Critique de film

pub

Prometheus

"Prometheus"
affiche du film

Une équipe d’explorateurs découvre un indice sur l’origine de l’humanité sur Terre. Cette découverte les entraîne dans un voyage fascinant jusqu’aux recoins les plus sombres de l’univers. Là-bas, un affrontement terrifiant qui décidera de l’avenir de l’humanité les attend.

pub

Les critiques à propos de ce film

Critique de Prometheus - Poupée russe métaphysique
Par : Wizzdumb

En 2089, deux jeunes scientifiques, Shaw et Holloway (respectivement Noomi Rapace et Logan Marshall-Green), découvrent des peintures rupestres sur l’île de Skye, vieilles de plus de 35.000 ans et pourtant semblables à certains motifs retrouvés chez les Mayas. Le croisement des données récupérées aux quatre coins de la planète semble converger vers une seule issue : les motifs représentent une galaxie à des années-lumière de la terre, et plus particulièrement une planète qui pourrait bien être le berceau du créateur originel. En 2093, Shaw et Holloway se retrouvent à bord du Prometheus, affrété par Weyland Industries, et s’apprêtent à atterrir sur cette fameuse planète, après un voyage de plus de deux ans. Ils espèrent rencontrer Dieu, ils craignent de trouver le diable… Mais la réalité sera bien pire…

Auréolé d’un mystère sans précédent avec des visions de presse sans cesse repoussées, Prometheus faisait peur. Les junkets organisés à travers le monde ne lâchaient à la presse avide qu’un montage de 15 minutes tandis que Sir Ridley Scott commençait à avoir une tendance pathologique à n’offrir que des réponses sibyllines en interview. Prometheus, annoncé comme le grand retour à la science-fiction du démiurge d’Alien et de Blade Runner après trente ans d’absence, a commencé à faire suer les fans les plus irréductibles du xénomorphe assassin, effrayés de voir cette pièce maîtresse se transformer en naufrage dantesque. Mais si Ridley Scott a pris son temps, c’est pour une raison bien précise, ainsi qu’il l’explique dans le dossier de presse : « Au cours de ces dernières décennies, on a croulé sous les films d’action, les films de monstre et même les films de science-fiction. La vraie question était donc de savoir à quel point on pourrait se montrer originaux (…) ». La note d’intention fleure bon la langue de bois mais, maintenant que la bête a enfin été lâchée, quelle gueule a-t-elle ? Pour faire court, elle tient tout simplement du génie.
Désireux de s’affranchir de la vision étriquée des quatre films précédents (un cache-cache anxiogène et sanglant dans les couloirs sombres des stations spatiales), Scott a – comme le dit d’ailleurs David (superbe Michael Fassbender) l’androïde fan de Lawrence d’Arabie de Prometheus – décidé purement et simplement de détruire le mythe pour mieux le reconstruire. Devant lui, un territoire vierge, propice à des réflexions que le réalisateur se posait déjà à l’époque de la sortie du premier Alien : quel était le mystère derrière le Face-Hugger et le Space Jokey ? D’où venaient ces créatures et à quoi pouvait bien ressembler leur civilisation ?
Partant de ces postulats, Scott a transcendé les faits épisodiques de la franchise pour en dresser un tableau universel à la portée métaphysique incroyablement audacieuse : ses personnages, autant de petits Prométhées prêts à défier les dieux, gardent tous une vision biaisée de leur origine – que celle-ci tienne à la religion chrétienne ou au darwinisme – et vont être rapidement confrontés à une vérité dont le cynisme destructeur n’est pas si éloigné du comportement humain. Une désillusion qui appelle surtout à la modestie et la refonte intégrale de nos croyances, comme si leur découverte atroce était un nouveau Galilée version Némésis annonçant aux humains incrédules qu’ils avaient tort sur toute la ligne…
Refusant de prendre de la distance par rapport à un sujet qui écraserait plus d’un réalisateur, Ridley Scott évite les artifices faciles de l’humour ou de l’action omniprésente au montage nerveux. Tel un sage sachant pertinemment où il va, Scott avance méticuleusement ses pions, prend le temps de présenter ses personnages, multiplie les prises de vue du Prometheus et des décors arides (tournés en Islande), et achève d’intégrer le spectateur à bord du vaisseau par le processus immersif de la 3D, qui joue très intelligemment avec la profondeur de champ. Ces procédés, extrêmement vicieux, impliqueront littéralement le spectateur dans le cauchemar qui va suivre. Et, dans sa deuxième partie, Scott fait justement grimper le trouillomètre par petites touches virtuoses, tel un puzzle qui ne se dévoilera que lorsque la dernière pièce sera posée…

Au niveau de l’équipage, le réalisateur anglais offre une fois de plus la part belle aux personnages féminins : Noomi Rapace hérite d’ailleurs d’une des scènes les plus dérangeantes du film – un accouchement artisanal qui va vite reléguer celui de Kristen Stewart dans Twilight : Breaking Dawn au rang de bluette – et s’impose déjà comme la nouvelle Sigourney Weaver dans le rôle de tête de turc des bestioles intergalactiques. Quant à Charlize Theron, froide et imperturbable dans le rôle de Meredith Vickers, elle n’offre aucune porte de sortie compatissante pour son rôle de salope égoïste et ambiguë, apportant ainsi aux intrigues secondaires une viscosité digne d’un poutou du Space Jokey.

Immersif, dense et incroyablement audacieux, Prometheus – loin de clore la saga aux millions de fans – ouvre une nouvelle franchise incroyablement culottée qui réinvente complètement la science-fiction. Oubliez les quatre autres épisodes, récupérez votre pucelage bêtement perdu devant les foires d’esbroufe que sont les Resident Evil et autres resucées inoffensives : Ridley Scott vient d’apporter sa pierre d’achoppement au genre, son 2001, l’Odyssée de l’Espace à lui. Son propre chef-d’œuvre métaphysique et terrifiant…


Critique de Prometheus - Alien origins
Par : Samuel Tubez
Tags : Extra-terrestres

Finies les attentes et les spéculations, l’énigme qu’est Prometheus dévoile enfin tous ses secrets…ou presque. Déception, extase, frustration, dépaysement total, angoisse, les sentiments se bousculent lors de ce voyage existentiel qui n’est rien de moins qu’un grand moment de science-fiction pure et dure.

Des pictogrammes en provenance d’anciennes civilisations incitent les scientifiques Elizabeth Shaw (Noomi Millénium Rapace) et Charlie Holloway (Logan Devil Marshall-Green) à rejoindre la planète LV-223, où ils espèrent trouver les réponses sur nos véritables origines. Financé par Weyland industries, le vaisseau Prometheus, avec à son bord 17 membres, arrive sur la planète après un voyage de plus de deux ans. Atterrissant à proximité d’un temple, une partie de l’équipage explore les lieux à la recherche d’ « ingénieurs » qui seraient responsables de la création de l’humanité…

Parti du désir initial de développer le mystère entourant le Space Jockey aperçu dans Alien, le huitième passager, Ridley Scott et ses scénaristes Damon Lindelof (Cowboys & Aliens, aïe, aïe, aïe !) etJon Spaihts (The Darkest Hour, ouille, ouille, ouille !) accouchent au final d’un récit autonome qui, à un moment, aurait pris un chemin parallèle. L’ombre d’Alien plane inévitablement sur l’entièreté de l’œuvre, que l’on pourrait presque s’empresser de qualifier de remake caché (un peu à la manière du The Thing de Matthijs van-truc). Mais ce serait se méprendre, et oublier le talent immense de Ridley Scott pour nous livrer des gros morceaux de science-fiction sincères et adultes que l’on n’est pas prêt d’oublier de sitôt. Les parallèles avec Alien sautent bien évidemment aux yeux, mais d’un point de vue thématique, Prometheus marche sur les chemins de la réflexion existentialiste, permettant au cinéaste de croiser l’univers des xénomorphes avec celui des réplicants. Car oui, Prometheus convie à la fois Alien et Blade Runner. La recherche du « Créateur » est l’axe central du film et le personnage de l’androïde David (brillant Michael Fassbender) renvoie au Roy Batty du film précurseur de Scott. La saga initiée par Dan O’Bannon en 1979 gagne alors une profondeur que ni les suites ni les crossover tous ripoux n’avaient osé explorer au fil des ans. Néanmoins, ce désir de créer du nouveau tout en conservant une part de fan service probante apporte une certaine fragilité à l’œuvre. Le scénario paraît ainsi troué de toute part, multipliant les théories et fausses pistes, maintenant de multiples zones d’ombres et affichant des facilités à priori inacceptables que l’on excuse par les motivations relativement floues de certains personnages (l’un des exemples les plus flagrants étant les deux gus qui se perdent dans les coursives du vaisseau sous l’œil du pilote qui semble presque s’en réjouir). Une certaine déception, doublée d’une part de frustration pointe ainsi par moment le bout de son tentacule mais la désillusion s’efface heureusement très vite pour laisser place à l’émerveillement. D’une élégance rare, Prometheus affiche tout d’abord une direction artistique sans faille et nous nous réjouissons de retrouver les splendides designs et les décors « en dur » imaginés par H.R. Giger. La mise en scène de Scott, toujours diablement efficace, nous plonge dans une atmosphère sans nul autre pareille, et nous fait ressortir de la projection avec une tonne d’images inoubliables en tête. Ainsi, une poignée de séquences alimenteront les discussions, telles cette magnifique introduction ou des éléments de décors qui auraient accroché l’œil des plus passionnées (à l’image de cette fresque murale mouvante). De ferventes discussions qui prouvent bien la profondeur d’une œuvre qui, même à l’issue de la projection, n’a toujours pas dévoilé tous ses secrets. Nous le savons, le réalisateur de Legend est un expert des director’s cut, et même s’il nous assure qu’il s’agit bien là d’une version définitive, on attendra de voir ce que nous réserve l’avenir de Prometheus, que ce soit dans son futur blu-ray ou dans sa présumée séquelle, pour en savoir plus sur ce formidable univers qui continue de nous faire fantasmer.

Avec Prometheus, Ridley Scott renoue avec l’univers d’Alien tout en développant des thématiques existentialistes chères à son Blade Runner. Elégant, magnétique, mais aussi par moment terriblement frustrant, ce gros morceau de SF devrait alimenter les discussions pour de nombreuses années à venir…en attendant la suite !


Commentaires sur le film

prometheus

5 etoiles

coups de coeurCoup de coeur !

Super film au effet speciaux bluffant,j’ai vu la version 3d qui augmente son aspect.
On reste sur notre fin qui predit une suite sans aucun doute,a revoir.....

5 juin 2012 à 21:06 | Par mairco
Mouaiiii

3 etoiles

Moi je dois dire que c’est le coté déception qui ma marqué. J’attendais un peu plus de Ridley Scott qu’une histoire qui brille guère par son originalité (Le postulat de base déjà : la vie aurait été essaimée par une race extra-terrestre -très originale en effet... Ça sent le réchauffé) Et le scénario continu à dérouler l’histoire de manière complètement abracadabrante et lacunaire à mort : la scène où Noomi Rapace s’enlève le monstre du ventre en trois minutes chrono, se relève, se remet a courir, oublie le monstre -quel monstre ?... et qui va lui demander pourquoi elle n’arrête pas de se tordre le ventre ? Ben personne.) . J’ai bien aimé le coup du "Il vous reste deux minutes d’oxygène" : une fois le problème réglé dans le module de survie on se rend compte que ce dernier se trouve à perpette. Waa elle court vi

8 juin 2012 à 18:06 | Par Garamante
A chier

1 etoiles

daube Daube !

Un film dénué de toute logique qui fait tache dans la saga. A éviter à tout prix ! Rematez-vous le premier !

11 juin 2012 à 20:06 | Par Mr_Mechant
Envoutant

4 etoiles

coups de coeurCoup de coeur !

J’avais eu peur en lisant que l’actrice de Millénium allait prendre le rôle de l’héroine Elizabeth. Heureusement pour moi, ce n’est pas Rooney Mara.

Ce film m’a envouté du début à la fin. Visuellement, c’est magnifique : autant les paysages de la planète que les vaisseaux.

Je m’attendais par contre un peu plus à un film du genre Alien, mais celui ci prend une direction différente. il y a évidemment de l’angoisse mais il est plus orienté action.

J’adore les créatures imaginées dans ce film. Le fameux liquide noir qui pose encore tant de questions.

Dans le côté déception,
- je n’ai pas aimé les 2 gugusses qui se perdent dans le bâtiment extraterrestre(heureusement, on y découvre une sale bestiole qui va les bouffer).
- je rejoins Garamante pour l’accouchement. Etrange comment cela se termine.
- l’android f

17 juin 2012 à 19:06 | Par Oryo
Envoutant(Suite)

4 etoiles

coups de coeurCoup de coeur !

Et enfin l’androïde :
Pourquoi agissait-il seul ? On dirait que c’était le seul scientifique de l’expédition.
Pourquoi expérimentait-il sur des membres de l’équipage ?
Etait-il simplement programmé pour ressembler à son créateur ? Ce dernier lui avait-il donné des ordres de semer la pagaille ?

J’ai donc pas mal de questions par rapport à cet androïde qui est par ailleurs bien joué par Michael Fassbender.

19 juin 2012 à 09:06 | Par Oryo

4 etoiles

coups de coeurCoup de coeur !

Difficile lorsque l’on est fan de la quadrilogie Alien et de Ridley Scott de bouder son plaisir... Cependant au-delà des effets spéciaux, de la trois D, et d’une série de scène grandioses en terme d’exotisme spatial, de technologie, je reste un peu sur ma fin ... Le scénario devient vite convenu et parfois incohérent si on le considère comme le "prequel" de Alien. Évidement cela reste pour moi un énorme spectacle cinéma.

25 juin 2012 à 17:06 | Par Hypatie
prometheus

2 etoiles

Salut !
C est vrai question image rien a redire c’ est un film super !
Par contre nous avons été déçu par le scénario :
film qui tire en longueur, les deux chercheurs qui se perdent...
la blonde, ah oui la blonde ! qu’ est elle venue faire dans le film ?
ah oui se faire écraser !
franchement nous avons été déçus...
nous pensions que la boucle allait être bouclée par le réalisateur d’ alien 1er du nom, et que ce film serait à la hauteur, et bien non !
film à voir donc, mais les fans de la série alien risquent de rester sur leur faim

29 juin 2012 à 01:06 | Par Fab

1 etoiles

daube Daube !

franchement super effet spéciaux , l’idée est bonne , mais auccune cohérence dans le film quelle dommage !!!!!!

24 septembre 2012 à 12:09 | Par tikio
Mission to Mars the god of war.

4 etoiles

Fidèle à son savoir faire formel indiscutable, l’increvable Ridley Scott revient à la SF. On vous dira en quelques lignes combien le spectacle est grandiose. C’est fait. On regrette bien vite en revanche l’effroi qu’avait su susciter en son temps le huitième passager. On s’irrite parfois même, puisque la ligne de tension de Prometheus est, à peu de choses près, le décalque de son aïeul : une équipe d’astronautes se fait désouder la trogne alors qu’un robot humanoïde lui fait des petits dans le dos. Reste le mix du deux en un, Alien the origins, et Prometheus nouvelle mythologie. L’illumination poétique, hélas, tient du songe creux, et on regrette le dés-enchantement visionnaire de Blade Runner. Bref, on admire encore. On savoure l’ironie. Mais on assiste frustrés au chef d’oeuvre qui nous passe sous le nez. Merde.

7 octobre 2012 à 14:10 | Par Fred Bau
daube

1 etoiles

daube Daube !

Franchement, c’est nul.

Dès la première scène, j’ai su que j’allais être déçu.

Tout d’abords le pitch : Un pictogramme retrouvé dans plusieurs civilisation .... génial .... tout simplement incroyable

Et puis on enchaîne :

- l’arrivée sur la planète et la découverte PAR HASARD du dome.....

- Une blonde totalement inutile / un viellard tout à fait inutile / un capitaine qui ce suicide tranquille même un kamikaze nippon aurait pas fait mieux.

Mais le pire pour moi : les ingénieurs : De gros catcheurs à la peau en mousse bidon ...

Osez comparez cette daube à 2001 est un pêché

Une étoile pour le cyborg, vraiment le seul point fort du film.

30 octobre 2012 à 05:10 | Par laurent

2 etoiles

Tellement déçue par ce film !!! Comme c’est frustrant !!! Avec Prometheus, les origines d’Alien sont abordés, mais restent vagues, flous... et exagérées !!! Mais gros point fort pour la qualité visuel ! un régal pour les yeux cet univers !
Je pense qu’il faut voir ce film indépendamment d’Alien... pas comme un prologue, mais juste comme le début d’une nouvelle saga (trilogie en l’occurrence)
Je n’attends pas grand chose des suites de Prometheus...

26 novembre 2012 à 18:11 | Par Absy

4 etoiles

La déception que traduisent certains commentaires ci-dessus est compréhensible. Mais je crains qu’elle ne fasse perdre de vue à pas mal d’alienophiles un point non négligeable. La SF est un genre qui est rarement bien servi. Ridley Scott a probablement pris pas mal de fans de la franchise à rebrousse poils en annonçant d’abord un prequel, pour bifurquer en cours de route vers autre chose. Mais son film ne s’en tient pas moins au dessus du panier des prods de SF. Ne laissez donc pas vos attentes déçues noircir le tableau et vous gâcher le plaisir. Même mitigé, un plaisir de voir de la bonne SF reste un plaisir.

8 décembre 2012 à 12:12 | Par FB
Une nouvelle franchise d’Alien

5 etoiles

coups de coeurCoup de coeur !

Film très attendu et qui ne m’a pas déçu, vraiment du cinéma comme j’aime. Visuellement impressionnant et splendide, des effets spéciaux énormes. Le scénario est en fait composé de deux films (une partie qui raconte une histoire sur la Création et une seconde amalgamée à la précédente qui continue la franchise Alien), de l’ésotérisme, de l’aventure spatiale et de la réflexion sur l’Humanité. De la science-fiction adulte et divertissante.

28 décembre 2012 à 13:12 | Par AnarchYgor
Esprit de Max Pecas sort du corps de Ridley Scott !

0 etoiles

daube Daube !

Un xenobiologiste qui s’enfuit quand il découvre le cadavre d’un ET. Un géologue spécialiste de la localisation qui se perd dans un tunnel, un chercheur qui fait guili-guili a un cobra de l’espace répugnant, un vaisseau spatial commandé avec un pipeau, un vieillard qui dépense une fortune pour se rendre incognito sur une planète afin de rencontrer des ET en espérant que ceux-ci ont le moyen de le rendre immortel (non ? si !) et - roulement de tambour - une héroïne qui se fait une autocésarienne alien dans un appareil réservé aux hommes... appartenant à une femme. La même héroïne arrive ensuite ensanglantée auprès de ses collègues qui ne remarquent rien et termine le film en courant comme une dératée. Prometheus ? Belles images. Histoire bancale. Scénario pitoyable. Au secours !

14 juin 2013 à 10:06 | Par Brainback
les sénaristes sont surpayés

2 etoiles

Je rejoins tous les avis négatifs portant sur le scénar. Une vraie imposture. Tant d’invraisemblances, de personnages vides, de motivations incompréhensibles ; aucun des postulats que le films présente comme des vérités définitives (les aliens sont arrivés sur terre, ils nous ont créés et puis ils veulent nous détruire) ne peut être raisonnablement déduit de l’histoire telle qu’elle se déroule... Ou alors il manque une heure de peloche... mais j’ai bien peur que non. Et bien sûr toutes ces sommités scientifiques ont moins de 40 ans, et le capitaine porte une casquette de baseball... Question technique, rien à redire, évidemment.

9 décembre 2016 à 22:12 | Par Aguirre

0 etoiles

Alien 5 ETERNITY, en lien avec Prométheus, est-il une alternative à la défection de Blomkamp...?
http://lesmainssansmaitre.blogspot.fr/.../alien-5...
Des révélations et l’origine des aliens expliquée :
http://lesmainssansmaitre.blogspot.fr/.../alien-5...

5 février 2017 à 00:02 | Par Greg Orson

Donnez votre avis sur le film !

En résumé
ecrire un commentaire sur le film
;



News associées (69)

mars 2013
Prometheus 2 : l’impossible scénario
29/03/2013
février 2013
Prometheus 2 verra bien le jour (...)
27/02/2013
décembre 2012
Prometheus 2 : sans Damon Lindelof
20/12/2012
octobre 2012
Prometheus relié à Blade Runner (...)
8/10/2012
août 2012
Prometheus 2 est confirmé !
2/08/2012
juin 2012
"Peut-être" un director’s cut pour (...)
15/06/2012
Nouvelle vidéo virale pour Prometheus
11/06/2012
Critique de Prometheus - Poupée (...)
10/06/2012
Gros succès américain pour Prometheus
9/06/2012
Nouveau trailer pour Prometheus (...)
7/06/2012
Prometheus : pas de director’s cut (...)
5/06/2012
Nouveau spot TV pour Prometheus (...)
4/06/2012
Critique de Prometheus - Alien (...)
2/06/2012
Affiche IMAX pour Prometheus (...)
2/06/2012
mai 2012
Nouvelle vidéo pour Prometheus (...)
30/05/2012
Spot TV pour Prometheus !
28/05/2012
Nouvelle vidéo sous-titrée pour (...)
26/05/2012
Nouvelle vidéo pour Prometheus (...)
25/05/2012
Deux spots TV pour Prometheus (...)
23/05/2012
Nouveau clip viral pour Prometheus
22/05/2012
Séquelle déjà planifiée pour Prometheus
18/05/2012
Nouvelle affiche sublime pour (...)
18/05/2012
Nouvelle vidéo virale pour Prometheus
17/05/2012
Le décor de Prometheus sous le sol (...)
16/05/2012
Extrait pour Prometheus !
15/05/2012
Nouvelle vidéo pour Prometheus (...)
10/05/2012
Nouveau spot TV pour Prometheus (...)
9/05/2012
Prometheus a été classé R !
8/05/2012
Bande-annonce VF pour Prometheus (...)
4/05/2012
Nouvelle vidéo pour Prometheus (...)
3/05/2012
avril 2012
Nouveau trailer pour Prometheus (...)
30/04/2012
Vidéo dans les coulisses de Prometheus
26/04/2012
Affiches virales pour Prometheus (...)
20/04/2012
Le plein de photos pour Prometheus
4/04/2012
mars 2012
Spot TV pour Prometheus !
27/03/2012
Bande-annonce VF pour Prometheus (...)
27/03/2012
Bande-annonce VOST pour Prometheus
19/03/2012
Full trailer pour Prometheus (...)
18/03/2012
Deuxième bande-annonce pour Prometheus
17/03/2012
Nouveau teaser pour Prometheus (...)
17/03/2012
Nouvelle photo pour Prometheus (...)
7/03/2012
février 2012
Extrait viral pour Prometheus (...)
29/02/2012
Ridley Scott dévoile des détails (...)
27/02/2012
Bande-annonce VF pour Prometheus (...)
10/02/2012
Nouvelle photo pour Prometheus (...)
5/02/2012
janvier 2012
Nouveaux clichés pour Prometheus (...)
15/01/2012
Nouvelle photo pour Prometheus (...)
6/01/2012
décembre 2011
Trailer pour Prometheus !
22/12/2011
Photo pour Prometheus !
22/12/2011
Pas de Xénormorphes dans Prometheus
19/12/2011
Seconde affiche pour Prometheus (...)
15/12/2011
Place au spectacle... Aliens : On (...)
3/12/2011
Photos "nettes" pour Prometheus (...)
1er/12/2011
novembre 2011
Trailer pirate pour Prometheus (...)
27/11/2011
Affiche officielle pour Prometheus
26/11/2011
Des clichés pour Prometheus !
23/11/2011
Quelques secondes d’images pour (...)
21/11/2011
octobre 2011
Une héroïne proche de Ripley pour (...)
10/10/2011
Photo de tournage pour Prometheus (...)
9/10/2011
août 2011
Patrick Wilson dans Prometheus (...)
13/08/2011
juillet 2011
Photo de tournage pour Prometheus
23/07/2011
Sigourney Weaver voudrait un (...)
19/07/2011
Premières photos de tournage pour (...)
17/07/2011
Le tournage de Prometheus a débuté (...)
12/07/2011
juin 2011
Infos concernant Prometheus
29/06/2011
janvier 2011
Pas de préquelle pour Alien !
26/01/2011
septembre 2010
Gemma Aterton dans la préquelle (...)
17/09/2010
août 2010
Lindelof pour le script du nouvel (...)
9/08/2010
avril 2010
La préquelle d’Alien confirmée à (...)
28/04/2010
mars 2010
Du 3D relief pour le nouveau (...)
7/03/2010
novembre 2009
Ridley Scott évoque Alien 5
6/11/2009

Récentes critiques

affiche du film
Ça
2017
affiche du film
The Black Room
2016
affiche du film
Spider-Man: Homecoming
2017
affiche du film
Okja
2017
affiche du film
Underworld: Blood Wars
2016
affiche du film
Wonder Woman
2017
affiche du film
Pirates des Caraïbes : La vengeance de Salazar
2017
affiche du film
The End
2016
affiche du film
Small Town Killers
2017
affiche du film
The Circle
2017

Cinemag

> Feuilleter

Concours

Sondage