Critique de film

pub

Life After Beth

"Life After Beth"
affiche du film

Dévasté par le décès brutal de Beth, sa petite amie, Zach décide de ne pas laisser passer sa seconde chance lorsque sa bien-aimée revient d'entre les morts.

pub


Trailer - Life after Beth (2014)
Par : Damien Taymans

Les critiques à propos de ce film

Critique de Life after Beth - Afterlife
Par : Damien Taymans
Tags : BIFFF 2015

En 2003, Jeff Baena écrit un petit script sans trop de prétentions. Celui-ci ne trouve pas preneur. Et pour cause... Shaun of the Dead n’est pas encore sorti sur les écrans, Zombieland n’est pas même encore envisagé, les premiers coups de crayons de Tony Moore pour The Walking Dead s’ébauchent à peine. Le mort-vivant traîne la guibole à la recherche de son aura d’antan et il connaît à peine un regain d’intérêt dans quelques œuvres horrifiques éparses. Dans ce contexte, une comédie légère mettant en scène les amours entre un humain et une créature en pleine zombification est à peine imaginable. Tenace, Baena réalise qu’au fil du temps la conjoncture s’annonce plus favorable et reprend lui-même les rênes du film grâce au concours des producteurs Michael Zakin et d’Elizabeth Destro. Avec en prime un casting des plus avenant réunissant quelques trombines connues comme Aubrey Plaza (Parks and Recreation), Dane DeHaan (le Bouffon Vert de The Amazing Spider-Man 2), John C. Reilly (We Need to Talk about Kevin) et Molly Shannon.

Mais qu’est-ce que la vie après Beth ? A quoi rime-t-elle ? A rien d’après Zach, son petit ami officiel qui pleure la jeune femme depuis sa disparition des suites d’une morsure de serpent et ne se remet pas de leurs dernière discussion quelque peu houleuse. Depuis, Zach vivote et continue à entretenir des liens avec ses ex-beaux-parents qui l’accueillent comme un fils. Provisoirement. Car bien vite, cette sur-communication faite d’embrassades chaleureuses et de fumettes devant un échiquier cède la place à un silence radio. Intrigué, Zach furète près de la maison de feue sa promise et l’aperçoit au détour d’une fenêtre. Les phéromones se libèrent, l’euphorie le gagne : sa Beth est revenue parmi les vivants. A quelques détails près : la jeune femme délivre des effluves inquiétantes, sa chair pourrit à vue d’œil, elle est frappée d’une sorte d’Alzheimer et développe de temps à autre de petites crises de colère particulièrement destructrices...

Révolution relative dans le monde des zombies : Life after Beth est une comédie savamment écrite et brillamment interprétée qui privilégie au décalage habituel et aux personnages loufoques la légèreté de quelques saillies verbales ou d’une expédition en Absurdie. Le maquillage des morts-vivants traditionnel s’écaille : ceux-ci sont dotés de la parole et se montrent aussi libidineux que dangereux. La péloche de Baena s’affranchit ainsi du genre dans lequel il met les pieds, inoculant encore au récit des bizarreries drolatiques (la zombification s’intensifie sans la moindre logique, ils sont friands de smooth jazz, seule musique capable de les calmer) et osant même forcer le sarcasme doux-amer au détour de quelques séquences. Au-delà de la simple comédie parfois dramatique, Life after Beth se pose également comme une chronique à peine métaphorique de l’adolescence qui croque les tourments de cet âge, les affres de la rupture et du deuil à travers le prisme de ce couple de marginaux qui tentent d’exister quand il faudrait qu’ils ne soient plus (la position du frère de Zach, représentant de l’adulescence fébrile, qui règle tous les problèmes à l’aide de flingues est révélatrice).


Donnez votre avis sur le film !

En résumé
ecrire un commentaire sur le film
;



Galerie photos

photo 50393 photo 50392 photo 50394
Voir la galerie complète

Récentes critiques

affiche du film
The Babysitter
2017
affiche du film
Ça
2017
affiche du film
The Black Room
2016
affiche du film
Spider-Man: Homecoming
2017
affiche du film
Okja
2017
affiche du film
Underworld: Blood Wars
2016
affiche du film
Wonder Woman
2017
affiche du film
Pirates des Caraïbes : La vengeance de Salazar
2017
affiche du film
The End
2016
affiche du film
Small Town Killers
2017

Cinemag

> Feuilleter

Concours

Sondage