Critique de film

pub

Le Retour des morts-vivants

"The Return of the Living Dead"
affiche du film

Un nuage verdâtre s'élève d'un bâtiment ou sont entreposés d'étranges cadavres. Aussitôt, il se propage dans un cimetière voisin visité par un groupe de punks insouciants.

pub

Les critiques à propos de ce film

Critique de Le Retour des morts vivants - More brains !
Par : Samuel Tubez

Les idées à la fois folles et géniales de Dan O’Bannon nous manquent. Décédé en décembre 2009, ce véritable auteur laissait derrière lui un héritage majestueux, composé de scripts et de personnages inoubliables, presque toujours ancrés dans la SF (Dark Star, Alien, Total Recall, Screamers,…). Cette figure toute particulière du cinéma fantastique s’essaya en 1985 à la réalisation, signant Le Retour des morts-vivants, un premier long métrage (un second suivra, The Resurrected, passé quasi inaperçu en 1992) qui parodie, en évitant de vulgairement copier, La Nuit des morts-vivants, créant ainsi l’une des premières comédies zombiesques totalement assumée mais, aussi, les premiers morts-vivants sprinteurs ! Aujourd’hui un peu oublié par les jeunes générations, ce film est donc une petite date dans l’univers du cinéma d’horreur qu’il faut absolument (re)découvrir, sous peine de passer à côté d’un moment sacrément fun et culte.

Attention, ce film est tiré de faits réels. Ces premiers mots qui apparaissent d’entrée de jeu à l’écran annoncent déjà le ton absurde du film. Après un pré-générique mettant en scène deux crétins interprétés avec un cabotinage parfaitement adéquat (James Karen et Thom Mathews), l’excellent générique du Retour des morts vivants (musique de Matt Clifford) laisse déjà s’échapper la Trioxine 245, gaz qui provoquera le réveil des nombreux cadavres du film. Parmi ceux-ci, les morts du cimetière avoisinant qui s’attaqueront aux punks venus rejoindre leur ami sur son lieu de travail (l’ami en question étant l’un des crétins précités)…

Empli de personnages poussifs interprétés par des acteurs au charisme pour le moins singulier (comment oublier l’embaumeur Ernie aux penchants nazis cachés, joué par l’excellent Don Calfa, ou Linnea Quigley qui arrache son petit haut en se dandinant sur une tombe), bourré de détails croquignolets et de répliques cultes (« You think this is a fucking costume ? This is a way of life ! »), sans oublier une flopée de cadavres arborant parfois des looks du plus bel effet (dont le célèbre Tar-Man designé par l’immense William Stout), Le Retour des morts-vivants livre un spectacle drôle et fun tout en conservant une aura horrifique tout de même assez présente. Impossible de ne pas glousser en entendant les phrases philosophico-morbides sortant de la bouche de punks se bourrant la gueule au milieu des tombes, difficile de rester de marbre lorsque Linea Quigley bondit sur une victime au beau milieu d’une ruelle brumeuse, et puis, comment résister aux réclamations des morts désirant toujours plus de « cerveaaaaaaux » et rester coi devant un final pour le moins exterminateur ? Certes, tout cela est loin d’avoir la force et l’équilibre subtil d’un Loup-garou de Londres mais l’enthousiasme y est, et Dan O’Bannon réussit parfaitement à nous divertir tout en respectant la dose d’hémoglobine de rigueur. Contre la grisaille, l’humeur morose, en temps de crise ou en pleine période d’Halloween, le (re)visionnement du Retour des morts-vivants est donc fortement recommandé, foi(e) d’ambulancier !

Parodiant sans vulgairement copier ses modèles, Le Retour des morts-vivants assume sans aucune prétention son aura punk, fun et horrifique, proposant un spectacle tour à tour amusant, parfois un peu inquiétant, et souvent absurde. Un grand moment de cinéma fantastique typiquement eighties qui, avec le temps, n’a rien perdu de son efficacité, s’inscrivant au panthéon des œuvres cultes zombiesques et grappillant sans mal l’une des premières places au panthéon des meilleures comédies horrifiques dans notre cœur (bon, d’accord, MON cœur si l’on en croit la critique peu enjouée de mon illustre collègue ci-dessus !).


Commentaires sur le film

3 etoiles

Le retour des morts-vivants est un film différent malgré la forte influence de La nuit des morts-vivants. L’histoire est bien structurée même si certains passages sont inutiles (voire la danse nue d’une jeune « punk » sur une tombe). Le film d’O’Bannon est donc dans l’ensemble correct avec des nouveautés et un humour décalé. La fin apocalyptique du film est assez dérangeante et c’est elle qui donne toute l’ampleur à l’œuvre.

22 septembre 2008 à 16:09 | Par Haddonfield
Grrrrrrrr

5 etoiles

Outch ! Malgré le fait que j’aime vraiment beaucoup ce site ! Je me dois de protester ! Car c’est bien la première fois (il en faut toujours une) que je vois une critique aussi dur et injuste que celle çi sur "ROTLD" bon chacuns ses gouts me direz vous, mais le coup du mauvais jeu d’acteurs là c’est dingue, déja il faut le voir en VO car c’est trés differents de la VF qui est pour une fois excellente mais qui effectivement donne un côté comique poussif à la chose !

23 septembre 2008 à 13:09 | Par Triox
Le re-retour

2 etoiles

Refroidi par la vision de ce Retour que j’ai perso trouvé gonflant et extrêmement poussif. Maintenant, encore une fois, un film dépend aussi des conditions dans lesquelles il est vu. Une seconde vision changerait peut-être la donne en ce qui me concerne. Mais, à parler franchement, j’ai nettement préféré le ton faussement décalé du troisième opus de Yuzna que cette version hilarante parfois pompante souvent...

23 septembre 2008 à 17:09 | Par Damien
Cerveauuuuuux !

5 etoiles

coups de coeurCoup de coeur !

Mon film culte par exelence (bien que j’en ai pleins, celui çi est en haut de la pile) C’est de là que je tire mon pseudo (diminutif de la Trioxine245). Pour moi "ROTLD" est le film d’horreur de cette periode cinématographique bénnie surtout par rapport au cinéma fantastique. "Le Retour des morts vivants", non pas ceux de Romero, mais les autres, plus vicieux , intélligents, incisifs et percutants. Puis ce fameux strip tease, ces ghoules affamées qui couraient à toute vitesse en gueulant à qui avait le malheur de les entendre : « Cerveau ! ».
Réalisé par Dan O’Bannon en 1985, a dès sa sortie en salle fait l’effet d’une bombe dans l’univers cinématographique zombiesque de l’époque. Doté d’un humour décapant, d’un look bien destroy aux couleurs saturés tout droit sorti d’un album des Cramps. Ecrit par John Russo

16 février 2009 à 23:02 | Par Triox
le retour des morts-vivants

5 etoiles

coups de coeurCoup de coeur !

un film inoubliable ! meilleur film de tout les temps

14 février 2010 à 01:02 | Par scott77
Un petit chef d’oeuvre d’humour noir

5 etoiles

coups de coeurCoup de coeur !

LE RETOUR DES MORTS VIVANTS a pour principale qualité d’avoir réussi à allier horreur et humour noir. On ne peut pas le comparer avec l’oeuvre de Romero, qui est beaucoup plus grave dans ses thématiques abordées. LE RETOUR DES MORTS VIVANTS est surtout un divertissement agréable et politiquement incorrect. Et puis c’est le film qui a révélé la scream queen Linnea Quigley (la fameuse scène du striptease) et qui allait poursuivre ensuite une florissante carrière dans le cinéma bis et le fantastique (CREEPOZOIDS, SORORITY BABES, NIGHT OF THE DEMONS, ...) , ce qui en quelque sorte, fait du RETOUR DES MORTS VIVANTS un petit film culte.

25 septembre 2010 à 14:09 | Par Guillaume
L’apparition des cerveaux

3 etoiles

Ce film est loin d’être le meilleur du genre zombies mais il en a établit plusieurs codes. Pas trop gore mais il y a une dose de suspense pas négligeable, l’esprit de ce récit est déjanté et nihiliste. http://a-travers-le-7e-art.skyrock.com

1er octobre 2013 à 11:10 | Par Anarchygor
Excellente farce grand-guingnolesque

5 etoiles

coups de coeurCoup de coeur !

Ah qu’il sent bon les années 80 celui-là... Pour remettre les choses à leur place : contrairement à ce qui a été dit, alors certes le film s’éloigne de l’œuvre de Romero par son côté trashy-comic (O’Bannon fortement inspiré par les comics "Tales from the crypt" et co.), mais la filiation à "La Nuit..." est bien présente. En regardant de près, on retrouve une partie de l’équipe : Russell Streiner (co-écrivain de l’histoire) n’est autre que le producteur du film de Romero et John A. Russo (l’autre écrivain de l’histoire) était le scénariste de "La Nuit...", alors de là à dire que le scénario n’a rien à voir et qu’il tient sur un ticket de métro et purement inconcevable (ou alors dire que les deux films ont un scénario faible !). La prochaine fois, renseignez-vous ! D’ailleurs John Russ

17 février 2014 à 13:02 | Par Lynch971

Donnez votre avis sur le film !

En résumé
ecrire un commentaire sur le film
;



Récentes critiques

affiche du film
Ça
2017
affiche du film
The Black Room
2016
affiche du film
Spider-Man: Homecoming
2017
affiche du film
Okja
2017
affiche du film
Underworld: Blood Wars
2016
affiche du film
Wonder Woman
2017
affiche du film
Pirates des Caraïbes : La vengeance de Salazar
2017
affiche du film
The End
2016
affiche du film
Small Town Killers
2017
affiche du film
The Circle
2017

Cinemag

> Feuilleter

Concours

Sondage