Scream queen

Maud Myers

23 juin 2010 | Par : Gore Sliclez

Quoi de plus normal quand on s’appelle Myers de faire partie de la rubrique hebdomadaire préférée de nos internautes me direz-vous ? Oui mais voilà, Maud Myers n’est pas qu’un nom célèbre c’est aussi une ravissante et talentueuse actrice qui cumule les qualités (danse, actrice, théâtre) et les apparitions dans les courts métrages.

C’est son rôle dans Yukiko d’Eric Dinkian qui nous a permis de la découvrir et de vous la faire connaître pour cet habituel rendez-vous que nous vous fixons chaque semaine avec ces jeunes actrices françaises qui ont des choses à dire croyez-nous...

- Une petite présentation pour ceux qui ne vous connaissent pas encore ?

J’ai commencé la danse très jeune dans le but d’en faire mon métier puis, étant attirée par la comédie, j’ai décidé d’explorer aussi le monde du théâtre et du cinéma. Voilà quelques années maintenant que j’évolue dans ces deux matières avec bonheur. Je vis à Paris mais mes expériences m’amènent parfois à traverser les frontières, notamment pour le film « Ayrouwen » de Brahim Tsaki, tourné dans le Sahara.

- Comment Eric Dinkian vous a-t-il contactée ?

En fait, c’est le directeur de casting Stephane Finot qui m’a contactée. Suite à quoi, j’ai rencontré Eric autour d’un café et je me suis tout de suite sentie à l’aise, il faut dire que c’est quelqu’un de particulièrement gentil. Nous avons parlé du film, de nos parcours respectifs, et le courant est bien passé. Très peu de temps après Stephane m’a recontactée pour me dire que j’avais été choisie pour participer au projet.

- Et comment fut votre collaboration ?

Nous nous sommes revus pour répéter et parler de la scène érotique et, à cette occasion j’ai rencontré mes partenaires de jeu que j’ai trouvés également très sympathiques. J’ai peu à peu découvert avec beaucoup d’intérêt l’univers d’Eric. Un univers bien à lui.
Durant cette répétition et le tournage j’appréciais beaucoup sa façon de nous diriger, très précise, je pense qu’il savait exactement ce qu’il voulait.
Il me semble que l’image est très importante dans ce film, que je ressens comme un tableau vivant, avec des lignes droites horizontales et verticales qui se croisent, des lignes courbes dans la scène d’amour, je pense notamment aux dessins de veines sur les corps. Et tout cela est en mouvement. J’étais très enthousiaste quant à cette façon de travailler, d’autant plus que je suis passionnée par les mouvements du corps, de la vie, et c’est quelque chose que j’explore souvent avec la danse.

- La scène « érotique » du film n’était pas trop difficile voire intimidante ?

Nous étions tous les trois en boxer et dans la même situation alors je pense que chacun se comprenait et dédramatisait ! Et puis d’habitude, dans ce genre de scène, l’ambiance générale se fait plus calme parce-que tout le monde sait que c’est intime et pas facile, alors les gens qui travaillent sur le plateau deviennent discrets et pleins d’attention.

Thomas Jouannet (l’acteur principal du film) avait une attitude très professionnelle et respectueuse, par exemple, il me recouvrait d’une couverture entre chaque prises, ce que j’ai beaucoup apprécié !
J’avais confiance en Eric et en ses idées, je savais que cette scène était justifiée et qu’elle avait du sens par rapport à l’histoire.
Elle exprime la transe, la déperdition, de façon très esthétique. Pour mon personnage, c’est une première expérience déroutante.
C’est une scène importante dans la chronologie des évènements, elle amène au drame qui vient ensuite.
Personnellement, je suis contente du résultat, je pense que nous sommes arrivés à faire une belle scène.

- C’était votre premier film de genre ?

Non, j’ai récemment joué une victime de vampires dans le court-métrage « Charmante Mira » de Franck Victor, et dans un clip musical du groupe Proxima. Mais ce terme a assez peu d’importance pour moi, ce qui compte, c’est d’avoir vécu cette aventure et de l’avoir aimée. C’est comme ça que je fonctionne dans mes choix, après, que ce soit un film de genre, une comédie, un drame, ou autre, ce ne sont que des classifications.

- Que pensez-vous d’ailleurs du cinéma de genre en général ?

Disons que j’ai été traumatisée dés l’enfance car mon père aime les films d’horreur et il me le faisait partager ! (au grand désarroi de ma mère parce qu’après je faisais des cauchemars toute la nuit).
Mes références dans ce domaine sont les films de Hitchcock, tellement forts visuellement ainsi que « Rosemary’s baby » de Polanski, ou « Le bal des vampires » qui est aussi très comique en plus d’être angoissant.
J’aime les réalisateurs qui ont une grande exigence au niveau de l’image et qui développent la psychologie des personnages, qui arrivent à créer une atmosphère vraiment inquiétante avec un paysage, un décor, en ce sens je trouve que la lumière joue beaucoup.
Cependant j’avoue que, comme je suis très sensible, je ferme souvent les yeux quand ça se gâte.

- Savez-vous que vous portez un nom de famille très célèbre pour tous les geeks de films d’horreur ?

Michael Myers ? Eh oui, je sais… On m’en parle souvent, mais il n’est pas le seul ! On me demande régulièrement si je suis la fille de Mike ou de Bruce Myers aussi !
C’est un nom plutôt commun aux Etats-Unis.

- Vous cumulez beaucoup de fonctions (théâtre, cinéma, danse). Si vous deviez en retenir qu’une seule ?

Hum, question difficile… Pourquoi choisir ?
Bon, si vraiment je devais choisir ce serait le cinéma je crois, mais avec la possibilité de danser dans certains films par exemple. J’adorerais jouer une danseuse à l’écran.

- Quels sont vos projets pour cette année ?

Continuer dans cette lancée. D’autre part, je m’apprête à passer l’été aux USA, j’ai notamment un projet de long-métrage là-bas. À la rentrée, je jouerais dans un spectacle pour enfants « La fée des bulles », et à plus long terme un autre long-métrage, français cette fois-ci.

http://www.maudmyers.book.fr

GALERIE

Commentaires

Salut, Maud c’est Carlos un regardant internet j’ai tombé dans ton site c’est pas mal le que tu as fait, pas mal de choses Ou théâtre la danse et le cinéma c’est très cool continuant comme ça forme la plus
passer le bonjour à Clément
amicalement Carlos

8 juin 2016 | Par Carlos

Ajouter un commentaire

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Image du jour

Récentes critiques

affiche du film
Ça
2017
affiche du film
The Black Room
2016
affiche du film
Spider-Man: Homecoming
2017
affiche du film
Okja
2017
affiche du film
Underworld: Blood Wars
2016
affiche du film
Wonder Woman
2017

Cinemag

> Feuilleter

Concours

Sondage