Scream queen

Rosalba Neri

8 août 2011 | Par : Alan Deprez (Vivadavidlynch)

Rosalba Neri, sublime déesse du Bis et fantasme cinéphilique absolu, est née le 19 juin 1939 à Forlì, en Émilie-Romagne (Italie). Très tôt, son physique élancé, sa longue chevelure et son regard sombre, lui conférant l’apparence d’une diva de la grande époque (à la sensualité exacerbée), attirèrent à coup sûr les regards des “maschilisti” (NB : machos) de la ville, célèbre pour son architecture fasciste (héritage du Duce Mussolini). Une allure inoubliable, à la beauté vénéneuse (aspect qui sera exploité à foison par de nombreuses péloches d’exploitation), qui ne tardera pas à lui offrir une place sur le trône royal du Bis européen, aux côtés des stars Edwige Fenech, Nadia Cassini, Caroline Munro, Martine Beswick, Barbara Bach ou encore Ingrid Pitt (pour ne citer qu’elles). Un véritable cauchemar pour les fabricants de braguettes…

L’amateur éclairé se souviendra avec émotion de ses premières apparitions dans Mon coquin de père (Georges Lacombe, 1958), Les évadés de la nuit (Roberto Rossellini, 1960), Esther et le roi (Raoul Walsh & Mario Bava, 1960) La vallée des pharaons (Fernando Cerchio, 1960) ou encore Hercule contre les vampires (Mario Bava & Franco Prosperi, 1961). S’en suit une “boulimie” de tournage, qui verra l’actrice apparaître dans pléthore de “bisseries”, des plus obscures aux œuvres d’artisans chevronnés : I due della legione straniera (1962) et Uno strano tipo (1963), comédies mineures commises par Lucio Fulci, Le cheik rouge (Fernando Cerchio, 1963), Hercule contre Moloch et Hélène, reine de Troie (Giorgio Ferroni, 1963 & 1964), Samson contre le corsaire noir (Luigi Capuano, 1964), Ursus l’invincible (Gianfranco Parolini, 1964), Johnny Yuma (Romolo Guerrieri, 1966), Arizona Colt (Michele Lupo, 1966), Furie au Missouri (Alfonso Brescia, 1967), Top Sensation (Ottavio Alessi, 1969, aux côtés d’Edwige Fenech & Eva Thulin), Justine de Sade et The Castle of Fu Manchu (Jesus Franco, tous deux de 1969) - partageant dans ce dernier l’affiche avec Sir Christopher Lee, Arizona se déchaîne (Sergio Martino, 1970), … impossible d’être exhaustif, sous peine de noircir les pages d’un dictionnaire !

Mais la ravissante Rosalba Neri restera surtout dans la mémoire des cinéphiles pointus/déviants par ses rôles dans des films cultes à la réputation solide (majoritairement issus des glorieuses 70’s) : le “WIP” 99 femmes (alias L’amour dans les prisons des femmes, Jess Franco, 1969), le giallo Les insatisfaites poupées érotiques du Docteur Hitchcock (Fernando Di Leo, 1971), Lady Frankenstein, cette obsédée sexuelle - tout un programme ! (Lady Frankenstein, Mel Welles & Aureliano Luppi, 1971), L’amante del demonio (The Demon Lover, Paolo Lombardo, 1972), Alla ricerca del piacere (Leather and Whips) et Il sorriso della iena (Smile Before Death), réalisés par Silvio Amadio et sortis en 1972, Maison de rendez-vous (French Sex Murders, Ferdinando Merighi, 1972), Decameron ‘300 (Renato Savino, 1972), Les vierges de la pleine lune (Luigi Batzella & Joe D’Amato, 1973), Big Guns (Duccio Tessari, 1973) ou encore The Arena (Steve Carver, 1974), dans lequel elle côtoie la féline Pam Grier.

Les néophytes et autres allergiques au Bis l’auront sans doute remarquée dans deux opus d’Angélique (Angélique, marquise des anges & Merveilleuse Angélique), Pas de roses pour O.S.S. 117 (1968) ou Libera mon amour (Mauro Bolognini, 1975), avec l’icône Claudia Cardinale. Rosalba se retira des écrans après avoir rejoint le casting de la mini-série Olga e i suoi figli (1985, “starring” Annie Girardot & Mario Adorf), mais perdurera “ad vitam aeternam” dans les souvenirs moites de cinéphiles dévoués…

Commentaires

Vue dans pas mal de films, tous genres confondus. Généralement convaincante. Dans "99 Women", elle est peut-être la meilleure du casting ! Une sensualité assez lourde et obsédante, une réelle présence ...
Dommage que Franco ait raté le film (comme beaucoup d’autres !). Homme sympathique et cultivé, polyglotte mais réalisateur scandaleusement surestimé ! (à mon avis ...)

20 juin 2017 | Par Claude Mercutio

Ajouter un commentaire

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Image du jour

Récentes critiques

affiche du film
The Black Room
2016
affiche du film
Spider-Man: Homecoming
2017
affiche du film
Okja
2017
affiche du film
Underworld: Blood Wars
2016
affiche du film
Wonder Woman
2017
affiche du film
Pirates des Caraïbes : La vengeance de Salazar
2017

Cinemag

> Feuilleter

Concours

Sondage