Scream queen

Emily Brownell

27 mars 2009 | Par : Damien Taymans

Au moment où les parents du petit Jordy propulsaient leur mioche sur le devant de la scène en essayant de faire gober au public qu’il était une potentielle starlette, le grand-père de la petite Emily se sert de sa petite fille pour une pub de voiture. Un geste apparemment anodin qui va irradier la petite fille et lui inoculer le gène des planches. Depuis, Emily court le cachet et tente les castings, ce qui lui ouvre certaines portes. Côtoyant Ken Foree sur le tournage de Brutal massacre où lui échoit le rôle principal, gambadant fièrement le temps d’une scène muette avec Bruce Willis, la jeune actrice tente de séduire les producteurs en arborant des formes généreuses et un sourire enchanteur. Vous avez, comme Elie, besoin d’une jolie blonde pour un casting ? Envoyez vos candidatures, nous leur donnerons suite...

Vous avez entamé votre carrière dans une publicité à l’âge de 4 ans. N’est-ce pas un peu précoce comme début ?

Bien, mon grand-père était le propriétaire d’une concession automobile locale et il a voulu mettre sa mignonne petite-fille dans un film publicitaire. Vers l’âge de 10 ans, j’ai commencé à écrire ces pièces de Noël pour lesquelles je créais des rôles pour mes plus jeunes frères et sœurs et les dirigeais, tout en tenant le premier rôle moi-même. Nous jouions ensuite ces pièces devant toute la famille lors du réveillon. Je pense qu’une fois que le déclencheur est amorcé, vous ne pouvez plus vous arrêter d’être un interprète.

Quand avez-vous justement découvert cette passion pour le cinéma et la télévision ?

Je me rappelle juste être tombée amoureuse de la télévision et du cinéma et toujours vouloir me déguiser et danser dans la maison. Et ensuite MTV est arrivé et j’ai oublié tout cela. J’étais accro. La première cassette que j’ai jamais achetée, c’était She’s so Unusual de Ciny Lauper quand j’avais cinq ans et je courais autour de ma salle de jeux en chantant « Girls just Want to Have Fun » dans un tutu toute la journée.

Brutal massacre est un mélange de comédie et d’horreur. Adhérez-vous au genre horrifique ?

J’aime tous les genres de films à partir du moment où ils sont basés sur une grande histoire. C’est ce qui est le plus important pour moi, l’histoire. Mais, si je devais choisir un genre précis, je dirais que je suis habituellement attirée vers la comédie noire.

Quand j’avais cinq ans, mon film préféré était Les démons du maïs. Ma mère a tout simplement été folle de me laisser regarder de tels films à un si jeune âge, mais les films d’horreur ne m’ont jamais vraiment effrayée, juste intriguée. En grandissant, je réalisais combien ces films évoquent vraiment des peurs humaines cruciales qui les amènent à la surface, souvent d’une manière conflictuelle. Impossible pour une comédie romantique de faire ça, mais je les aime de toute façon. La Nuit des morts-vivants est mon film d’horreur préféré parce qu’il possède une vraie intensité et qu’un premier visionnement ne suffit pas à en capter l’essence. J’aime aussi les films d’Hitchcock, c’est un vrai génie !

Comment avez-vous intégré le casting de Brutal massacre ?

J’y suis arrivée par l’intermédiaire d’une demande de casting faite sur un site internet nommé NYCastings.

Vous avez réellement débuté au théâtre. Préférez-vous la proximité du public que donne les planches ou le regard froid et impersonnel d’une caméra ?

Difficile question car il n’y a rien de mieux que l’énergie donnée par un public en « live ». Mais j’aime vraiment le cinéma, c’est quelque chose de nouveau et de différent qui me stimule quotidiennement sur le plateau. Vous pouvez devoir lutter la météo, tourner dans le désordre ou être dans un espace extrêmement serré et toujours jouer, ce qui est fun à proprement parler. J’aime également les personnes qui bossent dans le domaine du cinéma. Vous avez obtenu des syndicalistes, des grèves, des costumières, des perchistes et des producteurs qui sont tous si différents et pourtant passionnés. Les gens du théâtre sont… des gens du théâtre. Mais j’aime vraiment les deux.

Comment s’est déroulée la rencontre avec Ken Foree et Mick Garris. Avez-vous convaincu Mick de vous laisser jouer dans son prochain film ?

Je n’ai malheureusement pas croisé Mick Garris mais si vous discutez avec lui, mentionnez-lui que j’aimerais jouer dans Bag of bones. Travailler pour une adaptation de Stephen King doit être génial et j’adorais Hocus Pocus quand j’étais jeune ! Quant à Ken, c’est un type très sympa.

Vous jouez aux côtés de Bruce Willis dans votre nouveau film, The Assassination of a High School President. Avez-vous des scènes ensemble ?

C’était un coup de chance, vraiment. J’ai été juste sélectionnée par le réalisateur pour une petite scène sans textes dans laquelle je peux gambader avec Bruce Willis pendant qu’il hurle sur moi (il était un directeur et j’étais une étudiante). C’était amusant parce que je ne savais pas ce jour-là que Bruce Willis me toucherait.

Hum hum. Effectivement, être effleuré par Bruce doit faire rêver. Hormis cela, quel est votre plus grand rêve ?

Mon rêve est de travailler comme actrice et éventuellement comme scénariste/réalisatrice. Ne pas devoir travailler dans une entreprise ou faire quelque chose d’autre mais bosser dans le divertissement. Parvenir à ce stade où je pourrais rendre aux gens qui m’ont soutenue et aider à mon tour la communauté. Si je pouvais me métamorphoser en Angelina Jolie, ce pourrait être impressionnant.

Mon rôle rêvé serait d’interpréter Courtney Love dans un biopic sur Kurt Cobain. Oh, et mon but actuel serait de jouer dans la saga Twilight. De préférence comme Tanya dans « Breaking dawn ». Et après tout cela, je prendrai ma retraite (rires).

D’autres projets en cours ?

Non, je suis justement en train d’y travailler. Faites-moi savoir si quelqu’un cherche une jolie blonde pour son prochain film…

(Interview réalisée par Damien)

GALERIE

Ajouter un commentaire

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Image du jour

Récentes critiques

affiche du film
Ça
2017
affiche du film
The Black Room
2016
affiche du film
Spider-Man: Homecoming
2017
affiche du film
Okja
2017
affiche du film
Underworld: Blood Wars
2016
affiche du film
Wonder Woman
2017

Cinemag

> Feuilleter

Concours

Sondage