Critique de film

pub

In love with the Dead

"Chung Oi"
affiche du film

Wai, jeune femme atteinte d’un cancer incurable de l’estomac, décide de plaquer son boulot et de profiter pleinement de ses derniers jours. Ming, son fiancé décide lui aussi de ralentir point de vue travail, histoire de profiter de sa petite copine le plus possible, mais son méchant patron ne tarde pas à le virer. Pire encore pour Wai, Ming retombe amoureux d’une ancienne conquête, Fong. Pendant ce temps, la soeur de Wai, Ping, s’imagine que son aînée est une de ces créatures horrifiques des mangas qu’elle adore.

pub


Trailer - In love with the dead (2007)
Par : Damien Taymans

Les critiques à propos de ce film

Critique de In love with the Dead - Gâchis de haute volée
Par : Quentin Meignant
Tags : Asiatique, Fantômes

Alors que leur aura diminue au fil des métrages souvent bâclés qu’ils proposent, les jumeaux Danny et Oxide Pang commencent tout doucement à s’émanciper, travaillant chacun de leur côté sur quelques projets. Ainsi, Oxide avait livré l’an passé son savoureux The Detective, tandis que Danny s’afférait à construire Chung Oi , aka In love with the Dead. Alors que The Detective se voulait très joyeux voire totalement débridé, le film de Danny abordait des thématiques beaucoup plus graves et tristes. Wai, jeune femme atteinte d’un cancer incurable de l’estomac, décide de plaquer son boulot et de profiter pleinement de ses derniers jours. Ming, son fiancé décide lui aussi de ralentir point de vue travail, histoire de profiter de sa petite copine le plus possible, mais son méchant patron ne tarde pas à le virer. Pire encore pour Wai, Ming retombe amoureux d’une ancienne conquête, Fong. Pendant ce temps, la soeur de Wai, Ping, s’imagine que son aînée est une de ces créatures horrifiques des mangas qu’elle adore. Mais que peut-il encore arriver à cette famille ?

La joie n’est donc pas au rendez-vous d’In love with the Dead et ce, dès l’entame, qui propose au spectateur le triste spectacle de l’annonce de la maladie à la protagoniste principale. Traité avec énormément de délicatesse et de poésie par Pang, ce douloureux instant place le film sur la voie du drame pur et simple. S’ensuivent alors des séquences particulièrement émouvantes, jouant sur les silences et mettant en scène des moments simple d’une vie que l’on sait trop fragile. Touchante par son traitement, la première partie d’In love with the Dead montre la décrépitude d’une malade de manière particulièrement fine.

L’héroïne, frappante de dignité, incarnée à merveille par Stephy Tang, offre un panel terriblement efficace d’émotions variées. Allant de la colère jusqu’au dégoût (une scène mémorable de nausée à table donne lieu à une véritable aversion), ce panel laisse petit à petit place à une intrigue pour le moins rocambolesque. Alors que Pang avait fait preuve d’une humilité et d’un soin assez peu courants jusque là, il transforme bien vite la seconde partie de son œuvre en foutoir intégral. Reprenant à rebours la mythologie des ghosts asiatiques, le cinéaste tente d’accélérer le rythme de son film, proposant nombre de séquences bancales et injustifiées. Le paroxysme sera atteint lors de flashbacks explicatifs, justifiant pitoyablement la tournure risible qu’a pris l’aventure. Dans un final exécrable, Pang se livre alors à de bien pâles rebondissements qui, s’ils avaient été mieux amenés, auraient pu être taxés de coup de génie.

In love with the Dead en reste malheureusement définitivement éloigné, ne proposant somme toute qu’une accumulation de clichés à la limite du supportable. Malgré une première partie véritablement exceptionnelle, Pang ne parvient jamais à tenir le bon cap et se vautre dans un excès qui frise le ridicule. Une énorme déception par rapport à la grandeur d’une thématique pourtant abordée avec beaucoup de brio…

Donnez votre avis sur le film !

En résumé
ecrire un commentaire sur le film
;



Récentes critiques

affiche du film
Jessie
2017
affiche du film
The Babysitter
2017
affiche du film
Ça
2017
affiche du film
The Black Room
2016
affiche du film
Spider-Man: Homecoming
2017
affiche du film
Okja
2017
affiche du film
Underworld: Blood Wars
2016
affiche du film
Wonder Woman
2017
affiche du film
Pirates des Caraïbes : La vengeance de Salazar
2017
affiche du film
The End
2016

Cinemag

> Feuilleter

Concours

Sondage