News

Dying God - Le premier long de Fabrice Lambot

12 avril 2008 | Par : Quentin Meignant

L’ambition est là, il ne reste donc plus qu’à nous éblouir !

Fabrice Lambot, ce nom ne vous évoquera sans doute rien du tout. Normal quand on sait que ce jeune réalisateur en est à son premier long métrage ! Deux prémisses à cette oeuvre nouvelle : Insanity, premier court du réal qui a été sélectionné dans une vingtaine de festivals dans le monde, dont le BIFFF en 2003 dans la compétition officielle des courts-métrages et Le sang du châtiment, court-métrage d’horreur qui a été notamment sélectionné à Fantasia à Montréal en 2005, signant l’attrait de Lambot pour le genre horrifique et sa détermination à faire avancer celui-ci... Malgré ces apports, le réal reste encore assez inconnu chez nous...

Pourtant, cet homme, qui a pris la route de l’Argentine pour réaliser son métrage, jouit visiblement d’une assez bonne réputation tant sur la toile qu’Outre-Atlantique. Avant cela, il s’était quand même distingué par chez nous en créant un fanzine sur le cinéma fantastique. Il y en a eu six numéros entre 1996 et 1999, tirés à 400 exemplaires.

Sa société de production, Metaluna, a même réussi à attirer.... Lance Henriksen pour mener l’intrigue. Certes, l’acteur aux 140 films n’en est pas à sa première petite production mais l’info a quand même de quoi surprendre.

Le reste du casting est aussi assez impressionnant avec Erin Brown (star de films horrifico-pornographiques), James Horan (Voix de jeux vidéos comme SOCOM ou Avatar), Agathe De La Boulaye (Alien VS Predator),...

Bref, cela a de quoi surprendre pour un film qui, à la base, se veut on ne peut plus modeste. Néanmoins, le buzz qu’il suscite est assez conséquent comme en atteste le MySpace officiel du film et le nombre de réactions (assez enthousiastes) à son sujet.

On en oublierait presque le film à proprement parler qui commence à pointer le bout de son nez en Argentine, en espérant être distribué à l’étranger par la suite. Le synopsis de Dying God est en tout cas court mais vendeur : Un sérial killer commet des sévices particulièrement sadiques sur de jeunes prostituées.

Alors, sorte de The torturer à deux sous ou vraie découverte de qualité ? Le trailer pourrait déjà éclairer un peu plus notre lanterne... En attendant de voir le film de Lambot sur nos écrans !

Ajouter un commentaire

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Cinemag

> Feuilleter

Concours

Sondage