Critique de film

pub

Jurassic Park 2: Le Monde perdu

"The Lost World: Jurassic Park 2"
affiche du film

Cinq ans après le terrible fiasco du "Jurassic Park", rêvé par le milliardaire John Hammond, ce dernier apprend au mathématicien Ian Malcolm, l'un des survivants du drame, que des centaines de dinosaures vivent en liberté sur le site B, une île où ils étaient élevés avant d'être transférés dans le parc. Il lui propose de se joindre aux trois personnes (le photographe Nick Van Owen, le technicien en logistique Eddie Carr et la zoologue Sarah Harding, la propre compagne de Ian), qu'il vient d'engager pour aller les observer. Ian refuse mais change d'avis quand il apprend que Sarah est déjà sur place. Pour lui, la mission d'études s'apparente désormais à une opération de sauvetage...

pub

Les critiques à propos de ce film

Critique de Jurassic Park 2 - Quand Spielberg coince...
Par : Quentin Meignant
Tags : Animaux-tueurs

Jurassic Park fut sans conteste l’un des plus gros cartons financiers des 90’s. Autant artistiquement que pécuniairement, les producteurs ont été ravi du premier opus et donc, c’est sans trop de surprise que les dinos revinrent sur nos écrans près de quatre ans plus tard dans une aventure intitulée Le monde perdu : Jurassic Park 2...

Aux commandes de ce métrage, nous retrouvons bien sûr un Spielberg habitué aux séquelles, comme en attestent les multiples suites d’Indiana Jones. Les producteurs ont donc misé gros (73 millions de dollars) sur la suite de cette saga ultra-populaire qui a attiré des millions de personnes dans les salles du monde entier.

Le merchandising est aussi bien entendu au rendez-vous avec un nombre incalculable de gadgets, tous plus originaux les uns que les autres : casquettes, vêtements et jouets en tous genres que les gamins s’arrachent à prix d’or. La machine commerciale était donc lancée et il ne restait plus à Spielberg qu’à nous régaler.

Ce fut chose faite dès la première scène située sur une île déserte où une fille de milliardaires se fait attaquer par de mini-dinosaures vraiment diaboliques. Le décor est donc planté d’emblée par un Spielberg qui ne veut visiblement pas perdre de temps !

Ensuite, le réalisateur nous fait l’immense plaisir de retrouver notre ami le Docteur Ian Malcolm, toujours interprété à merveille par le fabuleux Jeff Goldblum. Débitant efficacement des dialogues toujours aussi puissants, ce dernier nous régale véritablement d’un humour de qualité équivalant à celui du premier opus.

Par contre, les choses se corsent quelque peu par la suite. Là où l’on s’attendait à une action presque immédiate, Spielberg (re)pose les bases d’une histoire que l’on connaît déjà : Ian Malcolm a peur des dinos mais doit aller sur une seconde île infestée des infâmes créatures pour y retrouver sa petite amie.

Tout irait bien dans le meilleur des mondes (perdus) si ces séquences ne duraient pas une éternité ! De plus, Spielberg et David Koepp (le réalisateur d’Hypnose et de Fenêtre secrète est en effet le scénariste principal de cet épisode) trouvent encore le moyen d’intercaler une enfant dans l’histoire.

Une fois de plus donc, l’esprit de famille est mis en avant puisque la petite Kelly Curtis n’est autre que la fille de Ian Malcolm et qu’elle embarque en cachette pour l’île des dinos. Tout ceci a bien sûr le don de ralentir le rythme et, surtout, d’introniser une peu d’eau de rose dont on se serait aisément passé cette fois-ci...

Malgré tout, dès l’arrivée sur l’île, la passion reprend le dessus : nous découvrons de magnifiques images de stégosaures en balade. Remettant à raison le couvert de la découverte animalière, Spielberg nous présente donc des dinos qu’il n’avait pas utilisé dans le premier épisode.

L’aventure se résume alors en gros à un copier-coller de l’opus précédent. Enfant en détresse, attaques de T-Rex et de velociraptor, cupidité humaine (des troupes débarquent afin de ramener quelques dinosaures sur le continent et se faire un maximum d’argent), etc etc...

Certes, il est toujours aussi jouissif de voir que les effets spéciaux n’ont rien perdu de leur qualité mais il est assez frustrant de constater à quel point les thèmes abordés par le film sont identiques au métrage précédent.

C’est donc sans aucune surprise que le film suit un canevas type, celui de l’œuvre familiale spectaculaire et bien-pensante. Certaines scènes valant leur pesant de cacahuètes (la mort du tortionnaire de petits dinosaures, l’attaque des velociraptor dans le champ, les traqués sous la cascade) mais, d’une manière générale, nous n’assistons qu’à des redites et du déjà vu (la falaise, les attaques du T-Rex,...).

L’ennui ne tarde donc pas à s’installer, d’autant plus que le métrage est tiré en longueur. Ne sachant visiblement pas trouver de chute à son film, Spielberg nous bassine avec son T-Rex ramené sur le continent et semant le trouble dans les rues de San Diego.

Ces séquences finales, simple course-poursuite extrêmement longue, n’apportent rien du tout à l’ensemble de l’œuvre et a le don de lasser plus que d’émouvoir. La dimension héroïque des deux héros en ressort bien sûr exacerbée et le happy end est une fois de plus de mise pour un final vraiment sans surprises.

Malgré des qualités graphiques toujours au summum, ce Monde Perdu ne sera pas parvenu à captiver autant que le premier opus. Une fois l’aspect découverte passé, les créatures de Spielberg ont décidément bien du mal à émouvoir. Les gros sous ont eu raison de l’originalité du réalisateur sur ce coup, et c’est donc déçu que l’on sort de la vision de ce qui reste tout de même comme étant une œuvre très passable.


Oeuvres liées :


Commentaires sur le film

Super filme !

5 etoiles

coups de coeurCoup de coeur !

C’est un super filme !

14 mai 2011 à 13:05

Donnez votre avis sur le film !

En résumé
ecrire un commentaire sur le film
;



Récentes critiques

affiche du film
The Babysitter
2017
affiche du film
Ça
2017
affiche du film
The Black Room
2016
affiche du film
Spider-Man: Homecoming
2017
affiche du film
Okja
2017
affiche du film
Underworld: Blood Wars
2016
affiche du film
Wonder Woman
2017
affiche du film
Pirates des Caraïbes : La vengeance de Salazar
2017
affiche du film
The End
2016
affiche du film
Small Town Killers
2017

Cinemag

> Feuilleter

Concours

Sondage