Critique de film

Démons

"Demoni"
affiche du film
  • Genre : Horreur - Gore
  • Année de production : 1985
  • Sortie belge : 0000-00-00
  • Réalisateur : Lamberto Bava
  • Pays d'origine : Italie
  • Durée : 1h25
  • Scénariste : Dario Argento, Lamberto Bava, Franco Ferrini, Dardano Sacchetti
  • Musique : Raffaele DeLuca
  • [
  • Bande annonce
  • ]
  • Casting : Urbano Barberini, Natasha Hovey, Karl Zinny, Fiore Argento, Paola Cozzo, Michele Soavi
  • Récompenses : Nominé comme Meilleur Film au Festival de Fantasporto 1986.

Une séance de cinéma est organisée afin de promouvoir un film d'horreur. Deux amies se voient offrir des billet d'entrée et se rendent le soir venu à la séance. Pendant la projection, les événements se déroulant dans le film se reproduisent en réalité...

Les critiques à propos de ce film

Démons - Huis-clos on ne peut plus gore !
Par : Quentin Meignant




Aaaaaah ! Du gore tout ce qu’il y a de plus jouissif ! Il n’y a pas à dire, ça fait parfois du bien de voir un tel film ! Lamberto Bava (réalisateur de The Torturer) sait y faire pour nous mener au bord du dégoût. Son imagination débordante pour inventer de nouvelles techniques de meurtres sanglants nous prouve que le petit monde du gore a eu, a et aura toujours besoin de lui !

Ne vous attendez pas à un scénario fort élaboré (bien que le parallélisme entre ce qui se passe à l’écran et ce qu’il advient des spectateurs dans la salle est assez ingénieux), tout ici est prétexte à des massacres, du sang, du sang et encore du SANG !

Une chose est sûre : nous avons affaire à du gore baroque dans toute sa splendeur : hémoglobine rouge-flash, hurlements incessants et démembrements en tous genres font de ce film à petit budget un bon divertissement. Tout se passe dans l’obscurité du cinéma, ce qui renforce le sentiment d’horreur. Quant aux nombreux plans larges, ils nous placent dans le rôle d’observateurs d’un film de démons, comme les gens dans la salle de cinéma, ce qui nous incite à penser que le réalisateur a voulu créer un deuxième parallélisme. Et c’est réussi : l’angoisse est au rendez-vous !

Bien sûr, ce film ne plaira qu’aux amateurs du genre mais il a le mérite d’exister et d’être une des sommités dans la mouvance gore du cinéma italien dans les 70’s et les 80’s.


Oeuvres liées :

Démons 2 (1986)

Cinemag

> Feuilleter

Concours

Sondage