Critique de film

pub

Elsa, Fraulein SS

"Elsa, Fraulein SS"
affiche du film

1943, pendant la seconde guerre mondiale, Hitler fait envoyer un «train-bordel» sur les lignes du front, afin de remonter le moral de ses officiers supérieurs. Elsa Ackermann est la commandante du convoi, truffé de micros. Elle nâ

pub


Extrait - Elsa, Fraulein SS (1977)
Par : Damien Taymans

Les critiques à propos de ce film

Critique de Elsa, Fraulein SS - Fraulein 00
Par : Quentin Meignant
Tags : Perversion / sadisme, Nazis

Tandis que le tournage du très limité Train spécial pour Hitler était en cours, la société (tout aussi limitée) Eurociné décida de lancer dans le même temps celui de Elsa, Fraulein SS qui fut confié à Patrice Rhomm (Helga, la louve de Stilberg). Le sujet du métrage s’approche très fort du film de Payet puisqu’il aborde aussi la question d’un train destiné à « soulager » les officiers allemands du front. Elsa Ackermann, patriote jusqu’au bout des ongles et cochonne en puissance, a donc en charge de surveiller un wagon peuplé de prostituées en tout genre. Elle n’hésite pas à supprimer, selon les ordres, tout soldat ou officier qui se démarque un peu trop du régime hitlérien de l’époque, quitte à passer pour une véritable barbare. Son ancien amant, pas si soumis que ça à l’ordre nazi, décide alors d’agir pour que les atrocités perpétrées par la vilaine perverse cessent.

Ce Elsa, Fraulein SS se démarque considérablement de la veine des nazisploitations dont a usé et abusé la firme Eurociné à la fin des 70’s. Certes, la finalité du métrage reste la même, mais force est d’avouer que le scénario mis en place par Victor Hadria tient plus ou moins la route et offre une alternative intéressante aux fanatiques de nazies cochonnes. En ancrant le récit dans le thème de la résistance et de l’espionnage, Hadria parvient à faire naître un propos plus réfléchi. Les fascistes s’espionnent entre eux, par le biais de micros cachés dans le wagon de passe, tandis qu’un officier collabore avec les Français afin de faire capoter les plans d’Elsa, véritable oreille d’Hitler.

A ce titre, quelques séquences prennent une ampleur considérable et valent à elles seules le détour. Ainsi, lorsque Elsa fait l’amour à un jeune déserteur puceau avant de le faire fusiller, le côté révoltant et abject de la séquence s’avère payant. Bien entendu, il n’en va pas de même avec toutes les séquences et, bien souvent, le film tombe dans des répétitions aussi incompréhensibles que dénuées d’intérêt. La récurrence de certains plans (les bottes d’un SS prêt à monter dans le wagon pour faire son affaire à un quelconque insubordonné) offrent une vue imprenable sur les faiblesses de l’oeuvre. Rhomm, sous le pseudonyme de Mark Stern, s’offre même le luxe de détourner l’une ou l’autre séquence de Train spécial pour Hitler. Ainsi, l’attaque des résistants français sortie tout droit du film de Payet qui mettait en scène l’assaut du train par des brigands russes. Cette scène, reconnaissable car elle montre une sorte de sosie de John Lennon mitraillette en main, censée être le point d’orgue du métrage, tombe forcément à plat, imitant ainsi la quasi totalité d’un film manquant terriblement de rythme. Malgré la plastique formidable d’actrice telles que Patrizia Gori et Malisa Longo, l’ensemble paraît lourd et même presque dénué de sexe.

Se bornant à mettre en scène une pseudo-histoire d’espionnage saupoudrée d’eau de rose, Rhomm en oublie les principes des films de nazisploitation : soumission et sexe. Ces deux préceptes étant presque absents, il ne faut pas s’étonner de voir le film piquer du nez au fil du temps. Dommage car l’idée de base était peut-être la plus prometteuse qu’ait eu en main le réal !


Distribué par


Commentaires sur le film

0 etoiles

2 août 2009 à 20:08 | Par eric
elsa fraulein ss

5 etoiles

coups de coeurCoup de coeur !

daube Daube !

13 janvier 2012 à 01:01 | Par hamza clio

Donnez votre avis sur le film !

En résumé
ecrire un commentaire sur le film
;



Galerie photos

photo 20751 photo 20752 photo 20753 photo 20754 photo 20755 photo 20756
Voir la galerie complète

Récentes critiques

affiche du film
Ça
2017
affiche du film
The Black Room
2016
affiche du film
Spider-Man: Homecoming
2017
affiche du film
Okja
2017
affiche du film
Underworld: Blood Wars
2016
affiche du film
Wonder Woman
2017
affiche du film
Pirates des Caraïbes : La vengeance de Salazar
2017
affiche du film
The End
2016
affiche du film
Small Town Killers
2017
affiche du film
The Circle
2017

Cinemag

> Feuilleter

Concours

Sondage