Critique de film

pub

The Between

"The Between"
affiche du film

Après une parenthèse carcérale et avant de suivre une opération, Chris a envie de recoller le puzzle familial en emmenant Michelle et Nick faire du camping sauvage. Mais voilà, la forêt qui les accueille est en fait du genre à pêcher les démons intérieurs du moindre promeneur...

pub


Trailer - The Between (2012)
Par : Damien Taymans

Les critiques à propos de ce film

Critique de The Between
Par : Damien Taymans
Tags : BIFFF 2013

Un père, qui n’a plus vu ses mioches depuis cinq ans, les entraîne dans une séance de camping, en souvenir de la belle époque où tous trois badinaient sous la tente. Mais dans l’attente de la tente, les moutards ont grandi et le fils ressent quelque animosité envers ce paternel absent. Les tensions s’estompent assez vite au profit d’une vraie tension, profonde, puisque dès l’aube, le papa ne se montre pas totalement matinal. Difficile de quitter le sac de couchage quand on est décédé. Du coup, les rejetons s’enfoncent dans la forêt et découvrent bientôt qu’ils sont suivis par de mystérieux individus...

The Between n’est ni plus ni moins qu’un exutoire pour le réalisateur Giorgio Serafini, cet Italien né en Belgique qui a émigré aux Etats-Unis. Meurtri par le décès de sa fille, Serafini illustre ce désarroi au travers de son récit en entrainant père et enfants dans un purgatoire sylvestre. Brouillon dans son écriture, l’auteur, à l’instar de ses jeunes héros, s’égare et s’emmêle les pinceaux en coursant plusieurs lièvres en même temps. La narration éclatée se pare en outre de multiples symboles qui jalonnent la quête philosophique, spirituelle de chacun des personnages, lesquels ne sortiront de l’embrouillamini que lors de l’ultime séquence du métrage. D’ici à là, Serafini capte avec doigté les sous-bois que traversent ces pauvres hères et insuffle à son histoire assez de mystère (le camionneur, Charon moderne) pour alimenter cette inquiétante et intrigante quête de la Vérité.

Malgré l’importance accordée à cet entre-deux, The Between explore en surface et de façon trop métaphorique et symbolique son sujet, attribuant trop d’importance aux lieux quand les personnages qui y errent sont abandonnés à leur sort. Coincé à écumer la lisière des bois sans y être pleinement et durablement convié (l’identification est réduite à zéro en raison d’un montage abrupt qui fait se croiser trois itinéraires), le spectateur ne peut pénétrer au cœur de l’œuvre.


Donnez votre avis sur le film !

En résumé
ecrire un commentaire sur le film
;



Galerie photos

photo 37917 photo 37916 photo 37915
Voir la galerie complète

Récentes critiques

affiche du film
Jessie
2017
affiche du film
The Babysitter
2017
affiche du film
Ça
2017
affiche du film
The Black Room
2016
affiche du film
Spider-Man: Homecoming
2017
affiche du film
Okja
2017
affiche du film
Underworld: Blood Wars
2016
affiche du film
Wonder Woman
2017
affiche du film
Pirates des Caraïbes : La vengeance de Salazar
2017
affiche du film
The End
2016

Cinemag

> Feuilleter

Concours

Sondage