Scream queen

Krista Grotte

5 février 2009 | Par : Gore Sliclez

Cette bombe de 32 ans originaire de Minneapolis est un sacré tempérament. Mieux vaut ne pas la traiter comme la blonde de service à la tête creuse mais plutôt comme une battante qui, devenue mère très jeune, parvint néanmoins à réussir là où elle voulait être reconnue. Mannequin à ses heures, elle quitta sa région natale pour se lancer dans le cinéma indie. Un parcours atypique et un physique de bombe nordique (ich bin kein nettes Mädchen - je ne suis pas une gentille fille) qui font de celle-ci une actrice sympathique qui ne se prend pas la tête à l’instar de cette apparition remarquée aux côtés du viagré Hugh Hefner en playmate occasionnelle (Krista, pas Hugh...). Son film Alarum fut reconnu par la critique (très) spécialisée de son (quartier) pays. Krista Grotte a accepté de répondre à quelques questions et vous offre quelques clichés de ses dernières vacances à la Côte belge...

Vous avez commencé votre carrière plus tardivement par rapport à d’autres actrices. Qu’avez-vous fait auparavant ?

J’ai commencé à l’âge de 20 ans, je n’ai jamais rien fait de façon conventionnelle. J’ai eu mon fils à l’âge de 17 ans et donc forcément j’ai plutôt commencé par l’inverse de toute carrière normale. J’ai ensuite quitté la Floride pour le Minnesota pour prendre des cours pour devenir actrice. Tout est parti de là. Mon premier film fut Filthy qui a gagné quelques récompenses dans le pays.

De quelle origine est votre nom ? Allemand ?

Oui mon nom de famille est allemand, je suis de descendance suédoise, allemande et norvégienne.

Pouvez-vous nous parler de Brainjacked ?

Le film raconte l’histoire de Tristan Davis, un baroudeur qui se retrouve dans un centre de réinsertion pour des jeunes SDF appelé The Garden et surveillé par le sympathique Dr. Karas qui va soigner Tristan pour de violentes migraines. Mais le docteur est en fait un fou sadique responsable d’expériences cruelles et prêt à rameuter toute la jeunesse de la ville pour en faire une armée entièrement dévolue à lui-même.Tristan va tout faire pour l’empêcher d’aller plus loin.

Comment est l’ambiance entre les actrices pendant le tournage ?

Je tombe toujours amoureuse des personnes avec qui je travaille. Vous savez si on réfléchit un peu sur le temps de travail passé ensemble pendant le tournage et toutes les aventures étranges qui vous arrivent il n’y a rien d’étrange à ce que l’on devienne après le film d’excellents amis et tout ça sans vivre trop de compétition. En tout cas jamais de ma part, je ne veux pas passer mon temps en négativité et perdre mon énergie à ça !

Racontez-nous votre rencontre avec Hugh Hefner ?

C’était une très chouette expérience, être choisie comme modèle de chez Teasum pour la maison Playboy. La fête était consacrée à Jam Packed et c’était génial parce que nous étions entourées de paparazzi et de personnes désireuses de rencontrer Hugh. Je fus invitée par un des ses bodyguards qui a pris des photos de moi en sa compagnie, c’était très amusant, une nuit magique !

Quel est le plus beau compliment qu’un homme puisse vous faire ? Que vous avez de beaux yeux ?

Oui, c’est ça, mes yeux...

Avec quel réalisateur et acteur aimeriez-vous tourner ?

Mon objectif un jour serait de tourner avec Tarantino mais bon j’ai intérêt à avoir d’abord ma carte de la Screen Actor Guild avant de commencer à y penser. Acteur ? Al Pacino sans conteste !

Quelques mots pour vos fans français ?

Je suis tellement intimidée par ces fans venant d’un peu partout qui me reconnaissent et me supportent. C’est vraiment quelque chose de très spécial.

Que connaissez-vous de la France ?

La France est la destination touristique numéro 1 dans le monde et pourtant je n’y suis jamais allée. L’Allemagne est également voisine ce qui devrait me décider un jour à traverser l’océan.

Sur votre Myspace on peut y lire : « L’imperfection est beauté, la folie est génie et il vaut mieux être totalement ridicule que complètement ennuyant ». C’est de Marilyn Monroe. Que pensez-vous de cette phrase ?

Je suis complètement d’accord, c’est une vérité qui me parle toujours. Le spectateur ne voit souvent que la beauté mais il est tout à fait possible de rencontrer quelqu’un qui d’apparence semble parfait mais est ennuyant, n’a aucune personnalité ou manque de spiritualité. Souvent toutes ces petites imperfections que nous avons apparaissent comme belles chez d’autres. Ennuyant est juste... ennuyant (ndlr : oui...) ! Personne n’oublie la personne qui se tient dans un attitude positive.

Quant à la folie elle est définitivement géniale, elle doit simplement exister et rester dans l’Art en général. Pour vivre cette folie il faut puiser dans la profondeur psychologique pour acquérir cette capacité d’analyse et parvenir à choquer d’autres avec votre « art » (ndlr : mmm...) !

Félicitations pour votre Best Lead Actress award pour "Alarum". Quelles sont vos impression ?

Merci. J’ai décidé d’écrire ce court avec un personnage qui fait part d’une certaine profondeur d’esprit. Mon but était de montrer ma capacité à réaliser un film comme un message fort sur les maladies mentales. Cela a fonctionné, grâce à Rick Danford de chez Enigma Films et Bo Hitchcock qui m’ont aidé pour cela. J’ai gagné mon award et me suis prouvé à moi-même que je pouvais y arriver.

GALERIE

Ajouter un commentaire

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Image du jour

Récentes critiques

affiche du film
The Babysitter
2017
affiche du film
Ça
2017
affiche du film
The Black Room
2016
affiche du film
Spider-Man: Homecoming
2017
affiche du film
Okja
2017
affiche du film
Underworld: Blood Wars
2016

Cinemag

> Feuilleter

Concours

Sondage