Critique de film

pub

Kick-Ass 2

"Kick-Ass 2"
affiche du film

Kick-Ass, Hit Girl et Red Mist reviennent pour la suite du succès de 2010 avec Kick-Ass 2. Après que le courage fou de Kick-Ass (Aaron Taylor-Johnson) a inspiré une nouvelle vague de justicier amateurs, conduits par le Colonel Stars and Stripes (Jim Carrey), nos héros les rejoignent lors de patrouilles. Lorsque ces super-héros amateurs sont chassés par Red Mist (Christopher Mintz-Plasse) - ressuscité sous le nom de The Mother Fucker – seule Hit Girl (Chloë Grace Morentz) peut éviter leur annihilation. Lorsque nous avons vu pour la dernière fois le jeune justicier Kick-Ass et l’assassin junior Hit Girl ils tentaient de vivre comme des ados normaux sous les noms de Dave et Mindy. Avec la fin du lycée qui arrive, et incertains à propos de quoi faire, Dave décide de commencer la première équipe de super-héros du monde avec Mindy. Malheureusement, quand Mindy est surprise dans son costume de Hit Girl, elle est contrainte de prendre sa retraite ce qui l’oblige à affronter les méchantes filles du lycée toute seule. Avec personne d’autre vers qui se tourner, Dave rejoint Justice Forever, dirigé par un ancien mafieux revenu sous le nom de Colonel Stars and Stripes. Au moment où ils commencent réellement à faire une différence dans la rue, le premier super-vilain du monde, The Mother Fucker rassemble sa propre équipe de méchants et met en place un plan pour faire payer Kick-Ass et Hit Girl pour ce qu’ils ont fait à son père. Mais il n’y a qu’un seul problème à son plan : Si tu t’attaques à un membre de Justice Forever, tu t’attaques à tous…

pub


Trailer Kick-Ass 2 (2013)
Par : Samuel Tubez

Les critiques à propos de ce film

Critique de Kick-Ass 2 - Bad(Kick)Ass
Par : Quentin Meignant
Tags : Super-héros

Fort d’une exploitation à 100 millions de dollars pour une mise de départ de 30 millions, Kick-Ass était devenu, voici quelques années, l’une des oeuvres les plus rentables d’Universal Pictures. C’est donc sans surprise que la firme annonçait rapidement la mise en chantier d’une séquelle que devait à nouveau diriger Matthew Vaughn. Le cinéaste, retenu sur un autre projet estampillé Mark Millar, The Secret Service, a laissé sa place à Jeff Wadlow, grand espoir du cinéma de genre depuis la réussite (financière) de son Cry Wolf en 2005. Tous les ingrédients étaient donc réunis pour faire de Kick-Ass 2 un film-événement, d’autant que les jeunes stars mises en présence, Aaron Taylor-Johnson et Chloe Moretz en tête, pouvaient compter sur l’aura d’un comédien tel que Jim Carrey. Lui aussi dans le camp des gentils sous les traits du Colonel Stars and Stripes, il fonde une troupe de défense face à la terrible menace que représente Red Mist, jeune méchant un brin débile qui désire se venger de Kick-Ass, qui avait causé la mort de son père dans le premier opus. Red Mist, rebaptisé The Mother Fucker, désire détruire la ville presque autant qu’il compte anéantir Kick-Ass...

Si la force de ce Kick-Ass 2 devait résider dans la multiplicité des personnages bien barrés, à commencer par le fameux Colonel Stars and Stripes, Jeff Wadlow et Mark Millar oublient tout principe de caractérisation en chemin. Dès lors, la machine s’enraye d’emblée là où le film de Matthew Vaughn brillait, lui, de mille feux : le manque de développement des différents protagonistes, de leurs caractères respectifs et de leurs attributions dans le groupe s’avère fortement dommageable. Entre un Kick-Ass qui couche avec une gentille nymphomane dans les toilettes et une Hit Girl qui se la joue fleur bleue pendant près d’une heure, ce second opus parvient même à faire oublier les excellentes dispositions de l’œuvre originale.

Hormis une scène d’ouverture plutôt sympathique et dans l’esprit du film de Vaughn, l’œuvre de Wadlow n’a donc rien à voir avec son glorieux modèle, alignant les poncifs détestables et composant avec une mise en scène des plus classiques et linéaires. Les quelques scènes de baston demeurent amusantes sans pour autant faire preuve d’une quelconque inventivité au niveau des chorégraphies et des mouvements de caméra. L’ensemble se laisserait néanmoins suivre si la vulgarité crasse des personnages, en rien justifiée et à mille lieues de "l’esprit Kick-Ass", n’entamait le reste d’efficacité que l’on pouvait encore prêter à la chose.

A trop vouloir se la jouer badass, Jeff Wadlow et Mark Millar bafouent leurs héros jusqu’à en faire des pantins vulgaires, victimes d’une fable ni drôle ni spécialement rythmée. Kick-Ass 2 est une véritable insulte à l’oeuvre littéraire de Millar mais aussi au film d’un Matthew Vaughn qui n’aurait sans doute pas toléré pareilles inepties...


Critique de Kick-Ass 2 - Coup de pied mal placé
Par : Samuel Tubez

C’est donc Jeff Wadlow, réalisateur du correct (mais sans plus) Cry Wolf, qui a la lourde tâche de succéder à Matthew Vaughn, bien trop occupé avec ses X-Men, en ce qui concerne le second opus cinématographique des aventures de Dave Lizewski, l’ado quelconque devenu ultra prisé depuis qu’il est devenu Kick-Ass, vengeur masqué combattant le crime..à sa façon. Après avoir explosé au lance-roquettes le parrain de la mafia locale Frank D’Amico non sans l’aide de la bien nommée Hit Girl, Kick-Ass a désormais fait une pause mais l’adrénaline lui manque et il rejoint rapidement un groupe de vengeurs masqués sous influence menés par le Colonel Stars & Stripes. Dans le même temps, Hit Girl, en pleine crise d’adolescence et ramenée à l’ordre par son tuteur légal depuis la mort de son père Big Daddy, dépose péniblement les armes alors que Red Mist évolue en Mother Fucker, plus déchaîné que jamais à venger la mort de son père…

Crise d’adolescence, (ré)intégration dans la vie normale, questionnement sur l’acte héroïque au quotidien, responsabilités des actes, Kick-Ass 2 évolue en terrain connu (le formidable Spider-Man 2 de Raimi n’avait-il pas déjà tout dit ?) mais ne s’attarde toutefois pas trop sur ces questions. Entre réalisme et gros défouloir bis, le film de Jeff Wadlow ne sait pas très bien où s’asseoir, préférant parfois livrer des gags au ras des pâquerettes (l’émetteur qui file la gerbe et la diarrhée simultanément, non mais on est dans un Scary Movie ou quoi ?!), livrant une bonne grosse dose d’hyper violence à la limite du z ou augmentant encore le nombre de personnages hauts en couleurs dans un film-défouloir fonctionnant comme une bonne grosse cuite. Cul-sec et on passe au suivant ! Rien ne reste dans les mémoires, tout ça file un peu la gerbe, mais ça dégrise vachement. Reste qu’on en attendait plus de la suite de l’emballant Kick-Ass de 2010 où la caractérisation des personnages s’avérait solide (Nicolas Cage n’a plus rien trouvé d’aussi fort depuis), les scènes d’action tout de même plus ambitieuse et où le cynisme ambiant devenait carrément jouissif. Ici, seule Hit Girl obtient un traitement un tant soit peu conséquent, au détriment de Kick-Ass lui-même qui devient carrément secondaire, voire horripilant (en effet, le bougre passe le plus clair de son temps à rire bêtement et forniquer dans les toilettes) mais aussi d’autres personnages qui auraient mérité davantage d’espace. Ainsi, Jim Carrey s’avère plutôt bon dans les habits du Colonel Stars & Stripes mais disparaît bien trop vite, la belle Lindy Booth (Cry Wolf) est très saillante dans le costume de Night Bitch mais…c’est tout et le trop rare John Leguizamo n’a qu’un rôle de larbin. Le potentiel était là, le casting foutait carrément la trique mais le résultat n’est définitivement pas à la hauteur et risque même de heurter les fans du comic book. Paf, dans ton c… !

Entre réalisme et pop-z, Kick-Ass 2 est donc une suite peu inspirée prenant la forme d’un gloubiboulga de violence et de vulgarité injustifié qui ne retrouve ni le cynisme jouissif ni le fun du premier opus. On a juste affaire à une accumulation de gros mots et d’éclaboussures vermeilles, parfois amusante, mais trop souvent irritante. Un beau petit gâchis qui tâche.


Commentaires sur le film

1 etoiles

Kick Ass était un film déjanté plutôt sympathique. Sa suite est catastrophique.

24 août 2013 à 23:08 | Par Olivier
Quentin Meignant

3 etoiles

Quentin Meignant, comment peuxt-tu te permettres tes remarques sur le fait que ce film peut "insulter" l’oeuvre de Milar et que Vaughn ne "tolèrerait’ pas ces inepties ? Qui es-tu toi, après tout ?

2 septembre 2013 à 19:09 | Par Bruce

1 etoiles

Cher Bruce,

Je ne suis qu’un spectateur, comme toi, qui émet son avis, comme toi... Enfin, non, pas exactement. De manière civilisée et dans le respect de toutes les parties. Bref, on peut me prendre pour un scribouillard de première, mais non, je suis et resterai un simple passionné qui émet son humble avis sans pour autant vouloir en faire une pensée unique. Ce qui n’est définitivement pas le cas de tout le monde...

3 septembre 2013 à 16:09 | Par Quentin
kick daube

0 etoiles

daube Daube !

Autant le premier opus était limite, la cette limite vient d’être franchie...

Je le conseillerai toute de même à un public typé ados...

3 septembre 2013 à 19:09 | Par KANNE1979
Dommage

1 etoiles

Il est vrai que le style vulgaire et bâclé de cette suite diffère assez de celui du premier opus qui était une vraie réussite.

25 octobre 2013 à 10:10 | Par leo
jeu-concours Kick Ass 2

4 etoiles

Bonjour, juste pour vous dire que nous faisons gagner un DVD ou un Blu-ray du film Kick Ass 2 sur notre blog http://concourssciencefiction.fr/jeu-concours-kick-ass-2/

14 février 2014 à 06:02 | Par Concours Sci-Fi

Donnez votre avis sur le film !

En résumé
ecrire un commentaire sur le film
;



Galerie photos

photo 41947 photo 41946 photo 41945 photo 41948 photo 41949 photo 41950
Voir la galerie complète

Récentes critiques

affiche du film
Ça
2017
affiche du film
The Black Room
2016
affiche du film
Spider-Man: Homecoming
2017
affiche du film
Okja
2017
affiche du film
Underworld: Blood Wars
2016
affiche du film
Wonder Woman
2017
affiche du film
Pirates des Caraïbes : La vengeance de Salazar
2017
affiche du film
The End
2016
affiche du film
Small Town Killers
2017
affiche du film
The Circle
2017

Cinemag

> Feuilleter

Concours

Sondage