Critique de film

pub

Ichi The Killer

"Koroshiya 1"
affiche du film
  • Année de production : 2001
  • Réalisateurs : Takashi Miike
  • Scénaristes : Sakichi Sato, Hideo Yamamoto
  • Acteurs : Shinya Tsukamoto, Tadanobu Asano, Nao Omori, Susumu Terajima
  • Musique : Karera Musication, Seiichi Yamamoto
  • Genre : Thriller – Thriller horrifique
  • Pays d'origine : Japon
  • Durée : 2h09
  • [
  • Bande annonce
  • ]
  • Récompenses : Prix des meilleurs effets spéciaux lors du Fantafestival 2002. Prix du meilleur film et meilleur réalisateur lors des Japanese Professional Movie Awards 2002. Prix du Jury lors du Festival international du film fantastique de Neuchâtel 2002. Nomination au prix du meilleur film lors du festival Fantasporto 2003. Prix du meilleur second rôle masculin (Shinya Tsukamoto), lors du Mainichi Film Concours 2003. Fantasia Ground-Breaker Award lors du festival FanTasia 2003

Un chef de gang a disparu, ainsi qu'une énorme somme d'argent qu'il avait en sa possession. Ses hommes se mettent à sa recherche, pensant d'abord à un coup d'une bande rivale. Mais ils découvrent rapidement que c'est un tueur professionnel qui se cache derrière toute cette affaire.

pub


Trailer - Ichi the killer (2001)
Par : Damien Taymans

Les critiques à propos de ce film

Ichi the killer - Ames sensibles, s’abstenir !
Par : Quentin Meignant
Tags : Asiatique, Gore, Action

Ultra-violent, ce film de Yakuza à mi-chemin entre le thriller et le gore ne sera regardable que par une petite partie du grand public. Eloignez de suite les enfants de la télévision et fermez les volets ou vous aurez très vite une sale réputation dans le quartier !

Takashi Miike nous avait habitué à la violence insoutenable mais là, il frappe encore plus fort : ce film, sans être foncièrement sadique comme l’était Imprint, laisse sans voix ! Il regorge de scènes toutes plus violentes les unes que les autres. L’histoire passe un peu au second plan, même si Ichi est très attachant malgré ses pulsions meurtrières. Il en va de même pour Kakihara, sadomasochiste aguerri, il aime souffrir et faire souffrir et ferait tout pour qu’Ichi lui mette une bonne raclée !

Toutefois, on ne peut pas dire que ce film a été fait pour déballer des scènes de violences purement gratuites. Même si cela peut paraître difficile, il faut prendre toute cette violence au second degré et alors apparaissent les vraies raisons du film : comme dans beaucoup de métrages de Miike, il s’agit d’une critique de la société japonaise, qui tolère toujours plus de violence de la part de ses citoyens ! Le développement du pays en est la principale cause et, même si Miike a un peu exagéré les faits, il a raison de le souligner.

Pour le reste, nous mettons en valeur la bonne prestation de Tadanobu Asano dans le rôle de Kakihara, véritable bouffon sadomaso qui nous fait peur et rire en même temps. Les effets spéciaux sont quant à eux bien réussis, notamment la scène où un corps humain est coupé en deux de haut en bas.

Au bout du compte, ceux qui auront réussi à s’accrocher pendant plus de deux heures devant ce déferlement d’images seront ravis du résultat. Un bon Miike, loin d’être le meilleur mais loin d’être le plus mauvais !

Donnez votre avis sur le film !

En résumé
ecrire un commentaire sur le film
;



Récentes critiques

affiche du film
Jessie
2017
affiche du film
The Babysitter
2017
affiche du film
Ça
2017
affiche du film
The Black Room
2016
affiche du film
Spider-Man: Homecoming
2017
affiche du film
Okja
2017
affiche du film
Underworld: Blood Wars
2016
affiche du film
Wonder Woman
2017
affiche du film
Pirates des Caraïbes : La vengeance de Salazar
2017
affiche du film
The End
2016

Cinemag

> Feuilleter

Concours

Sondage