Critique de film

pub

I know who killed me

"I know who killed me"
affiche du film

Aubrey Fleming, une jeune lycéenne de bonne famille est enlevée et torturée par un tueur en série. Après être parvenue à s'échapper, la jeune fille reprend conscience à l'hôpital et affirme qu'elle n'est pas celle que tout le monde pense et que la vraie Audrey Fleming est toujours en danger de mort.

pub


Trailer - I know who killed me (2007)
Par : Damien Taymans

Les critiques à propos de ce film

Critique de I Know Who Killed Me - Dommage...
Par : Gore Sliclez

Victime de la réputation sulfureuse de son actrice principale et de la récompense empoisonnée (la framboise d’or 2008) qu’elle a reçue il y a peu, le film I Know Who Killed Me ne partait donc pas avec les faveurs du public et de la critique internationale avant même d’être diffusé.

Aubrey, une jeune fille enlevée en pleine ville, est retrouvée quelques temps plus tard le bras et la jambe amputées. Devenue totalement amnésique, celle-ci décide, une fois rétablie, d’entamer sa propre enquête pour connaître le tueur en série responsable de sa nouvelle vie.

Ce qui d’emblée frappe avec cette œuvre étrange c’est la très belle photographie de certaines scènes léchées et notamment celle du strip-tease où l’on voit Lyndsay Lohan se trémousser dans une danse émoustillante et engageante très clip MTV. Sans nul doute un des maîtres atouts du film avec également le choix des couleurs très contrastées dont ce bleu énigmatique qui revient sans cesse durant ou encore ces fondus écarlates entre certains chapitres.

Malheureusement cette originalité artistique ne s’accompagne pas d’un scénario sans reproche loin s’en faut. Un script très brouillon (de nombreux flash-back déroutants) malgré une idée de base originale et intéressante (inracontable sous peine de dévoiler l’intrigue) mais qui n’arrive pas à s’imposer mettant en cause une série trop importante de clichés et d’invraisemblances empêchant par la même occasion tout investissement dans l’histoire de la part du spectateur. Et c’est franchement dommage car c’eût été plus judicieux une approche moins expéditive du cas de cette malheureuse terriblement amputée après des jours de torture et qui, ici, reprend le dessus moralement et physiquement en un temps record annihilant ainsi toute empathie pour ce personnage intéressant. Une vision physiquement et psychologiquement plus réaliste d’Audrey aurait gagné à y être mieux développée et pourquoi pas via un voyeurisme trash (à la Cronenberg) et cru.

Dommage car on sentait Lyndsay Lohan capable de soulever le défi contredisant ainsi les nombreuses critiques incendiaires et injustifiées à son encontre. C’est même le seul choix judicieux et crédible d’un casting épouvantable où l’on retrouve en papa « malheureux » un Neal McDonough (The Hitcher 2007) insipide voire inutile, une Julia Ormond dans un rôle beaucoup trop étriqué pour un talent comme le sien ou encore un Brian Geraghty icône même des teenagers américains surhormonés.
Bref un film étrange qui passe tristement à côté de son sujet mais qui n’est pas non plus dénué d’intérêt et n’est pas non plus le gros bide de l’année.
Il existe dans I Know Who Killed Me une atmosphère certaine et des scènes de tortures très impressionnantes dues en partie à un maquillage remarquable et des effets spéciaux subtiles et discrets.

Dommage donc ce scénario trop léger (on soupçonne trop vite l’identité du serial killer), expéditif et lourd de ces éternels clichés phagocytant un certain cinéma d’horreur américain qui caresse dans le sens du poil…


Critique de I know who killed me - Je sais qui ... va sortir de la salle
Par : Samuel Tubez

Pire film, pire scénario, pire actrice, pire réalisateur,...les Razzie Awards 2008 n’ont pas été tendres avec I Know who killed me. Certes, le film est mauvais (ben oui, fallait pas rêver non plus !) mais un tel acharnement sur un film de genre n’est peut-être pas nécessaire. Surtout qu’il y a des films bien pires que celui-là qui sortent dans nos salles, et ce, en toute quiétude.

Commençons par ce qui est franchement pas mal dans le film. Un travail sur la lumière très appliqué, des maquillages réalistes et l’une ou l’autre scène de danse avec une Lindsay Lohan lascive (défoncée ?). Malheureusement, le reste craint. L’histoire se veut tarabiscotée à souhait mais, en réalité, les pseudo-révélations sont rapidement décelées par les spectateurs un tantinet observateurs et habitués à ce genre de produit. Mais ce qui enfonce le film dans la stupidité la plus pure, ce sont les idées ridicules mises en scène de façon risibles. Le pompon revient sans nul doute aux membres mécaniques que le personnage se doit de recharger sous peine de tomber en rade. Amputée d’un avant-bras et d’une jambe, Aubrey est en effet affublée de nouveaux membres à la pointe de la technologie. Ainsi, lors d’une poursuite claudicante, elle a sa jambe qui bipe, signal qui la prévient qu’il est temps de recharger les batteries. Grotesque.

Ajoutez à cela des influences mal digérées (de Brian De Palma à Dario Argento en passant par Saw) et une interprétation complètement naze (Lindsay Lohan n’est pas terrible mais le reste du casting est bien pire !), et vous avez un film qu’il faut absolument fuir lors de sa sortie en salles. A la limite, louez le dvd quand le moment sera venu et bourrez-vous la gueule avant avec des potes pour supporter, sinon ça risque d’être pénible.


Critique de I know who killed me - I know who fuck me, sure...
Par : Quentin Meignant

12 millions de dollars, c’était le budget alloué à Chris Sivertson pour réaliser I know who killed me. Autant dire que cela plaçait le film à un poste bien en vue dans le box-office et que cela promettait pas mal de spectacle...

Eh bien, tout compte fait, on en est bien loin et ce qui devait être un simple film commercial s’est transformé en véritable bouse ambulante, comme souvent à Hollywood ! Tout commence en effet plutôt mal avec un strip-tease de Lindsay Lohan dès le générique...

Il faudra sans doute expliquer à ces messieurs de la Tristar et de la 360 pictures que la plastique d’une femme, aussi irréprochable soit-elle, n’est pas tout et qu’un film nécessite d’autres éléments qu’une belle (?) gueule, et de beaux seins !

C’est d’ailleurs le seul constat de ce film qui aurait d’ailleurs pu s’appeler « The Lindsay Lohan Show » ou comment berner de jeunes ados en manque de sensations... Car, hormis le jeu pitoyable de la fille la plus facile (et sans doute la plus droguée) d’Hollywood, on n’a pas grand chose à se mettre sous la dent...

Entre le plan d’un chat égyptien particulièrement affreux et la séance de piano imposée à la pseudo-héroïne de ce film, on ne comprend pas très bienle but d’un début de film mou et ennuyeux à mourir. Le tout est d’ailleurs accompagné d’une bande originale dont même les réalisateurs d’American Pie n’auraient pas voulu !

Cette B.O. Pop-rock juste digne de la jeunesse dorée américaine a déjà fini d’achever le peu d’intérêt que l’on porte au film. Et l’on n’est donc qu’à moitié surpris quand on constate qu’Aubrey (Lindsay Lohan) roule en Lexus (et pas la moins chère !) à l’âge de 19 ans !

L’ensemble est donc bien formaté à l’américaine et, à part des prépubères de moins de 13 ans, le film ne pourra charmer que les gens qui ne sont pas dotés d’un minimum d’esprit critique ! Mais ce n’est pas tout puisqu’arrive alors le moment thriller de l’intrigue (YOUPIE !), avec un enlèvement totalement ridicule.

Retenue prisonnière par un mystérieux inconnu, Linsday Lohan beugle tandis qu’elle est mutilée de telle sorte, bien, à ne pas choquer le spectateur (ou plutôt le grand public) ! Une main bleuie par le poids d’un étau, c’est tout ce que l’on verra d’une scène qui aurait pu se révéler inventive gorifiquement parlant.

Bref, après cette scène, qui aurait pu nous réconcilier avec l’ensemble, Aubrey est retrouvée miraculeusement et se prend pour une autre personne, Dakota Moss, tout à fait inverse de la petite pisseuse qu’elle était !

S’ensuivent alors des scènes d’une longueur infinie évoquant la peine des parents devant cette fille amnésique qui n’en finit pas de les surprendre et de les blesser. Le tout est bien sûr très mal joué par les acteurs (Neil McDonough, que l’on avait déjà vu plus en forme, et Julia Ormond) qui incarnent des parents un peu trop sensibles pour être honnêtes.

Hormis quelques blagues tranchantes sur la jambes manquant à Aubrey, le temps paraît bien long jusqu’au moment où nous assistons au twist final et là,....comment dire... rarement dans le monde du cinéma, un final avait paru aussi ridicule !

Essayant de provoquer un véritable effet de surprise avec un dénouement sorti d’on ne sait trop où, Jeff Hammond (scénariste) n’arrive qu’à arracher des sourires tant l’ensemble paraît ridicule. Un dénouement qui ne vaut donc pas tripettes, comme le film d’ailleurs, qui ne mérite nullement votre attention ! Passez votre chemin !

Commentaires sur le film

Je sais....qui n’a pas pigé le film !

4 etoiles

coups de coeurCoup de coeur !

C’est fou le nombre de personnes qui n’ont rien compris au film ! Mais vous croyez vraiment que cette histoire de jumelle c’est la vraie histoire que raconte le film ?! C’est simple pourtant quand on a compris , ça semble bien plus subtil ! Afin de ne pas spoiler je dirais juste que le final est loin d’être ridicule , au contraire c’est d’une grande mélancolie , enfait il ressemble beaucoup au final du film "Le Labyrinthe de Pan" , ça nous éclaire sur tout les aspect fantastique du film et sur tout les éléments qui peuvent paraitre ridicule (oui même la scène gratuite de la partie de jambe en l’air avec Lindsay Lohan est comprise).

Voilà ce que raconte réellement le film : SPOILER (Toute cette histoire de soeur jumelle n’est que l’imagination d’une Aubrey en train de mourir a petit feu , elle imagine une soeur jumelle qui es

27 décembre 2009 à 15:12
Peut-être y a t il une raison...

0 etoiles

daube Daube !

Peutêtre y a-t-il une raison au fait que personne n’ai rien compris... C’est tellement mal monté et mis en place qu’il n’y a aucune chance que cette oeuvre soit compréhensible. A moins d’être un véritable fan.

En plus, ils jouent tous comme des moules sur un brise-lame !

27 décembre 2009 à 16:12 | Par LindsayLo
Je sais....qui n’a pas pigé le film !

4 etoiles

coups de coeurCoup de coeur !

Voilà ce que raconte réellement le film : SPOILER (Toute cette histoire de soeur jumelle n’est que l’imagination d’une Aubrey en train de mourir a petit feu , elle imagine une soeur jumelle qui est une sorte de double avec des caractéristiques opposées -Aubrey : bourge et coincé / Dakota : pauvre et strip-teaseuse qui couche avec tout le monde- qui sera présente pour la sauver...et à fin du film quand sa soeur la retrouve...c’est que dans la réalité Aubrey est morte...pour accepter sa mort elle s’imagine que sa soeur jumelle l’a sauvée...voilà pourquoi Aubrey porte une robe de "princesse" à la fin : signe de l’imaginaire tout comme les autres éléments fantastique du film tel que les pétales de roses. D’ailleur au tout début du film on peut voir que Aubrey lit une histoire à sa classe et on peut voir qu’elle parle...de D

27 décembre 2009 à 17:12
OK

0 etoiles

daube Daube !

Ca ne change donc rien au fait que le film est super mal construit et qu’il reste et restera incompréhensible pour la majorité des spectateurs.
En plus, pour prendre Lindsay Lohan en actrice principale, c’est soit qu’on a pas de scénar et qu’on veut faire du fric grâce au nom de la star, soit qu’on n’a vraiment pas de cervelle. Dans le cas de ce film, je pense que c’est un peu des deux

27 décembre 2009 à 20:12 | Par LindsayLo
Super film !

5 etoiles

coups de coeurCoup de coeur !

C est se film que les razzie award ont couronné toute categorie ! et ba dis donc je sais pas se qu ils ont fumer les jurés mais sa devai pas etre que de la cigarette mdr !

je viens de le voir a l instant et franchement je l est trouver fantastique !
du debut a la fin j etai pris dans l histoire , et Lindsay Lohan n a jamais eter aussi sublime que dans se film durant les 01h45 qu il dure , et le film offre meme une tres belle realisition et meme un second souffle et de la fraicheur aux films du genre qui eux se ressemble tous

et elle casse bien l image des films Disney que le public avai d elle et c est TAND MIEUX ! elle se fait torturer , elle fait un streap , elle couche en soupirant a fond a en derangé le voisinage , il lui manque un bras et une jambe , etc .... c est pas une raison que la presse americaine flingue le film

30 août 2010 à 05:08 | Par Raidensword
Et pour finir

5 etoiles

coups de coeurCoup de coeur !

Ne pas lire se qui vas suivre c est un SPOILER :

Pour la fin du film c est evident que c est un reve imaginé par l heroine pendant l agonie de ses dernieres minutes dans sa tombe , la robe de princesse et le fait qu elle respire a son ouverture montre bien que c est illusoire sans parlé qu elle imagine que le tueur est son prof de piano , en fait les 3/4 du film est un reve

la fin est tragique en réalité , et c est surtout sa qui n a pas plus aux americain car ils sont trop habitué aux happy end et surtout avec un film introduisant Lindsay Lohan ou ils sont habitué a la voir justement dans les film Disney ou sa finit toujours bien , la c est carrément l inverse

c est un peu comme l histoire du dernié clip de Miley Cyrus ... sa choque quand un artiste change de style

pour moi I Know Who Killed me est une reussite

30 août 2010 à 15:08 | Par Raidensword

Donnez votre avis sur le film !

En résumé
ecrire un commentaire sur le film
;



Récentes critiques

affiche du film
Jessie
2017
affiche du film
The Babysitter
2017
affiche du film
Ça
2017
affiche du film
The Black Room
2016
affiche du film
Spider-Man: Homecoming
2017
affiche du film
Okja
2017
affiche du film
Underworld: Blood Wars
2016
affiche du film
Wonder Woman
2017
affiche du film
Pirates des Caraïbes : La vengeance de Salazar
2017
affiche du film
The End
2016

Cinemag

> Feuilleter

Concours

Sondage