Critique de film

pub

House 4

"House iV"
affiche du film

Après un terrible accident de voiture, qui a coûté la vie à son mari et laissé sa fille paralysée, Kelly s'installe, loin de tout, dans le vieux manoir familial. Une décision qui déplait à son demi-frère, bien décidé à vendre la demeure. Le manoir semble hanté, et Kelly découvre qu'il a été construit sur une source indienne sacrée. Bientôt les forces du Mal se déchaînent ...

pub

Les critiques à propos de ce film

Critique de House 4 - Roger Cobb’s returns
Par : Damien Taymans
Tags : Fantômes

Roger Cobb, accompagné de sa femme et sa fille, quittent la maison familiale que la famille Cobb se refile de générations en générations, faisant fi de toute prérogative fantomatique. Malheureusement, un tragique accident de voiture cause la vie à Roger ainsi que l’usage de ses jambes à sa gamine. Ne reste plus que son épouse Kelly pour perpétuer les traditions (qui ont la vie dure, c’est connu !) en obligeant la petite Laurel à venir habiter avec elle dans l’immense masure. Au fil du temps, des phénomènes de plus en plus étranges se produisent…

Six années après l’éclosion du premier volet de la franchise, les histoires de maisons hantées introduites par Sean S. Cunningham continuent d’affoler les geeks en tous genres devenus depuis réfractaires à ce genre d’immondices bankables. Après un deuxième épisode enlisé jusqu’au cou dans l’humour potache au point de se voir réduit au statut d’amusement enfantin et un troisième essai mitigé signé James Isaac boudé par une production qui ne lui attribue aucune ressemblance avec les livraisons de Miner et Wiley, House 4 remet toutes les pendules à l’heure en terminant de consacrer la franchise du titre de l’une des sagas les plus craignos de l’histoire du cinéma. Doté d’un quatuor de scénaristes, le métrage tente maladroitement de se replonger dans les origines de la franchise en réinvoquant le valeureux Roger Cobb qui lutta de toutes ses forces contre un soldat zombiard et des monstres caoutchouteux dans le premier tome. Une résurrection bienvenue… A quelques détails près… puisque le fils de Cobb, ayant atteint une puberté dévastatrice, en a perdu son pénis, que la maison qu’il avait investie dans le premier acte est devenue une maison transmise de père en fils et que, de surcroît, ladite maison a subi un relifting complet entretemps.

Ne s’encombrant point de ces menus détails, les mousquetaires scénaristiques pondent une intrigue en cul-de-sac qui revient irrémédiablement toujours sur la satanée bicoque tantôt peuplée des créatures malfaisantes tantôt hantée par le gentil fantôme de Roger revenu d’entre les morts apporter son soutien à sa famille persécutée par un demi-frère encombrant et ses deux gorilles qui projettent de racheter ladite masure pour la raser et planquer dans les soubassements des déchets toxiques. Ce qui vaut l’une ou l’autre séquence chiantissime de répétition où le magouilleur en herbe persuade comme il peut la propriétaire des lieux moins intéressée par ses avances que par la recherche de l’apparition spectrale de son feu époux. De fil en aiguille s’ajoutent à cette intrigue simpliste un nain mafioso intoxiqué aux déchets toxiques, une nurse-servante aux desseins bien secrets, un vieil Indien à la caboche emplie de contes et légendes séculaires et une pizza qui chante (le fameux air de « L’homme pizza » que Pavarotti envia au métrage), seule trouvaille un tant soit peu jubilatoire dans cet océan de débilité.

Censé être le troisième opus d’une franchise délirante, House 4 s’assimile en fin de compte à un bad-trip sous acide assez désagréable. Alternant les séquences insipides avec d’autres nauséabondes, Lewis Abernathy dont ce sera la première et dernière réalisation ne fait que suivre les élucubrations échevelées d’une bande de compositeurs manchots qui ne font preuve d’aucun respect pour l’oeuvre originelle et ne s’en inspirent que pour s’en éloigner de plus belle.


Donnez votre avis sur le film !

En résumé
ecrire un commentaire sur le film
;



Récentes critiques

affiche du film
The Babysitter
2017
affiche du film
Ça
2017
affiche du film
The Black Room
2016
affiche du film
Spider-Man: Homecoming
2017
affiche du film
Okja
2017
affiche du film
Underworld: Blood Wars
2016
affiche du film
Wonder Woman
2017
affiche du film
Pirates des Caraïbes : La vengeance de Salazar
2017
affiche du film
The End
2016
affiche du film
Small Town Killers
2017

Cinemag

> Feuilleter

Concours

Sondage