Festival Offscreen

OFFSCREEN 2017 : Apocalypse 69 Night

Pour son second week-end de joyeusetés cultes, l’Offscreen Film Festival nous invitait à nous replonger dans l’apocalyptique année 1969, secouée par les meurtres de la secte Manson et les émeutes raciales dont un assassinat perpétré par les Hell’s Angels lors d’un tristement célèbre concert des Rolling Stones. Bikers, satanistes et autres fanatiques sous acide s’incrustent à l’époque dans l’imaginaire collectif et bien sûr dans les productions cinématographiques bis.
Mais avant une "Apocalypse 69 Night" représentant le point d’orgue de ce cycle rétrospectif rempli de courts et longs métrages psychédéliques, on a pu admirer The Love Witch d’Anna Biller, œuvre envoûtante et ésotérique à l’esthétique 70’s menée par la délicieuse actrice Samantha Robinson. Une très séduisante (bien qu’un peu longuette) proposition de cinéma qui, par son atmosphère kitsch et ses mortels sortilèges introduisait parfaitement la longue nuit maléfique à venir.

Le samedi 17 mars 2017 sur le coup de 21h30 débutait donc un programme rétrospectif pour le moins apocalyptique. Les hostilités débutèrent avec Werewolves on Wheels de Michel Levesque mettant en scène le gang des Devil’s Advocates qui, lors de leur virée, croisent un culte satanique qui fera entrer la Bête parmi eux. En effet, la femelle du groupe s’étant fait enlever, elle revient avec une malédiction lycanthropique qu’elle se fera un plaisir de partager avec le gent masculine. Force est de constater qu’il ne se passe hélas pas grand-chose dans cette œuvre pourtant culte aux yeux de certains cinéastes (Rob Zombie en ayant même samplé une réplique pour sa chanson Sick Bubblegum sur l’album Hellbilly Deluxe 2). L’élément fantastique est au final peu présent tout comme les loups-garous sur roues promis dans le titre, qui ne montreront le bout de leur museau qu’au cours des dix dernières minutes. L’essentiel du métrage se cantonne ainsi à nous montrer des motards errant sur les routes et bivouaquant le soir venu auprès d’un feu pour se soûler et se foutre sur la gueule. Ça boit, ça se bat, ça baise et ça dialogue crétin, soit la formule du film de bikers de base comme nous le prouve Satan’s Sadists de Al Adamson, second long métrage du programme. Des films sous l’influence évidente d’Easy Rider (également proposé dans le cycle) et de The Wild Angels mais qui en oublient l’essence contestataire. Contrairement à leurs modèles, ces péloches n’offrent rien de plus qu’une succession de scènes sans intérêt complétement dénuées de fond et sont en outre péniblement interprétées (tout juste retiendra-t-on la présence de Russ Tamblyn - le Dr. Jacoby de Twin Peaks - dans Satan’s Sadists).

Heureusement, le charme pelliculé (voire sacrément usé) des copies 35mm et surtout les diffusions d’une série de courts expérimentaux (euphémisme) de Kenneth Anger ont ravivé un public quelque peu engourdi. Invocation of my Demon Brother et Lucifer Rising entrecoupèrent avec bonheur la diffusion des deux nanars cités plus haut.Tout l’art de ce précurseur du clip et pape de la contre-culture éclate dans ces manifestes sur l’avènement de l’Antéchrist portés respectivement par les musiques de Mick Jagger et Bobby Beausoleil. Des œuvres rituelles sous psychotropes formant des trips ésotériques ultimes semblant tout droit sortis du laboratoire d’un alchimiste de génie (Anger étant un monteur hors norme). Des œuvres à découvrir d’urgence (à défaut d’un écran de cinéma, il y a Youtube) pour tous les cinéphiles et curieux pas encore adeptes de cette authentique magie noire. Jamais avares en surprises, les programmateurs nous avaient gardés un autre court de l’artiste en bonus, Scorpio Rising, ainsi qu’une animation sur le coup de minuit sous forme de messe noire sacrificielle. Un sabbat orchestré par Lucius Fhyleomerras et sa bande. Et puisqu’un dessin vaut mieux qu’un long discours, nous vous laissons admirer ci-dessous quelques clichés de cette séance définitivement pas comme les autres…

© photos - SamT


Image du jour

Récentes critiques

affiche du film
Spider-Man: Homecoming
2017
affiche du film
Okja
2017
affiche du film
Underworld: Blood Wars
2016
affiche du film
Wonder Woman
2017
affiche du film
Pirates des Caraïbes : La vengeance de Salazar
2017
affiche du film
The End
2016

Cinemag

> Feuilleter

Concours

Sondage