Critique de film

pub

L'Etrange pouvoir de Norman

"ParaNorman"
affiche du film

Un garçon pouvant parler avec les morts va s’opposer à une horde de fantômes, de zombies et d’adultes ennuyeux pour défendre sa ville d’une malédiction séculaire.

pub

Les critiques à propos de ce film

Critique de ParaNorman - Laika a du chien
Par : Seb Brunclair

« I see dead people ». Cette célèbre réplique, prononcée par le jeune héros du Sixème Sens, aurait très bien pu sortir de la bouche du petit Norman. Etre capable de voir et de communiquer avec les morts a beau être un don fascinant, cela rend la vie dure à Norman, rejeté par les gamins de son école et considéré comme un « freak ». Mais c’est le cadet des soucis du jeune homme quand il se voit confier une mission ayant pour but de contrer une malédiction à base de sorcellerie pesant sur sa ville, et dont l’échec pourrait bien avoir des conséquences désastreuses (zombies, vous avez dit zombies ?)…

Trois ans après Coraline, le studio Laika remet le couvert de la stop-motion et sort son deuxième long-métrage. Le vénérable Henry Selick laisse cette fois la place à un duo composé de Chris Butler (qui signe le scénario et dont c’est la première réalisation) et Sam Fell (réalisateur de Souris City et de La Légende de Despereaux). Autant mettre tout de suite les choses au clair : ParaNorman (L’étrange pouvoir de Norman en VF) est avant tout une incroyable réussite visuelle. Chaque plan est maîtrisé, les décors fourmillent de détails, les personnages sont particulièrement expressifs et le film regorge d’excellentes trouvailles visuelles, comme ces monstres qui se forment à partir de papier toilette. Le travail effectué a été colossal et le talent du studio se ressent tout du long (jusqu’au magnifique générique de fin, seul élément à vraiment bénéficier d’une 3D autrement dispensable).

Cette maîtrise technique se met au service d’un scénario bien troussé et qui réserve quelques surprises en ne se limitant pas à un banal combat du bien contre le mal. Le film fait également la part belle aux références au cinéma d’horreur qui raviront les plus grands, à l’image de l’excellente scène d’ouverture aux apparences de pure série Z. Mais la plus grande force du script est le soin apporté aux personnages. Qu’il s’agisse de Neil, le copain grassouillet de Norman ou d’Alvin, la grosse brute sans cervelle, tous parviennent à être attachants grâce au soin apporté à leurs mimiques et le talent incroyable dont fait preuve le casting vocal en version originale, composé de certains noms connus comme John Goodman et Casey Affleck.

Tout juste pourra-t-on regretter une tendance à la moralisation vers la fin du métrage, passage obligé de la plupart des films d’animation qui a tendance à ramollir quelque peu un rythme par ailleurs parfaitement maîtrisé. Mis à part ce petit écueil, on ne voit pas le temps passer et on se laisse porter par l’histoire, au rythme de la partition magistrale de Jon Brion (le morceau accompagnant le combat final est à ce titre une merveille et donne à lui seul l’envie de se procurer la bande originale).

Malgré le fait que les réalisateurs auraient pu s’affranchir de certains codes du film d’animation et se lâcher un peu plus au niveau de la violence et de l’horreur, ParaNorman n’en reste pas moins une incontestable réussite à tous points de vue. Drôle, touchant, mémorable et apte à séduire un large public (évitez quand même d’y amener les tout petits, certaines scènes pouvant les effrayer), il prouve si besoin était que Laika est un studio à suivre avec grand intérêt par tous les fans de cinéma d’animation de qualité.

Donnez votre avis sur le film !

En résumé
ecrire un commentaire sur le film
;



Récentes critiques

affiche du film
Horns
2013
affiche du film
[REC] 4 : Apocalypse
2014
affiche du film
Alléluia
2014
affiche du film
Interstellar
2014
affiche du film
Patéma et le monde inversé
2013
affiche du film
Annabelle
2014
affiche du film
Les Boxtrolls
2014
affiche du film
Gone Girl
2014
affiche du film
Maps to the Stars
2014
affiche du film
Edge of Tomorrow
2014

Concours

Sondage