Critique de film

pub

Ma sorcière bien aimée

"Bewitched"
affiche du film

Isabel, sublime sorcière, déterminée à vivre sans ses pouvoirs, part à Hollywood afin de trouver l'amour parmi les mortels. Sur place, elle rencontre Jack, un acteur qui la persuade de jouer à ses côtés dans le "remake" de la célèbre série "Ma Sorcière Bien aimée". Nos deux héros vont tomber amoureux et provoquer, malgré eux, une collision entre leurs deux univers.

pub

Les critiques à propos de ce film

Critique de Ma sorcière bien aimée - C’est pas sorcier
Par : Damien Taymans

Hollywood, toujours prompte à exhumer des classiques plus pour engranger du pogne que pour raviver la nostalgie ou susciter la redécouverte, s’attache depuis quelques années à revisiter les canons du petit écran. Starsky et Hutch, Mission impossible, Chapeau melon et bottes de cuir, Le fugitif, Shérif, fais-moi peur ont ainsi connu les honneurs des grands écrans avec, souvent, peu d’éclat, la plupart de ces adaptations produisant un dérangeant décalage générationnel en recourant sans cesse à un second degré encombrant, proche de la raillerie.

Ma sorcière bien-aimée, série créée par Sol Saks, forte de sa diffusion sur le réseau ABC durant huit ans, ne pouvait éviter de subir également les remous de la moulinette hollywoodienne. Avant d’en faire les frais, la série avait déjà été exploitée, spoliée, pastichée : un dessin animé signé Hanna-Barbera productions (signataires du générique animé originel), un spin-off sur Tabatha en 1977 et les copies télévisuelles You Wish et Sabrina, l’apprentie sorcière. Remis au goût du jour par cette dernière, les tours de magie de Samantha (Elizabeth Montgomery incarnait l’originale) trouvaient naturellement leur place sur les toiles immaculées des salles obscures. Nora Ephron, scénariste et réalisatrice habituée aux comédies romantiques (Vous avez un message, Nuits blanches à Seattle), délaisse l’habituelle transposition trait pour trait et aborde la série sous un angle pour le moins original qui lui permet de toucher aux thématiques universelles du médium d’origine. Par l’entremise du personnage d’Isabel, véritable sorcière qui désire s’insérer au sein de la société des mortels, la réalisatrice soumet à la question le règne des apparences et de l’ostracisme arbitraire de l’"étranger" ; par le biais de la mise en abyme, elle met en branle l’imagerie télévisuelle qui berce le peuple de faux-semblants et leur fait miroiter d’inatteignables coquecigrues.

Ces considérations, noyées dans une foule de gags poussifs même pas drôles perpétrés par un Will Ferrell (Zoolander) comme à son habitude lourdingue, se hissent au statut d’anecdotes et ne rehaussent que peu cette comédie pataude. Ersatz de Jim Carrey, un temps envisagé pour le rôle, Ferrell grimace à l’envi et gamberge dans l’outrance afin de donner plus de lourdeur à cet acteur has-been qui espère se dépêtrer de l’anonymat dans lequel il est retombé en persévérant dans la ringardise. A ses côtés, Nicole Kidman s’avère bien translucide voire mal à l’aise dans ce registre comique qui lui sied si mal (remember Et l’homme créa la femme, version supposément drolatique de The Stepford wives). Pas étonnant que la production ait envisagé pas moins de vingt actrices, dont Cameron Diaz, Jennifer Aniston et Gwyneth Paltrow pour incarner Samantha.

Ma sorcière bien aimée fait illusion durant quinze minutes avant de se vautrer dans la gaudriole la plus beauf qui soit. Le message en filigrane se voit étouffé par les bouffonneries de Ferrell qui remplit pleinement son contrat en rendant son perso profondément exaspérant. Se refusant à cloner la série originale, le film la clowne, se payant au passage quelques clins d’oeil (l’oncle Arthur qui brise les miroirs), juste bons à remplir une histoire aussi convenue que vide.


Donnez votre avis sur le film !

En résumé
ecrire un commentaire sur le film
;



Récentes critiques

affiche du film
Ça
2017
affiche du film
The Black Room
2016
affiche du film
Spider-Man: Homecoming
2017
affiche du film
Okja
2017
affiche du film
Underworld: Blood Wars
2016
affiche du film
Wonder Woman
2017
affiche du film
Pirates des Caraïbes : La vengeance de Salazar
2017
affiche du film
The End
2016
affiche du film
Small Town Killers
2017
affiche du film
The Circle
2017

Cinemag

> Feuilleter

Concours

Sondage