Renvoyez la censure !

RENVOYEZ LA CENSURE !

25 juillet 2013 | Par : Darkness Fanzine

La censure au Royaume-Uni en 2012

Le rapport annuel d’activité du British Board of Film Classification (BBFC) vient d’être mis en ligne. On y apprend notamment que sur 850 films soumis à la Commission britannique de classification des films en 2012, 87 ont été autorisés tous publics (U), 150 laissés à l’appréciation des parents (PG), 234 interdits aux -12 ans non accompagnés (12A), 315 interdits aux -15 ans et 64 interdits aux -18 ans. En France pour la même période, le rapport annuel du Centre national de la cinématographie et de l’image animée (CNC) explique que sur 1 441 longs et courts métrages présentés à l’avis de la commission de classification des œuvres cinématographiques en 2012, 1 267 ont été classés « tous publics », 82 autorisés « tous publics avec avertissement », 79 « interdits aux -12 ans » dont 2 avec avertissement, 12 « interdits aux -16 ans » dont 1 avec avertissement et 1 seul film a été interdit aux -18 ans » (Il n’y a pas de rapport sexuel, de Raphaël Siboni). Parmi les films interdits aux mineurs au Royaume-Uni en 2012, on peut citer Killer Joe (2011) de William Friedkin, Django Unchained (2012) de Quentin Tarantino, Dredd (2012) de Pete Travis ou encore Texas Chainsaw 3D (2012) de John Luessenhop.

Présentés pour une sortie en vidéo, les films Night of the Bloody Apes (La Horripilante Bestia Humana) réalisé en 1969 par le mexicain René Cardona et Please Don’t Eat my Mother mis en scène en 1973 par Carl Manson, ont été interdits aux mineurs pour certaines scènes de sexe non simulées. Soulignons que Night of the Bloody Apes avait été totalement interdit au Royaume-Uni de 1984 à 1999.

The Voyeur (L’Uomo Che Guarda), réalisé en 1994 par Tinto Brass, a de nouveau été soumis à l’avis du Bureau de classification pour une sortie non censurée, la version précédente ayant dû subir quelques coupures en 1998 pour ne pas être classée pornographique. Le BBFC a finalement décidé de maintenir l’interdiction aux -18 ans en raison d’une scène explicite de pénétration vaginale avec un cigare, précisant toutefois qu’une version intégrale classée pornographique pourra être autorisée.

En 2012, 555 vidéos ont été classées « pornographique » (R18) par le BBFC, soit une diminution de 11% par rapport à 2011. Si en 2010 le film The Bunny Game de Adam Rehmeier avait été totalement interdit (Rejected) au Royaume-Uni en raison de sa pornographie, du sadisme et de la violence faite aux femmes, aucune œuvre cinématographique ne l’a été en 2012.

En revanche, les vidéos Bruce the Super Hero (1984) de Bruce Lee, Der Commander (1988) de Antonio Margheriti, Legendary Amazons (2011) de Frankie Chan, My Way (2012) de Dominique Mollee et Vinny Sisson, Sacrifice (2011) de Damian Lee et War of the Arrows (2011) de Han-min Kim ont dû subir des coupures pour être autorisées à la vente et à la location, certaines d’entre elles contrevenant au Cinematograph Films Act, une loi de 1937 interdisant la cruauté envers les animaux, y compris au cinéma.

On attend désormais que la Commission de classification française rende à son tour son rapport d’activité dans les prochains jours, lequel permettra de faire un bilan général et complet du contrôle cinématographique en France des années 2010, 2011 et 2012.

Ajouter un commentaire

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Image du jour

Récentes critiques

affiche du film
Jessie
2017
affiche du film
The Babysitter
2017
affiche du film
Ça
2017
affiche du film
The Black Room
2016
affiche du film
Spider-Man: Homecoming
2017
affiche du film
Okja
2017

Cinemag

> Feuilleter

Concours

Sondage