ACTUALITES

GIVE ME FIVE - Ces épées peu orthodoxes #2

La triple épée du Prince Tralon dans L’Epée sauvage de Albert Pyun (1982).

Non non, vous ne rêvez pas : trois épées en une ! Ca ne rigole pas dans la famille du Prince Talon ! Passé le choc initial, on se demande bien vite comment le garnement parvient à manipuler à une main un bazar dont le pommeau est aussi large que « l’épée » de Rocco. Ah ça, il faut un sacré poignet ! Cette caractéristique suffirait à faire de cette arme un sérieux prétendant au trône de ce Give me Five, mais le meilleur est à venir : qu’est-ce qui est mieux qu’une triple épée ? Une triplée épée dont les lames peuvent être projetées indépendamment les unes des autres !!

Aussi impressionnante soit cette arme (elle peut trancher cinq lames ennemies d’un seul coup !), elle finira par être brisée lors d’un duel ridiculement épique. Inutile désormais, pensez-vous ? Que nenni ! D’un geste élégant, Talon retire le pommeau de l’épée et dévoile sa botte secrète : un poignard caché dans la lame centrale ! Plus qu’une épée, un couteau suisse magique, capable de mille et un tours de force. On ne vous le cachera pas, toutes les épées du monde paraissent bien pâles à côté de cette « merveille »…

Enseignement n°2 : toujours privilégier le multifonction !

< PRÉCÉDENT
SUIVANT >

Image du jour

Récentes critiques

affiche du film
The Black Room
2016
affiche du film
Spider-Man: Homecoming
2017
affiche du film
Okja
2017
affiche du film
Underworld: Blood Wars
2016
affiche du film
Wonder Woman
2017
affiche du film
Pirates des Caraïbes : La vengeance de Salazar
2017

Cinemag

> Feuilleter

Concours

Sondage