Critique de film

Réveillon sanglant

"Bloody New Year"
affiche du film
  • Genre : Horreur – Slashers
  • Année de production : 1987
  • Sortie belge : 0000-00-00
  • Réalisateur : Norman J. Warren
  • Pays d'origine : Angleterre
  • Durée : 1h30
  • Scénariste : Frazer Pearce
  • Musique : Nick Magnus
  • [
  • Bande annonce
  • ]
  • Casting : Suzy Aitchison, Nikki Brooks, Colin Heywood, Mark Powley, Catherine Roman, Julianne, Ronnie, Steve Emerson, Steve Wilsher, Jon Glentoran, Val Graham, David Lyn,...
  • Récompenses : Aucune

Un groupe d'adolescents échoue sur une île au large de la côte anglaise. Celle-ci abrite un hôtel étrange qui semble figé dans le temps, rempli de décorations de Noël et du Nouvel An, alors que nous sommes en plein été! Pas âme qui vive aux alentours et pourtant, nos jeunes héros vont vite être témoins de phénomènes étranges, annoncant un danger imminent...

Les critiques à propos de ce film

Réveillon sanglant - Un bon plein de terreur...
Par : Quentin Meignant


Le réalisateur de Satan’s Slave, de La terreur des morts-vivants et du Zombie venu d’ailleurs nous offre avec cette série B un pur moment de suspense. Norman J. Warren fait montre d’un talent incroyable pour nous effrayer et détruit l’image de réalisateur médiocre que nous avions de lui. En effet, cette série B est un modèle du genre.

Certes, il ne faut pas s’attendre à des effets spéciaux hors normes ni à un scénario d’une logique imparable, mais le film peut se vanter de nous avoir fait vivre 1h30 de sensations fortes ! Bien sûr, ce métrage est un peu comme une relique, tant la qualité de l’image est mauvaise, ce qui est étonnant pour un film qui a à peine 20 ans, mais voilà, Warren sait ménager l’intrigue et le suspense ! Durant 90 minutes, il multiplie les apparitions de ce que l’on croit être des spectres mais qui sont en fait un dérèglement du temps.

Ces sortes de fantômes-zombies, coincés sur une île depuis 1959 pour l’éternité, n’ont qu’une idée en tête : faire de nouveaux membres et ils vont donc pourchasser un groupe de jeunes naufragés des 80’s. Vu comme ça, nous avons de quoi assister à une bonne daube mais Norman J. s’emploie dès le début à nous fait oublier la faiblesse de ce scénario en nous livrant une mise en scène virevoltante. Vous ne saurez compter vos sursauts sur vos doigts, à moins que vous en ayez plus de 30 ! La terreur, le danger et l’horreur sont partout.


Et comme si cela ne suffisait pas, des brutes vengeresses arrivent sur l’île pour se venger de nos héros ! Le rythme est le grand point fort de ce métrage dont l’action ne connaît aucune trêve ! Les acteurs s’en sortent plutôt bien pour de sombres inconnus sauf le pauvre Julian Ronnie (Tom) pour qui jouer consiste à déballer son texte avec un élan quelque peu shakespearien ! Notons, au contraire, la remarquable prestation de Catherine Roman et de Mark Powley qui jouent leur rôle dans une sobriété plutôt efficace !

Le maquillage est aussi plutôt réussi. Par contre, les effets spéciaux ne sont pas toujours du plus bel effet concernant les démembrements. Ce niveau un peu faiblard devrait en rebuter plus d’un : les fans de gore ne seront pas servis ! La musique, sans atteindre des sommets est quant à elle digne d’une très bonne série B car elle nous stresse juste ce qu’il faut ! Une série B à voir absolument pour les amateurs du genre ! On pourrait la comparer à Démons de Lamberto Bava mais le stress en plus !

Ce film n’a hélas été apprécié que par très peu de gens et pourtant la qualité est bien là ! Une bonne décharge d’adrénaline !

Cinemag

> Feuilleter

Concours

Sondage