Critique de film

pub

Kingsman : Services secrets

"Kingsman: The Secret Service"
affiche du film

KINGSMAN, l’élite du renseignement britannique en costumes trois pièces, est à la recherche de sang neuf. Pour recruter leur nouvel agent secret, elle doit faire subir un entrainement de haut vol à de jeunes privilégiés aspirant au job rêvé. L’un d’eux semble être le candidat « imparfaitement idéal » : un jeune homme impertinent de la banlieue londonienne nommé Eggsy. Ces super-espions parviendront-ils à contrer la terrible menace que fait peser sur le monde l’esprit torturé du criminel Richmond Valentine, génie de la technologie?

pub


Trailer - Kingsman : Services secrets (2014)
Par : Damien Taymans

Les critiques à propos de ce film

Critique de Kingsman : Services secrets - L’espion qui va tirer
Par : Samuel Tubez
Tags : Action

Tout comme Kick-ass, le récit The Secret Service inventé par Mark Millar est rapidement devenu un film sous la houlette du réalisateur Matthew Vaughn. Un duo de choc qui fait une fois de plus de jolies étincelles au sein de ce film d’espionnage « so fucking british ».

Suite à la mort d’un de ses meilleurs éléments, l’agence secrète Kingsman doit recruter un nouvel espion, d’abord novice, qui devra finir en tête d’un sévère entraînement. Sous la protection du distingué agent Harry Hart, le jeune Eggsy, authentique « cockney » qui n’a rien de l’espion tiré à quatre épingles, semble pourtant sortir du lot tandis que l’auto-proclamé philanthrope Richmond Valentine prépare une menace d’un nouveau genre qui pourrait réduire considérablement la population…

Tous les ingrédients du film d’espionnage classique nous sont resservis dans ce film affichant à la fois une décontraction indécente (une des marques de fabrique de Vaughn) et une rigueur salutaire. Ne cédant guère à la parodie facile (rien à voir avec Austin Powers), Kingsman s’attache à ses personnages en parvenant à faire coexister de façon crédible l’image stricte de l’espion gentleman qu’incarne notamment l’excellent Colin Firth avec la posture cool du jeune de banlieue que représente Eggsy, très justement interprété par le débutant Taron Egerton. A l’image de ce choc des classes, le film met en scène ses diverses influences (british, asiatique, ricaine) au cœur d’un récit incarné, voire terriblement caractérisé dans le cas de l’excellent bad guy joué par un Samuel L. Jackson zozotant, tout en arborant un nihilisme devenu bien rare dans les blockbusters actuels. On peut l’affirmer, Kingsman souffle un vent anarchique assez inédit dans le genre du film d’espionnage et ça fait foutrement du bien ! Cette subversion affichée trouve même son apogée dans une scène mémorable (le massacre dans une église du Kentucky) tournée en faux-plan séquence où le réalisateur exprime non seulement son talent de cinéaste mais aussi sa rage nihiliste. Le fun est aussi omniprésent, et les situations, aussi improbables soient-elles parfois, rendent le tout encore plus savoureux, pour peu que l’on soit bien conscient du second degré ici affiché. Kingsman s’assume ainsi tel un divertissement jouissif et délirant qui n’oublie jamais de respecter ses aînés dans lesquels il pose ses solides bases. Entre un énième Mission : impossible et un nouveau James Bond, ce petit vent de fraîcheur qui ne se prend pas au sérieux sans pour autant tomber dans la grosse blague facile brise habilement les balais enfoncés dans le fondement du politiquement correct et bon Dieu, ça fait du bien !

Voulu comme une lettre d’amour postmoderne aux films d’espions, Kingsman possède à la fois la classe britannique, l’irrévérence yankee et la folie asiatique (dans les bastons, notamment), ce qui en fait une œuvre délicieusement panachée et absolument jubilatoire.


Donnez votre avis sur le film !

En résumé
ecrire un commentaire sur le film
;



Galerie photos

photo 51586 photo 51585 photo 51584
Voir la galerie complète

Récentes critiques

affiche du film
Jessie
2017
affiche du film
The Babysitter
2017
affiche du film
Ça
2017
affiche du film
The Black Room
2016
affiche du film
Spider-Man: Homecoming
2017
affiche du film
Okja
2017
affiche du film
Underworld: Blood Wars
2016
affiche du film
Wonder Woman
2017
affiche du film
Pirates des Caraïbes : La vengeance de Salazar
2017
affiche du film
The End
2016

Cinemag

> Feuilleter

Concours

Sondage