Critique de film

pub

La Petite boutique des horreurs

"The Little Shop of Horrors"
affiche du film

Le jeune Seymour, employé d'un minable fleuriste, est propriétaire d'une mystérieuse plante qu'il a baptisé Audrey Junior par amour pour Audrey, sa jolie collègue de travail. Mais la plante se nourrit de sang humain, parlant pour réclamer sa nourriture et grandissant de façon inquiétante : elle devient très vite une attraction touristique. Bientôt, Seymour est obligé de lui fournir de nombreuses victimes et se retrouve pourchassé par la police ...

pub

Les critiques à propos de ce film

Critique de La petite boutique des horreurs - Le mauvais culte de Corman
Par : Damien Taymans
Tags : Végétaux tueurs

Roger Corman est considéré comme une véritable légende dans les annales du cinéma de série B. En plus de fonder les sociétés de prod New World Pictures, Concorde et New Horizon, le réalisateur de L’attaque des Crabes géants a produit plus de trois cents films. Dès 1960, la renommée du réalisateur/producteur est faite grâce à son adaptation de l’histoire d’Edgar Allan Poe La Chute de la maison Usher. C’est dans ce millésime particulier, véritable tournant de la carrière de Corman, que ce dernier réalise La Petite boutique des horreurs, figure de proue des films d’horreur low-budget de l’Américain qui accèdera curieusement au statut d’œuvre culte au fil du temps.

Les circonstances de l’émergence de l’œuvre expliquent sans nul doute les satisfécits attribués au métrage. Au départ, un simple pari. Gene Corman, fraternel de Roger, le défie de réaliser un film à partir d’un ancien décor recyclé figurant une devanture de magasin. Le script, écrit sur un coin de table en deux semaines de temps par Corman et Charles B. Griffith, sera adapté à l’écran pour la modique somme de 27 000 dollars suite à deux jours et demi de tournage.

La boutique du fleuriste Mushnik frôle la faillite. Les affaires ne sont pas florissantes (c’est le cas de le dire) et, si le patron Yiddish doit compter en sus les maladresses du jeune employé Seymour, on peut affirmer que c’est vraiment le bouquet. Pourtant, le jeune homme a créé une nouvelle sorte de plante hybride, plante qui devient la bête de foire du magasin, permettant ainsi aux finances de l’établissement de se redresser fièrement. Seymour a omis une petite précision qui a son importance : la plante, baptisée Audrey junior en l’honneur de l’égérie de l’employé, est carnivore et réclame chaque jour son quota de chair humaine…

Grosse comédie d’humour noire aux gags extrêmement poussifs et à l’interprétation en demi-teinte, La petite boutique des horreurs compense néanmoins ses lacunes techniques par le truchement de scènes profondément drôles qui lui vaudront sa réputation de classique de la comédie. Jack Nicholson en client masochiste d’un dentiste aux méthodes sadiques, Dick Miller (inoubliable dans Baquet de sang du même Corman) en client herbivore mangeur de fleurs, Jonathan Haze, habitué des séries B horrifiques, en jeune esclave idiot d’une plante omnipotente, une faune impressionnante de personnages étranges qui cohabitent tous dans l’univers de ladite Audrey junior responsable du carnage qui constitue le principal attrait du film.

Figures maladroites et caricaturales à outrance (le patron du magasin notamment ou Audrey, cruche parmi les cruches) composent cette « petite » comédie dont les effets semblent effilochés même pour une réalisation des sixties. La plante en papier mâché et aux prises de parole involontairement hilarantes (les mouvements de sa bouche ne coïncident pas avec les paroles proférées) témoignent de cette légèreté grandguignolesque. L’aspect théâtral transpire durant tout le métrage par l’utilisation inerte d’une caméra qui se contente de capter en plan large les individus qui traversent le champ dans ce décor unique qu’est le magasin des horreurs.

Bancale et absurde, La petite boutique des horreurs souffre d’un ton dénué de toute subtilité et d’une mise en scène rudimentaire. En somme, le métrage se révèle très culte-culte-la-praline…


Oeuvres liées :

La petite boutique des horreurs (1986)

Commentaires sur le film

coucou

3 etoiles

coups de coeurCoup de coeur !

moi j’ai pas vu le film mais en chorale au collège on travaille sur les chansons du film, avec Mme Lotte.on chanterat le 28 mai !!!

25 mars 2009 à 19:03 | Par collègienne

Donnez votre avis sur le film !

En résumé
ecrire un commentaire sur le film
;



Récentes critiques

affiche du film
The Babysitter
2017
affiche du film
Ça
2017
affiche du film
The Black Room
2016
affiche du film
Spider-Man: Homecoming
2017
affiche du film
Okja
2017
affiche du film
Underworld: Blood Wars
2016
affiche du film
Wonder Woman
2017
affiche du film
Pirates des Caraïbes : La vengeance de Salazar
2017
affiche du film
The End
2016
affiche du film
Small Town Killers
2017

Cinemag

> Feuilleter

Concours

Sondage