Interviews

Robert Kurtzman (Réalisateur de The rage)

3 avril 2008 | Par : Damien Taymans

Kurtzman a la rage...






Parlez-nous de votre dernier film intitulé The rage avec Andrew Divoff…

The rage est un retour en arrière vers les films de notre jeunesse. C’est l’histoire d’un scientifique dont la vie et le travail ont été détruits par son gouvernement qui a subi une pression des conglomérats pharmaceutiques occidentaux pour cacher sa découverte du remède contre le cancer. Il est alors enfermé dans un asile d’aliénés pendant des années jusqu’à ce qu’il s’échappe et gagne l’Amérique où il prévoit de prendre sa revanche en lâchant un agent mutagène sur le monde. Lui seul possède le remède de cet agent et, à moins que les gouvernements du monde ne rendent public son antidote contre le cancer, l’humanité ne survivra pas. Mais les choses ne se passent pas comme prévu…

Quelles sont vos influences pour ce film ?

John Bisson (scénariste et producteur) et moi voulions vraiment réaliser notre premier film pour la Precinct 13 Entertainment dans l’esprit des films de drive-in ou grindhouse que nous regardions tard le soir en grandissant, des films comme Bride of teh Monster, The Brain that wouldn’t Die, The Giant Claw, The Amazing Colossal Beast, les films de la Monogram et ceux de Sam Katzman. C’est en réalité un film de série B qui espère devenir… un film de série B…

Nous avions à la base décidé de rentrer dans une machine à remonter le temps pour retourner vingt ans en arrière pour faire notre premier film. Nous désirions faire un film dans l’esprit d’Evil dead, Re-Animator, Phantasm et Braindead en fabriquant celui-ci en dehors des studios hollywoodiens. J’ai toujours admiré ces réalisateurs qui ne font pas que parler de cinéma mais plutôt sortent des sentiers battus et foncent pour en faire un. Ce fut une expérience enrichissante pour nous tous car nous avions tous des multiples fonctions sur le tournage. C’était un travail difficile mais cela nous a amenés beaucoup d’amusement. Probablement, la meilleure expérience que j’ai vécue sur un tournage.

Quels réalisateurs vous ont inspiré ?

John Carpenter, Sam Raimi, George Romero, Wes Craven, Walter Hill, John Woo, Dario Argento, Don Coscarelli. J’ai un respect profond pour les réalisateurs qui n’attendent pas de réponse des studios mais foncent et fabriquent leurs films de façon indépendante selon leurs propres conditions… Evil Dead, Re-Animator, Phantasm, La colline a des yeux, La Nuit des morts-vivants, etc…

Pourquoi avoir attendu près de dix ans après Wishmaster pour repasser à la réalisation ?

J’ai fait de plus grands films que The Rage mais toujours sous le système hollywoodien et je voulais vraiment réaliser un métrage dans l’esprit des films indépendants avec lesquels j’ai grandi. Après Wishmaster, j’ai consacré dix ans à monter des projets et à fonder des scripts variés pour finalement les voir noyés dans l’enfer du développement sans qu’aucun ne soit produit. C’est vraiment frustrant parce que vous investissez tellement de temps et d’argent. Finalement, c’est un miracle quand un film ressort du processus des studios. J’ai fondé plusieurs projets indépendants pour outrepasser ma frustration. J’étais fatigué de jouer le jeu d’Hollywood et j’ai finalement décidé de réaliser un film en dehors de ces contraintes. C’est pourquoi j’ai fondé ma nouvelle compagnie Precinct 13 Ent.

J’ai donc produit et réalisé The rage, film au style rebelle, à l’extérieur du système, loin de l’attention des producteurs hollywoodiens. Depuis The rage, j’ai fait deux autres films. Un pour Dimension Extreme appelé Buried Alive et mon futur thriller pour MGM intitulé To Live and Die.

Vous avez occupé plusieurs postes sur ce film (producteur, scénariste, réalisateur). Etait-ce une volonté ou une nécessité ?

Les deux… Nous avions un très petit budget et il était donc nécessaire d’occuper plus qu’un seul poste sur le tournage. Nous disposions d’une équipée de 15 personnes pour la plupart de la production et nous avons été impliqués dans tout, des fx à la construction des plateaux. Nous l’avons fait afin d’acquérir l’expérience de monter un film de A à Z. J’ai même été mon propre opérateur caméra (rires).

Comment a été reçu le film aux States ?

Très bien ! La majorité des critiques et des fans acceptent ce que nous avons essayé de faire et adhèrent à l’esprit que nous y avons implanté. Certains lui donnent même le nom de « Merveille des B-movies »…

Heureux que votre film soit sélectionné au festival du BIFFF ?

Très très heureux ! Le film a été accepté dans beaucoup de festivals dans le monde entier et a été vraiment très bien reçu. J’espère que le public prendra du bon temps…

Pouvez-vous nous parler de votre futur projet appelé To Live and Die ?

Je viens juste de terminer le montage sonore de ce nouveau film qui sera un mélange d’action et de thriller. C’est mon premier film qui n’est pas horrifique ou science-fictionnel. MGM le distribue. C’est mon deuxième film avec le producteur David Greathouse. Au casting, vous pourrez retrouver Sean Patrick Flanery (Boondock, Powder) et Joe Pantoliano (Matrix, Momento).

Nous sommes prêts pour préparer mon nouveau film d’horreur intitulé Bimp avec Tobin Bell que nous allons tourner cet été. Ce film sera une adaptation de la série comics de Mark Kidwell. Je suis vraiment excité car ça va être un grand film vraiment terrifiant !

Merci à vous monsieur Kurtzman pour cette interview bien sympathique

Mais merci à vous pour le temps que vous m’avez consacré et bonne chance pour la suite !

(Interview réalisée et traduite par Damien)

Commentaires

Bien s�r, ce qu’est un site grand et messages � caract�re informatif, je vais ajouter des backlink - bookmark this site ? Regards, Reader. cafetiere

3 novembre 2009 | Par

Ajouter un commentaire

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Image du jour

Récentes critiques

affiche du film
Ça
2017
affiche du film
The Black Room
2016
affiche du film
Spider-Man: Homecoming
2017
affiche du film
Okja
2017
affiche du film
Underworld: Blood Wars
2016
affiche du film
Wonder Woman
2017

Cinemag

> Feuilleter

Concours

Sondage