Critiques/Analyses

Mortal Kombat Legacy - Saisons 1 et 2

6 octobre 2013 | Par : Nicolas Zinque

De : Kevin Tancharoen, Todd Helbing, Aaron Helbing

Avec : Michael Jai White, Cary-Hiroyuki Tagawa, Jeri Ryan, Darren Shahlavi, Samantha Jo, Mark Dacascos, Brian Tee, Ian Anthony Dale, Eric Steinberg

Note :

Bientôt aura lieu sur Terre le dixième tournoi Mortal Kombat, au cours duquel les guerriers du Royaume de la Terre (Earthrealm) affrontent ceux d’Outre-Monde (Outworld). En cas de victoire de ces derniers, Shao Khan pourra envahir la Terre… Mortal Kombat : Legacy revient sur les motivations de chacun des participants à ce tournoi.

Mortal Kombat : Legacy. Une victoire en 3 rounds !

Par Nicolas Zinque

Juin 2010 : le jeune cinéaste américain Kevin Tancharoen publie par erreur son court-métrage Mortal Kombat : Rebirth sur Youtube. Ce projet est en réalité destiné à convaincre Warner Bros de produire un reboot de Mortal Kombat, célèbre franchise de jeux vidéo, adaptée au cinéma dans les années 90. Malgré l’engouement des fans, la Warner ne donne pas son accord pour un film, mais accepte de financer une web-série, dont la sortie concorde avec le dernier jeu de la série, en avril 2011. Avec la saison 2, diffusée en septembre 2013, la série compte désormais 19 épisodes de 9 à 12 minutes chacun.

La saison 1 de Mortal Kombat : Legacy est une préquelle au premier jeu de la franchise. Elle explique les motivations de quelques personnages participants au tournoi, parmi lesquels Sonya Blade, Kano, Johnny Cage, Sub-zero ou encore Scorpion. Ces portraits sont indépendants les uns des autres. La saison 2 poursuit avec des personnages comme Liu Kang et Kung Lao. Mais elle propose surtout une nouvelle version du tournoi en modifiant, cette fois, l’histoire. Les épisodes se suivent dès lors beaucoup plus, avec une cohérence relative (comment se fait-il que des ninjas de l’ère shogun se battent à notre époque ?).

Avec le reboot, Tancharoen ré-imaginait la série avec une approche plus réaliste. Jetez un œil au court-métrage (en ligne sur Youtube), et vous comprendrez tout de suite : des personnages comme Reptile et Baraka perdent leur origine surnaturelle. Ils apparaissent comme des serials killers. Les célèbres lames de Baraka lui ont été greffées. Cette approche, jugée trop réaliste, est refusée par la Warner. La web-série est donc à mi-chemin entre cette version et le jeu originel.

Certains personnages sont ainsi revisités ave succès. C’est par exemple un Liu Kang (incarné par Brian Tee, le bad boy de Fast and Furious : Tokyo Drift) beaucoup plus sombre qui provoque un groupe de jeunes dans un bar. Mais l’une des conséquences de cette nouvelle approche est de réduire considérablement la puissance des protagonistes, qui ne semblent plus être des guerriers d’exception. Le cas de Raiden est malheureusement exemplaire. Le dieu du tonnerre est castré de toute sa puissance : atterrissant sur Terre au milieu d’un asile, il est maitrisé et drogué par des infirmiers, et est incapable de s’échapper. Les batteries du malheureux sont déchargées. Sa tentative de récupérer un peu de force en absorbant un tir de taser est pathétique. Cet épisode est le seul qui soit complètement raté… Shao Kahn n’est pas bien impressionnant non plus. Point de vue casting, le bilan est également mitigé, certains comédiens étant visiblement plus doués pour le combat que pour le jeu d’acteur. Les fans du premier film reconnaitront avec plaisir Cary-Hiroyuki Tagawa, qui interprète à nouveau Shang Tsung (coupons court aux fantasmes : non, Christophe Lambert n’a pas repris son rôle.

La structure des épisodes de Mortal Kombat : Legacy est toujours la même : une alternance de dialogue (en plan fixe et cadrage serré, pour un budget étriqué) et de combats. Certains épisodes sont très bavards, notamment la fin de la saison 2. Peu importe, un contexte est posé pour introduire les combats, l’âme de Mortal Kombat. Mission globalement réussie de ce côté. Les affrontements prennent place dans des décors différents, allant du bar à l’entrepôt terroriste, et alternent les bastons de rue à plusieurs et les duels entre guerriers du Tournoi. Les chorégraphies sont correctes, pas toujours variées, mais les combats étant au final assez courts, on n’a pas le temps de s’en lasser. Les connaisseurs reconnaitront quelques techniques inspirées du jeu vidéo.

Y a-t-il jamais eu plus grand plaisir, dans un jeu de baston, que de voir votre ennemi KO à la fin d’un combat, et de pouvoir lui asséner la « Fatality » la plus violente qui soit ? Kevin Tancharoen n’a pas manqué d’intégrer cet atout incontournable de la franchise… dans la saison 2. Au final assez pauvre en effets gores, Mortal Kombat : Legacy nous gratifie entre autres d’un arrachage de colonne vertébrale plus que plaisant (et douloureux), ponctué d’un « FATALITY » qui fera frémir le cœur des gamers. La réalisation, en caméra épaule, intègre également quelques effets directement tirés des jeux vidéo, comme des giclures de sang sur l’écran, et des effets à la mode, comme l’inévitable « bullet time ». Veillez cependant à regarder la saison 1 en version non-censurée, sous peine de manquer un chouette passage avec Keno.

Les cadrages trop serrés et les effets spéciaux pas toujours réussis affichent les limitations de ce web-série. Kevin Tancharoen, en fan de Mortal Kombat, a probablement fait le maximum avec le budget dont il disposait. Il a l’intelligence de varier les plaisirs, par exemple en incluant quelques épisodes animés. Sans qu’on soit vraiment impressionné, on se surprend enchainer toute la saison d’un coup, en se disant : « le prochain épisode ne dure que 8 minutes, ça ne me coûte rien de le regarder ! » Un bon petit programme pour les fans, idéal à regarder sur son PC en mangeant une pizza et en buvant une bonne bière. Plus qu’à attendre la prochaine saison qui résoudra le cliffhanger crapuleux sur lequel s’achève ce 19e épisode…

Ajouter un commentaire

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Image du jour

Récentes critiques

affiche du film
The Babysitter
2017
affiche du film
Ça
2017
affiche du film
The Black Room
2016
affiche du film
Spider-Man: Homecoming
2017
affiche du film
Okja
2017
affiche du film
Underworld: Blood Wars
2016

Cinemag

> Feuilleter

Concours

Sondage