Critique de film

pub

R.I.P.D. Brigade Fantôme

"R.I.P.D."
affiche du film

Dans le film d’aventures surnaturelles, R.I.P.D. Brigade Fantôme, Jeff Bridges et Ryan Reynolds jouent un tandem de flics d’un genre très spécial, puisque défunts, et envoyés par leur unitéde police, le R.I.P.D. (Rest in Peace Department), pour protéger notre planète d’une recrudescence de créatures néfastes qui refusent de passer tranquillement dans l’autre monde. Le shérif Roy Pulsifer est un vétéran de cette brigade dédiée à la traque d’âmes belliqueuses se faisant passer pour des citoyens ordinaires. Sa mission : appréhender les criminels qui tentent d’échapper au Jugement Dernier en se dissimulant parmi les vivants. L’irascible et indiscipliné Roy se voit assigner comme nouveau coéquipier feu Nick Walker, un jeune policier de Boston récemment défunt. Les deux «hommes» vont devoir ravaler leur antipathie respective pour mener à bien leur mission. Quand ils découvrent un complot susceptible de mettre fin à la vie telle que nous l’avons toujours connue, les deux cracks du R.I.P.D. n’ont qu’une option : rétablir l’équilibre cosmique pour que le tunnel qui mène vers l’au-delà ne remplisse pas soudain la fonction inverse et ne précipite pas l’avènement des morts.

pub


Trailer - R.I.P.D. Brigade Fantôme (2013)
Par : Damien Taymans

Les critiques à propos de ce film

Critique de R.I.P.D. - Who You Gonna Call ?
Par : Seb Lecocq

Le monde est un vaste territoire rempli de mystères plus ou moins insondables. La vie aussi réserve bien des surprises et des questionnements. Parmi ceux-ci, trouvons les classiques que sont qui suis-je, où vais-je, quelle est l’origine du monde. Bien assez de questions sur lesquelles se casser la tête sans que des cinéastes ne viennent en rajouter. C’est pourtant ce qu’a fait Robert Schwentke, déjà coupable d’un Flight Plan de sinistre mémoire. En effet par quel mystère est-il possible de réaliser un film d’une telle indigence avec Jeff Bridges, Kevin Bacon et des morts-vivants. Comment ? Grande question à laquelle il va falloir apporter quelques éléments de réponse.

Robert Schwentke n’est pas et ne sera jamais un grand metteur en scène, au mieux peut-il espérer se fondre dans la masse des bons yes men qui pullulent à Hollywood. Sa mise en scène sur RIPD est académique, sans personnalité, sans vie, sans aucune idée. Certes, le bonhomme signe quelques jolis plans en début de métrage, (attention, spoiler) la mort de Ryan Reynolds donne lieu à quelques belles images. La scène aurait pu être totalement réussie sans une mort vraiment ridicule encore gâchée par des effets spéciaux accusant facilement dix ans de retard au compteur. (fin spoiler) Lors de certaines séquences, l’impression de se retrouver devant un pastiche made in Asylum est irrépressible. Surtout lorsque les monstres sont à l’écran. Leur rendu est vraiment très mal réalisé. Entre les créatures du Van Helsing de Sommers et les cinématiques d’un quelconque fps made in PS2. La réalisation des créatures est ratée mais leur design ne vaut pas grand-chose non plus. Sans génie, sans idée, sans originalité. Les « deados » sont à l’image du film tout entier : un bon gros ratage.

RIPD est l’adaptation à 130 millions de dollars d’un comic book de Peter Lenkov mettant en scène le Rest In Peace Department, soit une brigade de flics décédés en mission et chargés d’arrêter et d’éliminer les âmes mortes restées sur Terre. Le nouveau venu Nick Walker doit faire équipe avec le vétéran bourru tout droit sorti de l’Ouest Sauvage Roycephus Pulsifer. Un postulat de base on ne peut plus classique qui sent bon le buddy movie. A l’écran, le duo formé par Jeff Bridges et Ryan Reynolds ne fonctionne à aucun moment. On ne ressent aucune alchimie entre les personnages, ce qui ôte une bonne partie de l’intérêt de leurs aventures. Jeff Bridges cabotine à outrance ; Kevin Bacon excelle en méchant sournois et pervers tandis que Ryan Reynolds se contente d’être là, obligé de défendre un personnage avec pas grand-chose. A la rigueur, le duo de leurs "alter égo" fonctionnent mieux. En effet afin de ne pas se dévoiler aux yeux de leurs proches, les vivants perçoivent les membres du RIPD avec un physique totalement différent. C’est la seule bonne idée du film malheureusement très lourdement exploitée.Le film lorgne clairement du côté des Men In Black et du BPRD de Mike Mignola. A mi-chemin entre la comédie, le film d’action et le fantastique, RIPD échoue sur toute la longueur.

RIPD a tout du film raté : un scénario d’une rare platitude, une réalisation sans saveur, des acteurs en roue libre, perdus dans une histoire à laquelle aucun ne semble croire et un univers qui aurait pu être très intéressant hélas très peu exploité. Aucun début de mythologie ne ressort et, au final, on se demande bien quel est l’intérêt de produire ce genre d’œuvre. La fin ouverte laisse présager qu’un deuxième film sera mis en chantier mais ce premier épisode vient de salement lui savonner la planche. Sans fondation solide et profonde, pas de bonne construction. Et là, il est préférable pour tout le monde d’en rester là et d’oublier cet échec. Pour les spectateurs, ce sera vite fait.


Commentaires sur le film

0 etoiles

Étant donné que le film n’a même pas fait 30M$ de recettes aux USA (pour un budget de 130), je doute qu’une suite voit le jour...

4 août 2013 à 15:08 | Par ryan j’ai une tête de veau reynolds
Divertissant

3 etoiles

Un film qui ne restera pas dans les annales, mais qui permet de passer un bon moment.

30 août 2013 à 21:08 | Par Claude

Donnez votre avis sur le film !

En résumé
ecrire un commentaire sur le film
;



Galerie photos

photo 41180 photo 41179 photo 41178
Voir la galerie complète

Récentes critiques

affiche du film
The Black Room
2016
affiche du film
Spider-Man: Homecoming
2017
affiche du film
Okja
2017
affiche du film
Underworld: Blood Wars
2016
affiche du film
Wonder Woman
2017
affiche du film
Pirates des Caraïbes : La vengeance de Salazar
2017
affiche du film
The End
2016
affiche du film
Small Town Killers
2017
affiche du film
The Circle
2017
affiche du film
K-Shop
2016

Cinemag

> Feuilleter

Concours

Sondage