiaud

Donnez votre avis sur le film !

En résumé
ecrire un commentaire sur le film
;



Récentes critiques

affiche du film
The Babysitter
2017
affiche du film
Ça
2017
affiche du film
The Black Room
2016
affiche du film
Spider-Man: Homecoming
2017
affiche du film
Okja
2017
affiche du film
Underworld: Blood Wars
2016
affiche du film
Wonder Woman
2017
affiche du film
Pirates des Caraïbes : La vengeance de Salazar
2017
affiche du film
The End
2016
affiche du film
Small Town Killers
2017

Cinemag

> Feuilleter

Concours

Sondage