Critique de film

pub

Elmer le remue-méninges

"Brain damage"
affiche du film

Comment un espiègle, mystérieux et monstrueux petit animal quitte ses trop vieux propriétaires pour faire un pacte avec un jeune homme chez lequel il s'installe. Elmer le comble de visions et de gaieté mais en échange Brian lui fournit la nourriture essentielle a son existence, des cerveaux humains.

pub


Trailer - Elmer le remue-méninges (1988)
Par : Damien Taymans

Les critiques à propos de ce film

Critique d’Elmer le remue-méninges - Envie d’un petit fromage de tête ?
Par : Metzgerin

Brian est un jeune homme sans problèmes, qui mène une vie paisible bien qu’un peu morne, partagée entre sa petite amie et sa collocation avec son frère. Mais un soir, il est réveillé par d’étranges hallucinations aquatiques qui le plongent dans un état de surprise mêlé à une fascination quelque peu naïve. Il fait alors la rencontre avec Elmer, une étrange créature à mi-chemin entre une crotte bleuâtre et un alien bavard, qui vient tout juste d’échapper à la surveillance d’un couple de vieillards qui « s’occupaient » de lui. Effrayé au premier abord, Brian finit par laisser Elmer lui injecter une mystérieuse drogue, qui agit directement sur le cerveau. Mais il ne se rend pas tout de suite compte que la bestiole l’utilise afin de pouvoir se sustenter en cervelles bien fraîches, alors qu’il en plein trip psychotrope…

Deuxième film de Frank Henenlotter, Elmer le remue-méninges est un condensé de trash et d’humour noir, kitch et sanglant à souhait, tourné dans les quartiers les plus chauds de New-York, véritables enfers et ramassis humains. Entre les prostituées, les boîtes de nuit suspectes, les clochards et autre joyeusetés glauquissimes, Elmer pourrait passer pour une créature amusante et sympathique si son repas favori n’était pas les cerveaux des passants… D’ailleurs, le film commence avec un décalage rare qui plonge immédiatement dans une atmosphère digne d’une surdose de LSD. La première hallucination consiste en une vague bleue flash qui inonde la chambre de Brian et fait passer sa lampe pour un astre solaire éblouissant. Mais le delirium tremens continue de plus belle au fur et à mesure que l’addiction s’installe. Car le jeune homme a du mal à supporter le manque, Elmer ne se lassant pas de se fendre la gueule devant le visage pâle et décomposé de son ami. Scène qui en deviendra une des plus marrantes du film ; ceux qui ont déjà entendu Elmer pousser la chansonnette dans son lavabo doivent très certainement s’en rappeler…

Tout le monde connaît les origines des zombies friands de cervelle, sortis des bas-fonds de leurs cimetières pour tailler la croûte. Mais par contre, pour l’heure, la provenance de la bestiole reste plus ou moins inconnue. Le couple de vieux prétendaient qu’Elmer est un Dieu venu d’une ancienne civilisation, qui a connu de nombreuses époques et fait le tour du Monde, au gré de l’endurance de ses hôtes. Car personne n’a su résister bien longtemps au manque de ladite drogue qu’il injecte dans leurs nuques. Le trip est bien trop mémorable pour que quiconque puisse s’en passer, l’addiction jouant également un rôle important… Et la créature ne tient pas trop à quitter ses maîtres, ne sachant pas contrecarrer l’appel de la chair fraîche. Car, sous ses airs inoffensifs, se cache une belle rangée de dents acérées qui fait passer la mâchoire d’un requin pour des quenottes de fillette. Sauter au visage de sa victime potentielle ne suffit pas, encore faut-il avoir un attirail suffisant pour découper le crâne… et Elmer a largement de quoi découper un homme entier en dix petites minutes !

Frank Henenlotter ne fait jamais dans la légèreté ni le sous-entendu, offrant de jolis plans grand-guignolesques et gore au possible : entre les effusions de sang, les allusions sexuelles, les trips à mi-chemin entre un dessin animé des années 90 et un clip de Daft Punk, le spectateur a lui aussi de quoi tourner au psychotisme aigu. Le sexe n’est pas directement présent au début du film, le réalisateur se contentant de sous-entendus douteux. Mais après que Brian a découvert sa petite amie au lit avec son frère (comme quoi, pas évident de concilier la vie de couple et la chasse à la nourriture de son nouvel ami…), les choses commencent à frôler l’impensable : alors qu’une péripatéticienne a tout juste entrepris de faire une petite gâterie à son nouveau client, Elmer débarque, et Brian ne remarque pas que la bestiole vient de prendre la place de son membre… Une scène qui frôle la pornographie de très près, mais la musique et le décor, totalement glauques et décalés, en font un passage mémorable d’une des séries B la plus délirante qu’il existe.

En résumé, Elmer le remue-méninges est une sacrée bobine de genre, faisant passer les créatures de Horribilis pour de ridicules lombrics. A regarder avec des amis fanas de films barrés, à l’estomac bien accroché ! Du mauvais goût pur jus comme on n’en fait plus, mais tellement délirant et décalé qu’il prend aux tripes du début à la fin…

Commentaires sur le film

inconnu au bataillon

0 etoiles

ça donne envie... mais à quand une critique de Watchmen ?....

20 septembre 2009 à 10:09 | Par evil_dead_t_shirt_boy
Critique de Watchmen

0 etoiles

Voici le lien pour les critiques de Watchmen :

http://www.cinemafantastique.net/film2266,Watchmen-Les-gardiens.html

Bien à toi,
Mae-Nak

20 septembre 2009 à 19:09 | Par Mae-Nak
merci bien mais ....

0 etoiles

...la critique de Watchmen était une private joke en lien avec une mini-discussion au Festival Européen du Film Fantastique de Strasbourg entre Metzgerin et moi^^

20 septembre 2009 à 19:09 | Par evil_dead_t_shirt_boy
Critique de Watchmen

0 etoiles

Voici le lien pour les critiques de Watchmen :

http://www.cinemafantastique.net/film2266,Watchmen-Les-gardiens.html

Bien à toi,
Mae-Nak

20 septembre 2009 à 19:09 | Par Mae-Nak
Evil Dead tee shirt ? =)

0 etoiles

Tiens tiens, mais je ne vois pas qui tu es ! Envois moi un mail à l’occasion, ça fait plaisir de se savoir "reconnue" ! =)

12 janvier 2010 à 15:01 | Par Metzgerin

Donnez votre avis sur le film !

En résumé
ecrire un commentaire sur le film
;



Galerie photos

photo 20745 photo 20746 photo 20747 photo 20748 photo 20749 photo 20750
Voir la galerie complète

Récentes critiques

affiche du film
The Babysitter
2017
affiche du film
Ça
2017
affiche du film
The Black Room
2016
affiche du film
Spider-Man: Homecoming
2017
affiche du film
Okja
2017
affiche du film
Underworld: Blood Wars
2016
affiche du film
Wonder Woman
2017
affiche du film
Pirates des Caraïbes : La vengeance de Salazar
2017
affiche du film
The End
2016
affiche du film
Small Town Killers
2017

Cinemag

> Feuilleter

Concours

Sondage