Interviews

Interview de Paul Andrew Williams (The Cottage)

28 juin 2008 | Par : Damien Taymans

"Je suis passionné par les histoires intéressantes"






Comment est né The Cottage ?

Il y a cinq ans, j’ai commencé à écrire quelque chose qui pourrait être tourné pour un petit budget, l’ensemble de l’intrigue se produisant dans un cottage. Je ne me rappelle plus comment ni pourquoi mais l’idée s’est développée jusqu’à la création de ce film déjanté.

Souhaitez-vous rester dans le domaine horrifique ou cette incursion était-elle le fruit du hasard ?

Je fais des films dans tous les genres. Je suis juste passionné par les histoires intéressantes peu importe les genres qu’elles touchent. Si je n’ai pas comme projet de faire un autre film de genre tout de suite, cela ne signifie aucunement que j’exclus cette possibilité pour l’avenir.

Une suite est-elle possible ?

Non, à moins que je ne sois venu à bout de ma charge de travail et que quelqu’un soit sur le point de le faire…

Le choix d’Andy Serkis était une évidence pour vous ?

Je n’étais pas sûr de la personne qui allait endosser ce rôle. Andy est un acteur incroyable et il travaille avec mon agence. C’était génial de travailler avec lui et je dois dire qu’il était excellent dans le film. Il possède une énorme palette d’émotions. Après avoir vu une minute de sa prestation, j’ai compris qu’il était le seul à pouvoir incarner ce personnage.

Avez-vous choisi Jennifer Ellison pour son énooorme talent ou pour son langage quelque peu châtié ?

Malgré les perceptions des tabloïds à son sujet, Jennifer est très agréable et extrêmement professionnelle. Elle présente aussi le bénéfice d’être très talentueuse. Les gens la voient volontiers comme une fille attirante du style pin’up et occultent du même coup son talent d’actrice, perception honteuse mais inévitable.

Etes-vous plutôt cottage en province ou appartement à Londres ?

Les deux seraient idéals. Quoiqu’il en soit, être dans un bel endroit plus ensoleillé que pluvieux est la meilleure façon de faire une pause, de déconnecter complètement. Un jour qui sait, si j’ai l’argent…

Maintenant que vous avez testé la bière belge lors du festival du BIFFF. Elles sont quand même meilleures que les vôtres, non ?

Pour être honnête, elles sont trop fortes pour moi. Je préfère les bières légères comme je n’aime plus être saoul.

The Cottage est un mélange de thriller, de slasher et de comédie. Etes-vous pour la mixité dans la vie comme dans le cinéma ?

J’aime que les choses soient aussi normales que possible. Ca ne fonctionne pas souvent comme ça.

Reece Shearsmith est un mélange entre Mister Bean et Kevin Spacey dans votre film, non ?

Je pense que c’est ouvert à la libre interprétation. C’est un grand acteur à bien des niveaux. Il peut être sérieux et touchant et devenir délirant et cinglant l’instant d’après. C’était l’individu du film le plus proche de moi.

Pouvez-vous nous parler de The Day, le nouveau film de Tom Shakland qui est adapté de l’une de vos histoires ?

C’est inspiré d’une histoire que j’ai écrite qui est intitulée MIRIA. Tom l’a réécrite et je ne suis pas sûr de ce qu’il en a fait puisque je ne voulais pas la relire. Il a mon consentement total pour en réaliser une adaptation. Je pense qu’il est très bien.

Interview réalisée par Damien et Gore Sliclez

Ajouter un commentaire

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Image du jour

Récentes critiques

affiche du film
The Babysitter
2017
affiche du film
Ça
2017
affiche du film
The Black Room
2016
affiche du film
Spider-Man: Homecoming
2017
affiche du film
Okja
2017
affiche du film
Underworld: Blood Wars
2016

Cinemag

> Feuilleter

Concours

Sondage