Critique de film

pub

Descendents

"Descendents"
affiche du film

Une enfant de 10 ans se réveille au beau milieu d'un lieu dévasté. Alors qu'elle cherche de la nourriture et d'autres personnes, elle découvre qu'elle est au milieu d'une véritable guerre opposant des militaires masqués à des civils. Les premiers tirant à vue sur les seconds qui semblent souffrir d'infections. Elles finit par découvrir d'autres enfants qui, comme elle, font le même rêve étrange qui les pousse à aller vers la mer...

pub


Trailer - Descendents (2008)
Par : Damien Taymans

Les critiques à propos de ce film

Critique de The Descendents - Chili con carne
Par : Wizzdumb

Dans un monde post-apocalyptique proche, l’air contaminé transforme tous les êtres humains en zombies affamés. Seule la nouvelle génération d’enfants semble immunisée, grâce à une adaptation physique qui aurait fait triquer Darwin : des branchies qui filtrent l’air ambiant. Petit bonus évolutionniste, les zombies ne s’approchent même pas de ces néo-moutards, préférant probablement le corned-beef à l’ancienne au thon génétiquement modifié.

Camille, jeune fillette de neuf ans, « erre dans les plaines, fière, solitaire », son cheval n’est pas son partenaire. Orpheline peu causante, elle vadrouille à travers les paysages dévastés, rencontre des méchants militaires qui dézinguent des méchants zombies, fait probablement caca pendant les innombrables flashbacks qui entrecoupent le film, rencontre d’autres enfants avec qui elle va continuer son petit bout de chemin dans cette dystopie faisandée.

Arrêtons tout de suite le prêt-à-penser politiquement correct : ce n’est pas parce qu’on est un réalisateur chilien que la moindre galette zomblarde devient une métaphore de la dictature de Pinochet. Ce n’est pas parce qu’on intègre des militaires teigneux face à des enfants qu’on peut se revendiquer de la critique sociale à la sauce Romero. Parce que, à ce rythme là, on peut tout de suite considérer Le Retour des Tomates Tueuses comme le plus violent pamphlet écolo-politique contre la multinationale Monsanto et consorts !

Cette mise au point faite, on est sincèrement en droit de se demander quelle était l’intention du réalisateur Jorge Olguin (Angel Negro, Eternal Blood), considéré par certains comme le précurseur du fantastique au Chili. S’essayer à la métaphore poétique façon Skolimowski ? Lorgner vers le minimalisme noir qui allait si bien à The Road ? On a beau chercher, la seule option qui sort du lot est beaucoup plus triviale : la recherche de l’orgasme esthétique. Bien que tourné en DV, de nombreux plans de ce film extrêmement court (70 minutes) cherchent la pose : trains abandonnés, mégapole en flammes à l’arrière-plan, photo désaturée et monochromatique, filtre orange omniprésent pour colorer le ciel (quelqu’un peut lui rappeler qu’on ne l’utilise plus depuis la bande-annonce de Jours de Tonnerre ?), tout à l’image semble orienté pour ressembler à du Jérôme Bosch discount, sans être désagréable pour autant.

Entre ces cartes postales apocalyptiques, une shacky-cam aussi agréable qu’un marteau-piqueur un lendemain de cuite, censée donner le change aux scènes dites d’action. Mais ces dernières sont des redites interchangeables – je t’attaque, je te mords – avec quelques giclées de sang CGI pour varier de temps en temps. Alors, on essaie de trouver l’intérêt dans les personnages, ces enfants livrés à eux-mêmes, mais en vain : on a l’impression d’assister à une resucée de Sa Majesté des Mouches avec des gosses shootés au Lorazépam.

Version contemplative du déjà très faiblard Eaters, cousin éloigné de Colin (l’équivalent zombiesque du cinéma social des frères Dardenne), The Descendents n’est de toute évidence pas l’œuvre du précurseur du genre fantastique chilien, mais bien de son fossoyeur. Alors, un peu d’humilité SVP et on se remet au travail !


Donnez votre avis sur le film !

En résumé
ecrire un commentaire sur le film
;



Galerie photos

photo 18782 photo 18783 photo 18784 photo 18785 photo 18786 photo 18787 photo 18788 photo 18789 photo 18790
Voir la galerie complète

Récentes critiques

affiche du film
Edge of Tomorrow
2014
affiche du film
Ninja Turtles
2014
affiche du film
Colt 45
2013
affiche du film
Sin City: j'ai tué pour elle
2014
affiche du film
Dracula Untold
2014
affiche du film
The Baby
2014
affiche du film
Tokyo Tribe
2014
affiche du film
The Search for Weng Weng
2014
affiche du film
A Girl Walks Home Alone at Night
2014
affiche du film
Zombeavers
2014