Critique de film

pub

Kill Buljo

"Kill Buljo: The Movie"
affiche du film

Jompa se réveille sur un lit d'hôpital après que sa famille et sa fiancée aient été massacré, le jour de son mariage, par un gang de casseurs sans pitié. Il se tourne alors vers le grand maître des arts martiaux, Maître Cétakilakeu, pour une séance de remise en forme. En survêtement jaune poussin, sabre en main, Jompa est maintenant prêt à assouvir sa vengeance. Il n'a plus qu'à se lancer sur les traces du gang dirigé par le redoutable Buljo...

pub

Les critiques à propos de ce film

Critique de Kill Buljo - LA parodie par excellence
Par : Quentin Meignant
Tags : Vigilante, Comédie, Parodie

Après avoir obtenu sa maîtrise en cinéma dans une grande école australienne, le sympathique norvégien Tommy Wirkola est dare dare rentré dans son pays d’origine. Motivé par l’idée de monter très vite un projet valable, le tout jeune réalisateur s’entoure alors de quelques amis et décide de tourner un hommage parodique au film Kill Bill de Quentin Tarantino. Après deux courts sur le sujet lui ayant valu un franc succès, il fut temps de passer au long-métrage, accompagné pour ce faire d’un ami de longue date, Stig Frode Henriksen. Ne se prenant pas du tout au sérieux, les deux compères à la tête de cette petite production (seulement 1 million de Couronnes, soit un quinzième de ce qu’il faut pour faire un film à spectacle) écrivent en un temps records un scénario agrémenté d’humour mais respectant la trame de son modèle. Jompa se réveille sur un lit d’hôpital après que sa famille et sa fiancée aient été massacré, le jour de son mariage, par un gang de casseurs sans pitié. Il se tourne alors vers le grand maître des arts martiaux, Maître Cétakilakeu, pour une séance de remise en forme. En survêtement jaune poussin, sabre en main, Jompa est maintenant prêt à assouvir sa vengeance. Il n’a plus qu’à se lancer sur les traces du gang dirigé par le redoutable Buljo...

A la base présenté comme un copié-collé rigolard de l’œuvre de Tarantino, Kill Buljo se transforme dès les premières scènes en véritable délire sans limites. Après une séquence de massacre proprement ridicule et un réveil de Jompa à l’hôpital qui l’est tout autant, le métrage de Wirkola s’attache donc à mettre en scène une vengeance menée par un héros pas comme les autres. Terriblement vulgaire et fabuleusement irrévérencieuse, l’œuvre se décline alors à un haut rythme, foisonnant de bons mots, de vannes foireuses et d’un comique de situation à toute épreuve. De glissades en « cassages » de gueule monstrueux, de combats dignes de pupilles asthmatiques en pétages de plombs monstres, Wirkola nous emmène dans un monde surréaliste, où la folie et l’ineptie règnent en maîtres.

Jouissant d’un humour toujours plus foutraque et de séquences à caractère sexuel hors du commun, Kill Buljo se distingue aussi par l’aberration née de personnages largement dépeints durant les phases un peu plus calmes. Flash-backs hilarants racontant comment un petit garçon maltraité est devenu un flic ordurier violé au début de sa carrière par des bûcherons, apprentissage de techniques de combat par un faux maître en arts martiaux, rien n’est épargné au spectateur qui ne peut que se délecter de tels instants. Servis, en plus, parle délicieux Tandem Wirkola-Henriksen, les deux premiers rôles acquièrent simplement le statut de bourreaux des zygomatiques, les faisant travailler plus que de raison. Dès lors, malgré une misogynie assez marquante à certains moments et une vulgarité qui pourrait en rebuter certains, Kill Buljo se déroule sans accroc aucun jusqu’à un final résumant parfaitement l’ensemble : baston rigolarde, langage cru faisant office de bons mots et happy end hilarant.

Kill Buljo n’est pas simplement un film norvégien qui sort du lot, il est surtout l’une des meilleures parodies jamais réalisées. Véritable réussite en bien des points, on ne peut que regretter le manque de moyens dont a souffert la production. Avec quelques millions de plus, Wirkola aurait su mettre sur pieds des gags encore plus puissants et imposer son énorme talent à la face du monde entier. Qu’à cela ne tienne, les personnes qui se procureront ce DVD indispensables prendront vite conscience du génie dont a fait preuve le Norvégien !

Commentaires sur le film

Non non non !

0 etoiles

daube Daube !

Parodie sans saveurs, vulgaire frise le misogyne... Il faut vraiment avoir un humour à 100° pour aimer mais bon les goûts et les couleurs cela ne se discute pas !

5 janvier 2009 à 17:01 | Par Carrie
Jai aimé ENORMEMENT

5 etoiles

coups de coeurCoup de coeur !

J’ai vu les plus grands films qui puissent éxister en grands écrans ou en petites salles.Ce film est juste une trés bonne parodie ..on aime si on est ..normal.

1er décembre 2009 à 17:12 | Par Louis

Donnez votre avis sur le film !

En résumé
ecrire un commentaire sur le film
;



Récentes critiques

affiche du film
The Babysitter
2017
affiche du film
Ça
2017
affiche du film
The Black Room
2016
affiche du film
Spider-Man: Homecoming
2017
affiche du film
Okja
2017
affiche du film
Underworld: Blood Wars
2016
affiche du film
Wonder Woman
2017
affiche du film
Pirates des Caraïbes : La vengeance de Salazar
2017
affiche du film
The End
2016
affiche du film
Small Town Killers
2017

Cinemag

> Feuilleter

Concours

Sondage