Critique de film

pub

Escape Room

"Escape Room"
affiche du film

Quatre amis sont coincés dans une escape room en compagnie d'un démon...

pub


Trailer - Escape Room (2017)
Par : Damien Taymans

Les critiques à propos de ce film

Critique de Escape Room - Y a-t-il un tueur dans la salle ?
Par : Damien Taymans
Tags : BIFFF 2017

Jeff, Ben et leurs femmes respectives s’apprêtent à s’enfermer dans une "escape room" à Los Angeles, juste pour tester ce nouveau concept. Et pour accueillir leurs hôtes comme il se doit, Brice, le propriétaire du lieu, décide de sortir le grand jeu : il attache un faux tueur en série masqué dans le fond de la pièce qui est libéré de quelques centimètres toutes les 5 minutes et refait la déco à fond. C’est là qu’est l’os, étant donné que l’un des éléments dudit décor n’est rien d’autre qu’une jolie boîte en bois sculpté acheté chez une antiquaire et qui contient l’âme d’un démon pas jouasse pour un sou. Bingo : le serial killer de pacotille et le démon étaient faits pour se rencontrer et du coup, il est beaucoup plus vénère que prévu...

Héritière du domaine vidéoludique qui développe le concept au milieu des années 2000, l’escape room est progressivement devenu l’un des loisirs incontournables pour les familles et amis adeptes de jeux de collaboration. Il n’aura pas fallu bien longtemps pour que l’idée soit utilisée dans le cinéma d’horreur, terreau le plus propice pour la mauvaise graine du huis clos claustro. En l’occurrence, la salle de laquelle il s’agit de s’évader est achalandée avec goût et la tension, superficielle durant la première demi-heure, s’installe durablement sitôt que le tueur masqué libère sa folie sur la première victime. Un monstre sanguinaire dont le look n’est pas sans évoquer le Jason Vorhees première génération avec un sac en toile de jute, façon Friday the 13th Part 2.

Il s’agit là du point de départ et de la destination de cette petite série B destinée à une seconde partie de soirée : la mascarade dévoilée, il ne subsiste que le traditionnel jeu du "Qui va s’en tirer ?"’ propre aux slashers conventionnels avec une option mise pour une des femelles criardes et pleurnichardes de la pièce. Peter Dukes, pour sa première expérience sur un format long (il compte une dizaine de courts-métrages dans sa filmo), se cantonne à arpenter des sentiers battus et rebattus mais propose un condensé slasherien ramassé ne permettant aucune lassitude tant elle s’avère rythmée et prenante.

Et pour ne pas bouder son plaisir, on mentionnera la présence dans le casting de quelques figures connues du genre : le taulier de l’escape room est incarné par Skeet Ulrich (un des tueurs de Scream) tandis que Ramona est campée par Sean Blade Runner Young. Vite consommé, vite oublié, cette rencontre entre Cube et Saw agrémenté de serial killers ne restera pas dans les annales mais a, selon la formule consacrée, le mérite d’exister


Donnez votre avis sur le film !

En résumé
ecrire un commentaire sur le film
;



Galerie photos

photo 55536 photo 55537 photo 55538
Voir la galerie complète

Récentes critiques

affiche du film
Safe Neighborhood
2016
affiche du film
Les Gardiens de la Galaxie vol.2
2017
affiche du film
Kodoku : Meatball Machine
2017
affiche du film
Night of Something Strange
2016
affiche du film
Bloodlands
2017
affiche du film
From a House on Willow Street
2016
affiche du film
The Mermaid
2016
affiche du film
Vanishing Time: A Boy Who Returned
2016
affiche du film
The Autopsy of Jane Doe
2016
affiche du film
Escape Room
2017

Cinemag

> Feuilleter

Concours

Sondage