Critique de film

pub

En Quarantaine 2

"Quarantine 2"
affiche du film

A l'aéroport de Los Angeles, des passagers embarquent pour un vol à destination de Nashville. Comme l'un des passagers tombe très malade suite à un mystérieux virus qui s'apparente aux syndromes de la rage, l'avion doit effectuer un atterrissage d'urgence. Jenny, une hôtesse de l'air inexpérimentée mais décidée, s'assure alors de la sécurité des autres passagers et se rend vite compte que l'appareil et ses occupants sont mis en quarantaine…

pub


Les critiques à propos de ce film

Critique de En quarantaine 2 - Terminal invasion
Par : Damien Taymans

A la question : "la séquelle de En quarantaine, qui recopiait plan par plan de l’hispanique Rec est-elle un remake de la suite du tandem ibérique ?", la réponse est négative. Se dédouanant du refaisage originel, John Pogue, scénariste d’une série d’œuvres dispensables The skulls 2 et 3, Le vaisseau de l’angoisse, Rollerball, réinvestit le terrain de la fiction la plus classique et ne recourt d’ailleurs à la caméra subjective infra-rouge qu’en toute fin de métrage. Ne reste du concept original que la transmission de partenaire en partenaire d’un virus transformant les porteurs en enragés désireux de voir les non-infectés adhérer à leur corporation (de là à parler de zombies, le raccourci est trop rapide). Et le huis clos, évidemment. Bien que le lieu unique d’En quarantaine (un immeuble situé au cœur de Los Angeles, évoqué à plusieurs reprises pour permettre au spectateur de faire le lien), est remplacé par une geôle mobile, en l’occurrence un avion en plein vol. Mais le script de Pogue dévoie ensuite de la piste Plane dead qu’il semblait emprunter et prend place dans un hangar aéroportuaire (d’où la mention "terminal" de l’intitulé vo).

Revenu sur la terre ferme, le phénomène de contagion continue son entreprise de propagation et s’insinue dans chaque recoin de cette nouvelle taule de tôles cernée par les autorités. Intra muros, l’hôtesse de l’air peine à prendre les commandes et à enrayer la progression d’une épidémie en pilotage automatique qui décime, sans aucun scrupule, les passagers du vol à destination de Nashville. A la moulinette hôtesses, casse-couilles de première et de seconde classe, vieillards, femmes enceintes : la bienséance est sacrifiée sur l’autel de l’entertainment, les enjeux dramatiques broyés par la "fun attitude" de cette bande plus trash, jubilatoire et original que son modèle nécrosé par la mécanique plan par plan des frères Dowdle.

En quarantaine 2 trouve, dès son deuxième tiers, son rythme de croisière et offre alors un spectacle à l’humour souvent involontaire qui s’avère plutôt bien troussé et qui fait preuve de suffisamment d’originalité que pour ne pas émousser l’attention du spectateur.


Commentaires sur le film

5 etoiles

coups de coeurCoup de coeur !

Tro bien ce film,mieux que le 1
Mais le 1 ressemble a Rec

19 février 2013 à 23:02 | Par -Imane

Donnez votre avis sur le film !

En résumé
ecrire un commentaire sur le film
;



Galerie photos

photo 36567 photo 36566 photo 36565
Voir la galerie complète

Récentes critiques

affiche du film
The Babysitter
2017
affiche du film
Ça
2017
affiche du film
The Black Room
2016
affiche du film
Spider-Man: Homecoming
2017
affiche du film
Okja
2017
affiche du film
Underworld: Blood Wars
2016
affiche du film
Wonder Woman
2017
affiche du film
Pirates des Caraïbes : La vengeance de Salazar
2017
affiche du film
The End
2016
affiche du film
Small Town Killers
2017

Cinemag

> Feuilleter

Concours

Sondage