Critique de film

pub

Queens of Langkasuka

"Queens of Langkasuka"
affiche du film

Black Raven, un infâme pirate, sâ

pub

Les critiques à propos de ce film

Critique de Queens of Langkasuka - Pirates des Caraïbes mis à l’amende !
Par : Quentin Meignant
Tags : Asiatique, Aventure, Conte fantastique

Les œuvres de piraterie, longtemps négligées, semblent connaître ces dernières années un essor sans précédent. Avec en fer de lance commercial, les fameux Pirates des Caraïbes, le petit monde des pirates s’anime et va jusqu’à proposer des créations totalement improbables donc Queens of Langkasuka fait indéniablement partie. Sorti tout droit de l’industrie cinématographique thaïlandaise qui, décidément, se renouvelle sans cesse avec une certaine originalité, exploitant tous les thèmes exploitables du cinéma contemporain, le métrage de Nonzee Nimibutr (3 extrêmes 2) possède, dans son pitch, toutes les qualités nécessaires pour faire rêver petits et grands. Black Raven, un infâme pirate, s’est mis en tête de récupérer un gros canon qui a coulé au fond de la mer de Thaïlande. Lui qui recèle pas mal de talent en magie noire et en arts-martiaux va donc tenter de s’emparer de l’objet afin de faire un putsch contre la reine Hijau. Mais cette dernière ne l’entend pas de cette façon et elle part avec une autre princesse à la recherche de l’inventeur du canon tout en ayant les pirates aux trousses. Pari, un jeune héros, va venir en aide aux deux princesses et tenter de sauver la royauté.

Se plaçant d’emblée dans un esprit plus chevaleresque et curieusement romantique que la plupart des œuvres de piraterie moderne, Queens of Langkasuka joue des merveilleux paysages thaïlandais pour asseoir une suprématie photographique incroyable. Cette beauté de l’arrière-plan ajoutée aux incroyables costumes et décors offrent d’emblée un aperçu plus que convaincant des intentions de Nimibutr. Et, dès lors, après quelques passages narratifs plaisants, le réalisateur n’éprouve aucune peine à livrer un film d’aventures plein et rythmé, extrêmement captivant.

Jouant d’effets spéciaux exceptionnels, qui mettent même à l’amende de nombreux films hollywoodiens, Queens of Langkasuka revêt un aspect épique grandiose, alternant brillamment scènes tournées en extérieur et séquences shootées en studio. Un montage plus qu’astucieux goupille le tout idéalement tandis que Nimibutr développe petit à petit une mythologie qui mériterait sans aucun doute les fastes de la novélisation. L’univers complexe et profond développé pendant près de deux heures semble ne jamais devoir s’essouffler, profitant d’ailleurs de dialogues entrant parfaitement dans l’esprit de l’ensemble. Tantôt émouvant, tantôt prenant, Queens of Langkasuka recèle un nombre incalculable de rebondissements qui s’offrent à son spectateur telle une histoire d’un autre temps, contée avec brio. Jusqu’à un final tout simplement ébouriffant, Nimibutr joue donc de tous ces atouts pour proposer une œuvre faisant la nique à Jack Sparrow et consort.

Plus qu’une magnifique surprise, Queens of Langkasuka constitue LE film de piraterie le plus réussi de la décennie. Attachant et spectaculaire, le film de Nimibutr démontre une fois de plus que la Thaïlande fait partie de ces pays où l’originalité est reine. A quand un deuxième opus ?


Critique de Pirates de Langkasuka - L’île aux trésors
Par : Damien Taymans

L’idée émerge dans le cerveau de Nimibutr alors qu’il est sur le tournage de Ok Baytong, son précédent film. Il en profite pour se familiariser avec le sud de la Thaïlande et, en discutant avec des autochtones, apprend qu’à l’époque trois femmes ont gouverné la région. Il entame alors une phase d’investigations afin d’approfondir cette merveilleuse idée de script. S’inspirant de faits historiques avérés, il développe avec son scénariste Winn Lyowarin l’histoire de cette épopée fantastique centrée sur la vie des trois reines de Langkasuka.

Péninsule géostratégique, Langkasuka est enclavée entre deux côtes maritimes. Lieu financièrement aisé, le royaume fait l’objet de la convoitise de ses voisins qui ourdissent dans le secret une guerre et n’ont pour seul désir que de destituer les régentes du royaume et d’usurper leur place. Bien plus qu’une simple oeuvre de pirates (bien que canons et flottes soient au centre de l’intrigue), le métrage est une tragédie pseudo-historique qui rend honneur aux reines qui se sacrifient (en prenant les armes ou en adoptant les coalitions matrimoniales, par le biais de mariages arrangés) pour maintenir la paix et préserver leur cité de la haine incontrôlable de Corbeau Noir.

Ce film haut en couleurs (l’éventail chromatique laissant parfois la place à quelques passages monochromes ou sépias du plus bel acabit) recourt continuellement aux contrastes du Yin et du Yang, jusqu’à souligner chez chaque personnage la dualité qui l’habite. Raie blanche se métamorphose en Raie noire qui ressurgit alors des ténèbres, le pouvoir du Du-Lum, qui permet à ceux qui le pratiquent de contrôler les créatures marines, habite les deux camps et le pauvre Pari, privé de sa femme par l’infâme Corbeau noir, lutte contre ses propres démons pour ne pas se laisser dévorer par la colère. Une approche psychologique très Stevenson qu’adopte Nimibutr pour éviter l’écueil du manichéisme précaire propre à ce genre de pellicules, le metteur en scène poussant même le processus jusqu’à bannir l’utilisation métaphorique des teintes éclatantes et ténébreuses.

Inédit dans son genre (quel genre d’ailleurs ?), Pirates de Langkasuka mêle avec brio le fantastique, le drame, les films de pirates, les arts martiaux et l’histoire en une oeuvre chorale qui fédère une esthétique occidentale et une base narrative locale. Plutôt éprouvant dans sa première partie (longue et décousue), le métrage se rattrape lors de son dernier tiers, nettement plus haletant, qui offre de surcroit, une kyrielle de passages prodigieux, généralement sous-marins (les tourbillons de requins-marteaux autour de Pari, les attaques des baleines).


Commentaires sur le film

superbe

5 etoiles

coups de coeurCoup de coeur !

le film est dans le top 15 des ventes francaises depuis deux semaines

merci

les editions emylia

www.emylia.fr

20 mars 2010 à 23:03 | Par emylia
Queens of Langkasuka

5 etoiles

coups de coeurCoup de coeur !

le cinéma thaïe réserve de bonnes surprises ! et " Queens of Langkasuka " en est une ... J ’ ai vraiment apprécié ce film d ’ aventure ou pirates , maître sorcier , reines et princesses cohabitent et luttent pour notre plaisir visuel ! c ’ est un grand film d ’ aventures qui bougent du début a la fin , les héros comme les personnages secondaires sont attachants et nous font vibrer tout le long de ce film épique ! personnellement c ’ est le film thaïe de l ’ année , bonne histoire , jolies femmes , héros carismatiques , arts martiaux et aventures que demander de plus ..... A voir de 7 a 77 ans et sans modération ! un film top !

13 février 2012 à 08:02 | Par popi soudure

Donnez votre avis sur le film !

En résumé
ecrire un commentaire sur le film
;



Récentes critiques

affiche du film
Jessie
2017
affiche du film
The Babysitter
2017
affiche du film
Ça
2017
affiche du film
The Black Room
2016
affiche du film
Spider-Man: Homecoming
2017
affiche du film
Okja
2017
affiche du film
Underworld: Blood Wars
2016
affiche du film
Wonder Woman
2017
affiche du film
Pirates des Caraïbes : La vengeance de Salazar
2017
affiche du film
The End
2016

Cinemag

> Feuilleter

Concours

Sondage