Critique de film

pub

Jeepers Creepers 2, Le chant du Diable

"Jeepers Creepers 2"
affiche du film

Tous les 23 ans, une créature maléfique surgie des profondeurs de la Terre prend son envol et, durant 23 jours, sème la terreur et la mort. Son nom : le Creeper. Au 22ème jour de ce cycle infernal, le fermier Jack Taggart voit son jeune fils Billy se faire enlever et dévorer par le monstre. A quelques kilomètres de là, un car scolaire transportant une équipe de basket, ses entraîneurs et ses pom-pom girls, tombe mystérieusement en panne en rase campagne. La nuit approche. Le Creeper alléché fond sur ses jeunes proies. Commence alors un combat désespéré pour la survie...

pub

Les critiques à propos de ce film

Jeepers Creepers 2, le chant du diable - Nettement moins bien que le premier…
Par : Damien Taymans

En réalisant le premier opus, Victor Salva avait frappé un grand coup dans l’histoire du cinéma d’horreur. Son horrible créature allait devenir une des égéries du cinéma du genre, devenant le petit frère des Freddy Krueger et autres Jason Vorhees. Ce qui avait surtout séduit dans le premier épisode, c’était la maîtrise filmique et scénaristique du métrage. On ne nous balançait pas d’immondes images de décapitations à la tronche. Tout était dans la mesure, la tempérance. Une trame crédible, une voie routière interminable, deux jeunes adolescents aux comportements réalistes et une flopée de personnages anormaux avaient suffi à installer une tension effroyable.

L’erreur de Salva a sans doute été de créer un deuxième métrage sur le même thème. Cependant, fort de la réussite du premier, on peut comprendre aisément le choix du réalisateur. Et, il faut le dire tout de go, nombre d’auteurs chevronnés et jouissant d’une autre réputation se sont essayé également à donner une suite à leur première réussite sans atteindre une seule fois leur but. Voilà un reproche qu’on ne pourrait pas faire à l’égard de Salva car, de bonnes choses, il y en a…

L’idée de Salva de faire se dérouler les événements du film le lendemain du premier est tout à fait louable. On reste dans la continuité des événements, comme ça pouvait déjà être le cas pour la suite du film Halloween. Les circonstances sont réalistes et on se situe d’emblée dans une trame logiquement identique à celle de Jeepers Creepers. Sauf que, il y a un mais…

Mais la magnifique histoire du premier épisode est une page définitivement tournée sur laquelle on ne reviendra pas. Pour ce métrage, nouveaux personnages, nouvelles circonstances, nouveaux meurtres. Et, alors qu’on avait été enchantés par la progression du premier film, on a vraiment l’impression que celui-ci tourne en rond. Tout se situe autour de ce fameux car qui ramène des joueurs de football américain chez eux. Et là, on voit tout et son contraire : on sort du car, on y rentre à nouveau, la créature y pénètre, en ressort, effectue un vol majestueux puis y revient. Si bien qu’à certains moments, on se demande si Salva n’a pas dû tirer un peu sur la bobine pour l’allonger et atteindre la longueur espérée.

A la lente progression du premier film, Salva impose ici une énergie haletante, une énergie brute. Le souci est que cette énergie semble dépensée pour rien. Ah, le malheureux jeu de la surenchère : plus de meurtres, plus de sang, plus de victimes… Tout ça pour plaire à un public pourtant déjà tout acquis à sa cause. Et à tellement s’y méprendre, le réalisateur oublie de remettre en place le canevas qui a fait le succès de Jeepers Creepers : plus aucune explication n’est donnée sur la créature ni sur les circonstances de son apparition. Cependant, il a réussi à conserver cette magnifique excitation que la créature ressent à l’égard de ses victimes.

Au final, on se retrouve avec un métrage pas franchement mauvais mais pas vraiment bon non plus. A côté d’effets visuels splendides et d’un maquillage parfait, la trame ne cesse de louvoyer pour nous confondre et les tueries successives n’amènent que les bâillements…

Pour la curiosité, vous pouvez donc regarder ce film qui se présente comme une suite intéressante du premier. Intéressante ne veut pas dire rayonnante…


Oeuvres liées :

Jeepers Creepers (2001)

Donnez votre avis sur le film !

En résumé
ecrire un commentaire sur le film
;



Récentes critiques

affiche du film
The Babysitter
2017
affiche du film
Ça
2017
affiche du film
The Black Room
2016
affiche du film
Spider-Man: Homecoming
2017
affiche du film
Okja
2017
affiche du film
Underworld: Blood Wars
2016
affiche du film
Wonder Woman
2017
affiche du film
Pirates des Caraïbes : La vengeance de Salazar
2017
affiche du film
The End
2016
affiche du film
Small Town Killers
2017

Cinemag

> Feuilleter

Concours

Sondage