Critique de film

pub

Henry: Portrait d'un serial killer

"Henry: Portrait of a Serial Killer"
affiche du film
  • Année de production : 1986
  • Réalisateurs : John McNaughton
  • Scénaristes : John McNaughton, Richard Fire
  • Acteurs : Michael Rooker, Tracy Arnold, Tom Towles, David Katz
  • Musique : Ken Hale, Steven A. Jones, Robert McNaughton
  • Genre : Thriller - Serial killer
  • Pays d'origine : USA
  • Durée : 1h23
  • Budget : 111 000 dollars
  • [
  • Bande annonce
  • ]
  • Récompenses : Corbeau d'argent au BIFFF en 1991 Prix du Meilleur acteur (Michael Rooker), de la Meilleure actrice (Tracy Arnold), du Meilleur film et Meilleur scénario à Fantasporto en 1991 Prix du Meilleur réalisateur, Meilleur film et prix de la Critique catalane à Sitgès en 1990

Henry, portrait d'un serial killer est un film basé sur la vie et les 'exploits' macabres de l'un des tueurs en série les plus monstrueux de toute l'histoire des Etats Unis: Henry Lee Lucas. Comme tous les serial killers Harry possède un double visage, celui d'un homme ordinaire sans histoire, et un autre qui l'entraine dans une folie meutrière sans précédent en compagnie de son ami et 'collègue' Ottis Toole.

pub

Les critiques à propos de ce film

Critique de Henry, portrait d’un serial killer - L’horreur a visage humain
Par : Samuel Tubez
Tags : Serial killer

Ce premier long métrage signé John McNaughton (qui a ensuite réalisé The Borrower, Mad dog and Glory ou encore Sex Crimes) est, à ce jour, son chef-d’œuvre absolu. S’inspirant des actes sanglants et de la vie du célèbre tueur Henry Lee Lucas, le réalisateur livre une œuvre absolument effrayante de réalisme en suivant pas à pas le quotidien d’un véritable monstre au visage pourtant bien humain. Pour incarner le rôle, McNaughton choisit très justement un comédien incroyable et pourtant inconnu à l’époque : Michael Rooker (l’acteur a depuis joué dans de nombreux films dont JFK, Cliffhanger ou plus encore le désopilant Slither). Celui-ci tient donc le premier rôle du film avec une justesse effroyable, son attitude et son regard faisant véritablement froid dans le dos. Pour l’épauler dans ses actes, Henry n’est pas seul : il partage ses « exploits » meurtriers avec Ottis Toole (interprété par l’excellent Tom Towles, qu’on a pu voir ensuite dans House of 1000 Corpses ou Miami Vice), un assassin à tendance cannibale (dans la réalité mais pas dans le film) ayant inspiré le célèbre personnage d’Hannibal Lecter.

Henry, portrait d’un serial killer est l’un des meilleurs films de serial killer qu’il m’ait été donné de voir, si pas le meilleur. Son ambiance glauque et son aspect hyper réaliste font froid dans le dos. Point de scènes très gore ici, le réalisateur préfère tout miser sur l’atmosphère et la psychologie de ses personnages. Avec son approche quasi documentaire, il réussit à interpeller le spectateur qui se demande alors : « et si, un soir, au coin d’une rue, je tombais sur un tel maniaque ? » ou encore : « Et si, par hasard, j’aurai déjà ouvert ma porte à un type qui me paraissait pourtant tout à fait normal mais qui, en réalité, était un tueur et un violeur ? » Ca, ça fout les boules. Comme quoi, il est inutile d’user d’effets afin de faire monter le trouillomètre, une bonne approche minimaliste et bien ancrée dans la réalité est bien plus efficace. Le choix du point de vue qui nous fait côtoyer au quotidien de tels maniaques n’est pas non plus innocent dans l’horreur véhiculée par ce chef d’œuvre. Une des scènes les plus abominables étant celle où Henry et Ottis visionnent leurs crimes enregistrés sur bande vidéo en se vidant une bière. Plus malsain que ça, j’ai rarement vu.

Henry, portrait d’un serial killer est LE film de tueur en série à voir, si l’on est amateur de la chose. A noter que l’édition dvd collector est très bien pourvue puisqu’elle contient, en bonus, une interview du réalisateur ; une interview très captivante du spécialiste ès tueurs en série Stephane Bourgoin (ce type a rencontré Charles Manson en personne !) ; une émission sur la profession de profiler (cependant pas très intéressante et un peu longue) ainsi que 7 minutes d’entretien avec le véritable Ottis Toole ! Bref, un dvd à l’image du film : à vous glacer le sang.


Commentaires sur le film

Du grand réalisme !

5 etoiles

coups de coeurCoup de coeur !

Un film qui fait froid dans le dos grâce à son ambiance glauque et poisseuse à souhait.
Filmé de façon hyper crédible, ce Henry à la mise en scène dépouillée, m’a fortement impressionné...
Mention très bien pour les décors hyper craspec qui renforce considérablement la noirceur et la tension du film.

30 juillet 2012 à 20:07 | Par Phil27

Donnez votre avis sur le film !

En résumé
ecrire un commentaire sur le film
;



Récentes critiques

affiche du film
The Babysitter
2017
affiche du film
Ça
2017
affiche du film
The Black Room
2016
affiche du film
Spider-Man: Homecoming
2017
affiche du film
Okja
2017
affiche du film
Underworld: Blood Wars
2016
affiche du film
Wonder Woman
2017
affiche du film
Pirates des Caraïbes : La vengeance de Salazar
2017
affiche du film
The End
2016
affiche du film
Small Town Killers
2017

Cinemag

> Feuilleter

Concours

Sondage