Scream queen

Penny Drake

9 janvier 2009 | Par : Gore Sliclez

Scream Queen of the Week

Si vous faites partie des nombreux admirateurs du film de Jay Lee, Zombie Strippers !, vous avez sans doute remarqué cette grande rousse au corps sculptural se déhancher en stripteaseuse devant un parterre de rednecks surchauffés. Penny Drake, 1m80 sous la... toise, est une fille éminemment sympathique qui, comme toutes les starlettes en devenir, essaie de faire son trou dans un cinéma indie où la concurrence est rude et dans lequel les arguments avancés se monnaient souvent en silicone ou en botox. Point de tout cela ici puisque notre ravissante rousse semble bien naturelle en vraie fille du Sud dévoreuse de steak Buffalo aimant la teuf et ne se prenant pas au sérieux du tout. Preuve qu’elle perce tout doucement dans le milieu avec ce Necrosis en point de mire, slasher classique et polaire attendu en 2009 sous nos latitudes. Voici donc Penny Drake la jolie rousse qui a accepté d’échanger quelques mots avec votre dévoué serviteur qui lui-même aura pris beaucoup de plaisir à illustrer l’article avec de très jolies photos paysagères... Quelle belle vague !!

Peut-on dire que Jay Lee est le réalisateur qui a lancé votre carrière avec ses deux films The Slaughter and Zombie Strippers ?

En fait pas vraiment. J’ai réellement commencé ma carrière avec un petit rôle dans Sin City de Robert Rodriguez et Frank Miller. J’étais une "Old Town Girl" et c’était ma première expérience dans le cinéma. Et puis j’ai enchaîné avec une parodie satirique de films de science-fiction des années 40 appelé Monarch of the Moon de chez Dark Horse Entertainment’s Indy label. C’était mon premier rôle parlant et je jouais une supportrice prénommée Sabula. Enfin, j’ai rencontré Jay Lee and Scream HQ quelques années après avoir déménagé à Los Angeles et j’ai simplement aimé travaillé avec eux. Nous collaborerons d’ailleurs encore dans le futur.

Jessica Custodio, Laura Bach, Carmit Levité... Jay Lee fut plutôt comblé et a de très bons goûts...

Oui mais tout comme pour Travis Wood, Billy Beck, Zak Kilberg et bien d’autres acteurs talentueux masculins comme féminins d’ailleurs.

Comment était l’ambiance avec les autres filles sur le tournage de Zombie Strippers ?

La camaraderie était vraiment bonne. Pas de combats de chattes ni de combats d’oreillers d’ailleurs. Nous sommes toutes entrées dans l’aventure et avons fait notre possible pour se sentir bien et soutenues par le reste de l’équipe et l’ensemble des acteurs.

Avez-vous dû apprendre la pole dance ? Pas trop intimidée ?

J’ai dû en effet apprendre la pole dance. J’ai acheté une barre, l’ai installé dans mon appartement et j’ai invité quelques amis pour avoir quelques cours et m’apprendre la danse. J’ai pratiqué pendant 9 mois environ. Le fait d’avoir tout chez moi m’a réellement aidé à surmonter mes inquiétudes, c’est vraiment tout à fait stimulant et ça représente une grande séance de mise en forme.

Quel beau baiser échangé avec Jenna Jameson. Vos impressions ?

Ses lèvres sont incroyablement douces. Imaginez ce qui a de plus doux...imaginez...ses lèvres sont plus douces encore ! Incroyable ! Elle nous a dit que ses amis l’appelaient "Smoochy".

Vous êtes très grande. Vous impressionnez les hommes ?

J’ai tendance à les faire trébucher (rires) mais en fait c’est souvent attribué à ma gaucherie et mes 1m80. La plupart des hommes sont plutôt intimidés par la taille.
Habituellement, les hommes feignent ne pas se rendre compte de ma grandeur car pour eux c’est montrer automatiquement un sentiment d’insécurité et je sais aussi qu’ils vont me dire à un moment ou un autre de ne pas porter de talons aiguilles.

Vous pouvez nous parler un peu de Necrosis ? Vous n’avez pas eu trop froid ?

Necrosis était vraiment très froid ! Nous avons tourné en plein blizzards et avalanches. Je suis pas très fan du froid, je suis une fille du Sud qui a l’habitude du climat chaud. J’enfilais deux ou trois couches de vêtements et quatre paires de chaussettes. C’était super marrant d’être bloquée dans la neige sans aucun contact avec le monde extérieur pendant 12 jours de tournage pour un film de meurtres... C’était un des films les plus exigeants sur lesquels j’ai participés tant sur le plan physique que mental. Mais je referais tout cela à nouveau. Avec un peu de chance, il sera terminé pour le Nouvel an.

Vous êtes une rousse du Sud, vous devez rendre dingue les hommes...

Oh mon Dieu ! Je les fais plutôt rire que les rendre fous (rires) ! Je suis habituellement le bouffon sur les tournages afin de garder la pêche. À la fin du tournage de Zombie Strippers, Jay Lee m’a dit « merci d’avoir amené ton énergie, peu importe comment c’était débridé ». Je ne me suis jamais prise au sérieux et me considérer plutôt comme marrante est le plus grand compliment qu’un homme puisse me faire.

Quelques mots pour nos geeks français ?

Hmmm..... Je suppose que je peux te donner un peu d’argot de la vieille école du Sud.
"Gussied up" ce qui veut dire mettre ses plus beaux habits et paraître plus mignon. Peu de personnes utilisent cette expression, mais avec l’aide des Français, je pense que nous pourrions y revenir...

(Interview réalisée et traduite par Gore Slliclez)

GALERIE

Crédits photos 3 et 4 : Eric Blackmon

Ajouter un commentaire

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Image du jour

Récentes critiques

affiche du film
Ça
2017
affiche du film
The Black Room
2016
affiche du film
Spider-Man: Homecoming
2017
affiche du film
Okja
2017
affiche du film
Underworld: Blood Wars
2016
affiche du film
Wonder Woman
2017

Cinemag

> Feuilleter

Concours

Sondage