Critique de film

Zootopie

"Zootopia"
affiche du film
  • Genre : Animation, Comédie
  • Année de production : 2016
  • Sortie belge : 0000-00-00
  • Pays d'origine : USA
  • Durée : 1h48
  • Musique : Michael Giacchino
  • [
  • Bande annonce
  • ]
  • Récompenses :

Zootopia est une ville qui ne ressemble à aucune autre : seuls les animaux y habitent ! On y trouve des quartiers résidentiels élégants comme le très chic Sahara Square, et d’autres moins hospitaliers comme le glacial Tundratown. Dans cette incroyable métropole, chaque espèce animale cohabite avec les autres. Qu’on soit un immense éléphant ou une minuscule souris, tout le monde a sa place à Zootopia ! Lorsque Judy Hopps fait son entrée dans la police, elle découvre qu’il est bien difficile de s’imposer chez les gros durs en uniforme, surtout quand on est une adorable lapine. Bien décidée à faire ses preuves, Judy s’attaque à une épineuse affaire, même si cela l’oblige à faire équipe avec Nick Wilde, un renard à la langue bien pendue et véritable virtuose de l’arnaque…

Les critiques à propos de ce film

Critique de Zootopie - Lapin pas crétin
Par : Samuel Tubez






Avec John Lasseter à la production et les réalisateurs des attrayants Volt et Les mondes de Ralph aux manettes, ce nouveau « Disney sous influence Pixar » sentait bon la comédie farfelue. Ô joie, il s’avère qu’en plus c’est un excellent buddy movie qui n’oublie pas d’être intelligent !

Zootopie est une métropole où les mammifères cohabitent les uns avec les autres. Leur instinct animal a été dompté, chaque créature étant parfaitement évoluée : proies et prédateurs travaillent main dans la main, parfaitement organisés, et tout le monde y est à sa place. La jeune recrue Judy Hopps, première lapine-flic, tente justement de la trouver, sa place, en s’attaquant à une affaire épineuse qu’elle mènera à l’insu de ses supérieurs auprès de Nick Wilde, un renard arnaqueur qui connaît la ville comme sa poche…

C’est à partir de ce postulat simple que les scénaristes des Mondes de Ralph (dont Rich Moore et Jim Reardon, tous deux issus de l’écurie Matt Groening) ont développé une histoire dense aux circonvolutions dignes des meilleurs polars live. Zootopie est d’abord bien sûr drôle par son univers riche en gags visuels et par son duo d’enquêteurs irrésistibles lorgnant vers les meilleurs couples de buddy movie. Captivant, il l’est ensuite grâce à une intrigue qui ravira les plus grands, faite de retournements de situation et embrassant des thématiques sociales autant universelles qu’actuelles. Pour ne rien gâcher et maintenir notre attention tout du long, le métrage fait en outre preuve d’une belle énergie par son rythme parfaitement étudié. On ne s’ennuie jamais et le formidable travail sur la direction artistique est tel que l’on a rarement une impression de « déjà vu ». Autant de qualités propres au département « libéré, délivré » Walt Disney Animation Studios (Bienvenue chez les Robinson, La princesse et la grenouille ou encore Raiponce) qui s’émancipe joliment du classicisme de la compagnie tout en conservant son éternel cachet familial.

Avec des divertissements drôles et malins de la trempe de ce Zootopie, Disney n’invite pas seulement les gamins à harceler leurs parents pour aller consommer au cinéma le plus proche mais convainc aussi les plus grands à emmener leur progéniture dans l’objectif de passer un réel moment de plaisir en famille.


Cinemag

> Feuilleter

Concours

Sondage