Critique de film

Saw 2

"Saw 2"
affiche du film
  • Genre : Thriller – Thriller horrifique , Thriller – Serial Killer
  • Année de production : 2005
  • Sortie belge : 0000-00-00
  • Réalisateur : Darren Lynn Bousman
  • Pays d'origine : USA
  • Durée : 1h35
  • Scénariste : Darren Lynn Bousman, Leigh Whannell
  • Musique : Charlie Clouser
  • [
  • Bande annonce
  • ]
  • Casting : Donnie Wahlberg, Shawnee Smith, Tobin Bell, Glenn Plummer, Dina Meyer
  • Récompenses : Aucune

Chargé de l'enquête autour d'une mort sanglante, l'Inspecteur Eric Matthews est persuadé que le crime est l'oeuvre du redoutable Jigsaw, un criminel machiavélique qui impose à ses victimes des choix auxquels personne ne souhaite jamais être confronté. Cette fois-ci, ce ne sont plus deux mais huit personnes qui ont été piégées par Jigsaw...

Les critiques à propos de ce film

Saw 2 - Vivement Saw 6 ! (au moins, ou pourra rire du titre !)
Par : Damien Taymans


Parti pour être une série B inconnue, le premier opus a fait l’effet d’une bombe et s’est rapidement imposé comme un classique dans la série des serial-killer. James Wan, le brillant auteur du premier épisode n’a plus voulu assumer la séquelle de son chef-d’œuvre et a préféré prendre le rôle de producteur exécutif. La tâche délicate de réaliser une suite a été confiée à Darren Lynn Bousman, réalisateur en herbe, encore inconnu au bataillon.

En jeune premier, Bousman est tombé dans le piège, gros comme une maison, qu’il fallait coûte que coûte éviter. Le premier épisode avait frappé un grand coup grâce à son atmosphère malsaine et à ses quelques rares scènes relativement gores. Bousman a donc mis les pieds dans le plat en reprenant exactement la même trame que Wan, mais en l’amplifiant. Au lieu d’avoir deux personnes enfermées dans une seule pièce, on retrouve huit personnes dans une maison complète. Non content de cette exagération stupide, Bousman a commis une autre bourde : il s’est amusé à multiplier les scènes gores pour plaire aux spectateurs. Le seul problème est que, pensant ériger des scènes de meurtres dans un esprit diabolique (comme l’avait fait Wan), Bousman s’est fourvoyé et en a complètement oublié de bâtir une histoire digne de ce nom. On se retrouve donc avec un amas d’hémoglobine, une pluie de meurtres qui lassent rapidement.

Autre erreur commise par le néo-réalisateur : il s’est entêté à créer une double histoire (Eric Matthews et Jigsaw d’une part, les victimes dans la maison d’autre part) qui, même si elle était obligatoire pour le final du récit, est dommageable pour l’ambiance du film. Au lieu d’assister aux épreuves en direct, on le fait à travers des caméras de surveillance dont la maison est truffée. En utilisant ce biais, Bousman nous éloigne encore un peu plus des scènes qui nous sont montrées. Une distance supplémentaire est prise et on se sent peu concernés par les événements de cette maison. De plus, comme dans l’œuvre originelle, nous sont montrés de nombreux flash-back qui aident à comprendre l’histoire. Enfin, ça, c’est en théorie car en pratique, ils desservent énormément le film et ne nous offrent que peu d’informations utiles (si ce n’est ceux concernant Jigsaw) et ralentissent considérablement le récit.

Séduits par le premier opus, on sort dégoûtés par sa séquelle. Un film inabouti, maladroit, empli d’exagérations… La scène finale (pourtant sympathique et bien trouvée) ne réussit pas à sauver la mauvaise impression que le film a laissé. Dommage, on en attendait plus…


Oeuvres liées :

Saw (2004)
Saw 3 (2006)
Saw 4 (2007)

Cinemag

> Feuilleter

Concours

Sondage