Critique de film

pub

Gardiennes du Pénitencier (Les)

"Les Gardiennes du Pénitencier"
affiche du film

Peu après la seconde guerre mondiale, un ancien officier SS se réfugie en Amérique du Sud, dans une forteresse dirigée de main de fer par une femme sadique. Les prisonnières subissent tous les caprices des gardiens, quand un commando monté par des rescapées de la guerre investissent le lieu pour réclamer justice.

pub


Trailer - Les gardiennes du pénitencier (1979)
Par : Damien Taymans


Les gardiennes du pénitencier par apparitor

Les critiques à propos de ce film

Critique de Les Gardiennes du Pénitencier - Gardiennes de mes fesses !
Par : Quentin Meignant
Tags : Perversion / sadisme, Nazis

Un an après la sortie de Train spécial pour Hitler, la boite de prod Eurociné décide de remettre le couvert en créant une pseudo-suite destinée à assouvir les pulsions lubriques des fans de nazisploitation. Jess Franco, spécialiste en la matière, fut donc tout naturellement appelé à continuer l’oeuvre d’Alain Payet, retourné à des films plus appropriés à ses capacités, c’est-à-dire Marie salope et autres joyeusetés du genre. Mais voilà que Jess Franco jette rapidement le gant, la faute à un calendrier overbooké, et que la réalisation échoit alors à Alain Deruelle, cinéaste X assez gauche. Auteur notamment de Rage Porno et de Festival érotique (aussi connu sous le nom de J’aime les grosses légumes, ça situe le niveau !), le réal semble le mieux armé aux yeux d’Eurociné pour entamer Les gardiennes du pénitencier où, après la guerre, des victimes de nazis veulent se venger. Une traque s’organise alors et entraîne les chasseurs en Amérique du Sud, autour d’un pénitencier pour femmes où des règles bizarres ont été mises en place.

A la lecture du synopsis, l’image de 99 femmes, film tourné deux ans plus tôt par Jess Franco, vient à l’esprit. La comparaison s’arrête malheureusement là car, dès les premières images, la lourdeur du jeu des acteurs saute aux yeux, de même que d’énormes problèmes techniques. Le montage, par exemple, paraît une nouvelle fois plus que chaotique et copie en ce sens Train spécial pour Hitler, qui jouit d’ailleurs dès cet instant d’un clin d’oeil aussi incompréhensible que ridicule. Deruelle reprend ainsi la séquence où la chef nazie danse et chante devant un parterre d’Allemands (et d’Allemandes, cochonnes va !) lubriques et l’intercale dans son film, de façon à créer un lien avec l’oeuvre de Payet. Bien entendu, la maigreur de ce lien mais aussi de la justification à ce nouveau carnage érotique irrite plus qu’elle ne séduit.

Malgré ces éléments catastrophiques, Deruelle parvient à surprendre (et surtout à exciter) quelques séquences plus tard, avec une scène de sodomie où la jeune femme est accrochée aux barreaux de sa cellule. Certes, cela peut paraître un peu barbare, mais la mise en scène étant pour une fois au niveau, cette séquence paraît tout droit sortie d’un autre film. Malheureusement, celle-ci est suivie... par le néant ! Accablée de vides scénaristiques criants mais surtout d’inepties exceptionnellement débiles (la chef du pénitencier qui fait un discours en culotte de grand-mère, non seulement cela n’excite pas mais en plus ça paraît ridicule), la suite du métrage n’est qu’un ramassis de clichés et de scènes inutiles. Allant même jusqu’à nous proposer sans hausse de rythme une (très) longue course-poursuite dans la jungle, Deruelle saborde définitivement son film et le moindre intérêt qu’on pouvait lui porter.

Le cinéaste, qui, deux ans plus tard, réalisa le consternant Terreur cannibale, s’est donc lui-même enlisé dans une situation inextricable. Une bande originale pseudo-exotique exaspérante, une mise en scène ridicule, un montage hideux et des comédiens ratés font des Gardiennes du Pénitencier l’un des pires films de nazisploitation qui ait existé !


Distribué par


Commentaires sur le film

0 etoiles

5 mars 2012 à 10:03

5 etoiles

12 septembre 2012 à 14:09

Donnez votre avis sur le film !

En résumé
ecrire un commentaire sur le film
;



Récentes critiques

affiche du film
Ça
2017
affiche du film
The Black Room
2016
affiche du film
Spider-Man: Homecoming
2017
affiche du film
Okja
2017
affiche du film
Underworld: Blood Wars
2016
affiche du film
Wonder Woman
2017
affiche du film
Pirates des Caraïbes : La vengeance de Salazar
2017
affiche du film
The End
2016
affiche du film
Small Town Killers
2017
affiche du film
The Circle
2017

Cinemag

> Feuilleter

Concours

Sondage