Critique de film

pub

Out of Inferno 3D

"Out of Inferno"
affiche du film

Qiang, ex-pompier qui organisait une fête dans les locaux de sa société spécialiste en alarmes incendies, voit l’évènement se transformer en désastre lorsque son bureau est ravagé par les flammes d’un feu s’étendant rapidement à tout l’immeuble. Qiang redécouvre sa passion pour sauver des vies en travaillant avec son grand frère Dajun, capitaine chez les pompiers, afin d’évacuer tout l’immeuble dans une course contre la montre.

pub


Trailer - Out of Inferno (2013)
Par : Damien Taymans

Les critiques à propos de ce film

Critique de Out of Inferno - Pompier, bon oeil ?
Par : Seb Brunclair
Tags : BIFFF 2014

Brouillés depuis quatre ans, le pompier Tai Kwan et son frère cadet Keung vont devoir collaborer pour survivre aux flammes ravageant le bâtiment dans lequel ce dernier était justement en train d’inaugurer sa société d’équipement anti-incendie. Pour ne rien arranger, et pour être sûr que la tension du film soit à son comble, la femme enceinte de Tai Kwan, avec qui il est en conflit par rapport à la dangerosité de son métier, est également présente au sein du brasier…

Oui, ça en fait, des coïncidences : l’immeuble prend feu le jour où un des deux personnages principaux inaugure justement sa compagnie, où la femme de l’autre héros passe un examen gynécologique dans le fameux bâtiment et le jour où ledit héros décide de raccrocher son uniforme pour le bien de sa future famille. Et ce n’est que le premier signe d’un script prenant l’eau de toute part.

Servies à grand coup de musique larmoyante, les scènes d’exposition sont des horreurs de banalité et de sentimentalisme dégoulinant. Rajoutez au passage d’autres individus aux motivations diverses (un couple cherchant à retrouver sa gamine, deux employés d’un atelier minable fuyant avec un butin dérobé à leur salopard de patron,…) qui ont pour trait commun d’être tout aussi unidimensionnels que les héros du jour, et vous êtes fin prêt pour un barbecue qui manque cruellement de saveur. On en vient vite à souhaiter voir tout ce petit monde passer le plus rapidement possible sur le grill, histoire de pouvoir entamer au plus vite une digestion difficile.


On aura beau vouloir ménager les frères Pang par respect pour certaines de leurs œuvres, The Eye en tête, même la meilleure volonté du monde ne pourra rien faire face à un film catastrophe aussi lambda, inintéressant et mal écrit (les incohérences fusent dans tous les sens), n’ayant à offrir que quelques plans qui sauront sans doute ravir les pyromanes dans l’âme. Et encore, même cet aspect déçoit, la faute à une utilisation maladroite d’images de synthèse manquant de réalisme. Quand on vous dit que ça sent le roussi…

Donnez votre avis sur le film !

En résumé
ecrire un commentaire sur le film
;



Galerie photos

photo 45239 photo 45238 photo 45237
Voir la galerie complète

Récentes critiques

affiche du film
The Babysitter
2017
affiche du film
Ça
2017
affiche du film
The Black Room
2016
affiche du film
Spider-Man: Homecoming
2017
affiche du film
Okja
2017
affiche du film
Underworld: Blood Wars
2016
affiche du film
Wonder Woman
2017
affiche du film
Pirates des Caraïbes : La vengeance de Salazar
2017
affiche du film
The End
2016
affiche du film
Small Town Killers
2017

Cinemag

> Feuilleter

Concours

Sondage