Critique de film

pub

O. G. M.

"Watchers III"
affiche du film

Un commando de cinq hommes reçoivent pour mission de se rendre dans la jungle d'un pays d'Amérique du Sud pour retrouver et ramener des documents top secret. Arrivés sur place ils constatent le carnage laissé par un monstre sanguinaire...

pub

Les critiques à propos de ce film

Critique de O. G. M. - Opération Grosse M...
Par : Gore Sliclez

Un commando de cinq hommes reçoivent pour mission de se rendre dans la jungle d’un pays d’Amérique du Sud pour retrouver et ramener des documents top secret. Arrivés sur place ils constatent le carnage laissé par un monstre sanguinaire...

A Nanarland, rien n’est décidément impossible ! Et ce Watchers III, écologiquement renommé O.G.M. sous nos latitudes, en est un parfais exemple. Troisième opus d’une franchise commencée en 1988 avec un Michael Ironside à l’affiche, Watchers est issu de l’imagination peu fertile d’un Dean R. Koontz (Phantoms) spécialiste des romans aliant monstres et technologie.

Accumulant les scènes hilarantes de bêtise dont notamment un chien possédant un QI de 175 et écrivant avec un bâton sur le sable, O. G. M. n’est rien d’autre qu’une énième daube entreprise pourtant avec sérieux et ambition par un réal incompétent. Lorgnant allègrement du côté de Predator via cette progression en pleine jungle d’un commando aux prises avec un monstre tapis dans la végétation, le film ne fait malheureusement même par rire (ou alors bien involontairement) ce qui aurait pu le sauver quelque peu. Le monstre aurait pu faire le bonheur de la Hammer en 54 ou remporté le prix gag de la soirée costumée du dernier Halloween. Difficile de s’imaginer une équipe de tournage qui ne poufferait pas de rire devant l’arrivée sur le plateau de tournage chaque matin de ce monstre de latex aux yeux globuleux. C’est le bêtisier qui manque toujours dans pareil cas...

Mais l’organisme génétiquement modifié qui peuple la jungle sud-américaine (AE-74 ou The Outsider pour les intimes) n’est pas le seul à se sentir seul. Les acteurs sont pitoyables, récitent des dialogues creux et cumulant les poncifs du genre selon un scénario totalement creux. Mention spéciale à Wings Hauser (Les cauchemars de Freddy) en MacGyver tropical !

Et comme pour nous assommer définitivement au bout d’une demi heure de vision, on nous balance une musique des plus emmerdantes qui ferait passer la mélodie d’ascenseur pour du Mozart.
Un film à éviter à tout prix sous peine de finir génétiquement modifié du cerveau...

Donnez votre avis sur le film !

En résumé
ecrire un commentaire sur le film
;



Récentes critiques

affiche du film
The Babysitter
2017
affiche du film
Ça
2017
affiche du film
The Black Room
2016
affiche du film
Spider-Man: Homecoming
2017
affiche du film
Okja
2017
affiche du film
Underworld: Blood Wars
2016
affiche du film
Wonder Woman
2017
affiche du film
Pirates des Caraïbes : La vengeance de Salazar
2017
affiche du film
The End
2016
affiche du film
Small Town Killers
2017

Cinemag

> Feuilleter

Concours

Sondage