Events

EVENTS - Première parisienne pour Mandragore

16 novembre 2011 | Par : Chroniqueurs

Mandragore à Paris... réussi !

Par Christophe Triollet

Lundi 14 novembre, Metaluna productions organisait au cinéma Grand Action la première projection parisienne de Mandragore, le troisième court-métrage de Fabrice Blin réalisé en 2011. Une histoire étonnante nous plongeant au cœur d’une forêt épaisse où vivent, à l’écart du monde, Marie (Agathe de la Boulaye) et son fils Alex. Elle recueille, soigne et nourrit David (Bruno Slagmulder), un homme nu et à l’agonie qui frappe un soir à sa porte. Son état de santé s’améliore comme par enchantement après l’application d’un cataplasme confectionné à l’aide d’une étrange racine à forme humaine...

Trois ans à peine après avoir réalisé Monsieur Méchant, Fabrice Blin revient sur le devant de la scène avec un court-métrage fantastique de 17 minutes en compétition cette année aux Utopiales de Nantes, sélectionné au Festival du Film Fantastique de Trieste (Italie) et présenté dans de nombreux festivals partout en France (L’Étrange Festival à Strasbourg, Festival Court Métrange à Rennes, Festival Européen du Film Court de Brest) mais aussi en Suisse (LUFF), au Canada (Fantasia) ou encore au Royaume-Uni (Celluloïd Screams).

Découvert au 4ème Festival du Super 8 Fantastique en 1987, durant lequel il arrache le Grand Prix et le Prix du Public pour Handicapman, Fabrice Blin livre avec Mandragore une œuvre plus personnelle, baignée de références au cinéma de genre qu’il affectionne depuis son adolescence. Ainsi, dès le début du film, Bruno Slagmulder campe avec talent le personnage de David que l’on retrouve nu au milieu de nulle part, tel le Terminator (1984) de James Cameron, qui bientôt découvrira et vivra sa destinée.

Mais au-delà de l’héritage assumé du cinéma américain des années 80, les clins d’œil à l’imagerie populaire européenne et aux contes pour enfants permettent au réalisateur de poser un regard très particulier, son regard, le même que l’on retrouve dans la mise en scène très convaincante de Monsieur Méchant. Assurément Jean-Pierre Putters et Fabrice Lambot, les heureux producteurs du film, ne s’y sont pas trompés. Fabrice Blin a quelque chose de différent... Mêlant modernité et tradition, le pari audacieux que représente la réalisation de Mandragore, à l’heure du tout numérique, est parfaitement réussi : une photographie soignée, des images léchées, un montage tiré au cordeau et des effets spéciaux incroyables pour une fin des plus surprenantes. Fabrice Blin a du talent certes, mais plus important encore... une signature !

Commentaires

Excellent, Monsieur Méchant !

16 novembre 2011 | Par fantomedelopera

Ajouter un commentaire

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Image du jour

Récentes critiques

affiche du film
Quelques minutes après minuit
2016
affiche du film
Personal Shopper
2016
affiche du film
Tous en scène
2016
affiche du film
Equals
2015
affiche du film
Sausage Party
2016
affiche du film
Peter et Elliott le dragon
2016

Cinemag

> Feuilleter

Concours

Sondage