Critique de film

pub

Sawney : Flesh of Man

"Sawney : Flesh of Man"
affiche du film

Sawney est un tueur aussi psychotique que religieux, qui, à bord de son taxi, traque les âmes impies pour les ramener chez lui avant de les sacrifier. Ses frères, Jake et Judd, lui ramènent aussi des victimes dans le but les violer et les torturer ainsi que d’en donner les restes à une créature enchaînée à la cave. Les disparitions se multipliant, un journaliste et un policier décident d’enquêter. Malheureusement pour eux, la bête est relâchée de la cave et les choses vont vraiment dégénérer.

pub


Trailer - Sawney : Flesh of man (2012)
Par : Damien Taymans

Les critiques à propos de ce film

Critique de Sawney : Flesh of Man
Par : Geoffrey Marmonier
Tags : BIFFF 2013

Au XVIe siècle, Sawney Bean, un chef de clan écossais, fut exécuté avec tous les membres du clan pour des actes de cannibalisme. Cependant, l’un des membres de la famille a survécu. De nos jours, les descendants de Sawney continuent à perpetuer les traditions familiales, enlevant des jeunes filles pour les dévorer.

Pur produit du terroir écossais, Sawney : Flesh of Man est une affaire de famille. Réalisé par Ricky Wood, produit par le père de celui-ci (qui assure aussi le poste de superviseur des effets spéciaux), ce petit film indépendant s’appuie sur la légende de Sawney Bean, chef d’un clan de cannibales. Malgré le background historique purement écossais, ce premier film n’a rien de franchement novateur au niveau du scénario, mêlant de façon classique survival avec famille de dégénérés cannibales, et thriller avec l’enquête du héros journaliste cherchant à élucider le meurtre de la sœur de son ex. Le scénario part parfois un peu dans le n’importe quoi avec ces tueurs consanguins adeptes du kung fu, mais Sawney : Flesh of Man se laisse néanmoins suivre sans déplaisir, notamment grâce au cabotinage jubilatoire de David Hayman (Le Garçon au Pyjama rayé, Cadavres à la Pelle) dans le rôle du chef de clan.

Les effets spéciaux trahissent parfois la petitesse du budget, même si Ricky Wood et son équipe mettent souvent en application la technique romeresque consistant à utiliser de vrais abats animaux pour figurer les festins cannibales de la famille. Ricky Wood réussit néanmoins souvent à tirer son film vers le haut grâce à sa réalisation soignée et en mettant à profit les magnifiques paysages des highlands.

Pas novateur pour deux sous et pas forcément totalement mémorable, Sawney : Flesh of Man fait suffisamment preuve de l’amour du genre de Ricky Wood pour donner néanmoins envie de suivre la suite de la carrière de celui-ci (et notamment donne envie de découvrir la préquelle du film prévue par le réalisateur).


Commentaires sur le film

1 etoiles

Des dégénérés consanguins qui bouffent du badaud, juste pour assurer la pérennité de leur lignée mongoloïde. Un air de déjà-vu, non ?

24 avril 2013 à 09:04 | Par Damien Taymans

1 etoiles

De belles images de la campagne écossaise mais un intérêt et une originalité proches du néant.

24 avril 2013 à 09:04 | Par Seb Lecocq

1 etoiles

daube Daube !

19 janvier 2014 à 02:01

Donnez votre avis sur le film !

En résumé
ecrire un commentaire sur le film
;



Galerie photos

photo 38118 photo 38117 photo 38116
Voir la galerie complète

News associées (1)

juillet 2011
TRAILER - Sawney : Flesh of Man
20/07/2011

Récentes critiques

affiche du film
Ça
2017
affiche du film
The Black Room
2016
affiche du film
Spider-Man: Homecoming
2017
affiche du film
Okja
2017
affiche du film
Underworld: Blood Wars
2016
affiche du film
Wonder Woman
2017
affiche du film
Pirates des Caraïbes : La vengeance de Salazar
2017
affiche du film
The End
2016
affiche du film
Small Town Killers
2017
affiche du film
The Circle
2017

Cinemag

> Feuilleter

Concours

Sondage