Critique de film

When Geek meets Serial Killer

"When Geek meets Serial Killer"
affiche du film
  • Genre : Crime, Comédie
  • Année de production : 2015
  • Sortie belge : 0000-00-00
  • Pays d'origine : Chine, Malaisie, Taïwan
  • Durée : 1h30
  • Musique : Huang Xian Zhe
  • [
  • Bande annonce
  • ]
  • Récompenses :

Un dessinateur de bd tue accidentellement son meilleur ami. Il découvre alors que son pote était avec sa petite amie...

Les critiques à propos de ce film

Critique de When Geek Meets Serial Killer - Ne jamais vendre la peau du geek
Par : Quentin Meignant


Alors que le cinéma asiatique tourne pour l’instant essentiellement autour des thrillers coréens et autres très grosses productions chinoises, quelques pays tentent d’émerger (avec l’appui des cadors de l’Empire du Milieu). C’est le cas de la Malaisie qui a co-produit la comédie d’humour noir When geek meets serial killer en compagnie de Taiwan et de la Chine. Le métrage de Remus Kam, Chin Pei-Chen et Eric Cheng suit un jeune artiste qui, suite à une dispute avec son meilleur ami, tue ce dernier et se rend compte de sa triste condition : entre une petite amie manipulatrice et infidèle, une existence vide de sens et une relation virtuelle qui cache un lourd secret, tous les ingrédients sont réunis pour pour que la situation dégénère.

Débutant de manière très sobre et classique When geek meets serial killer s’installe d’emblée dans une quasi unité de lieu du plus bel effet. Relevant dès lors presque du vaudeville si l’on omet les quelques séquences oniriques (parfaitement exécutées), le métrage prend le temps de mettre en place un comique de situation à toute épreuve.

Bénéficiant d’un développement parfait de la caractérisation de ses personnages et misant sur un anti-héros tout ce qu’il y a de plus adorable, l’ensemble ne tarde pas à faire sourire et à accrocher l’attention du spectateur de la plus belle des manières. Puissant au niveau de l’humour noir, excellent au niveau de l’empathie, When geek meets serial killer brille même par une seconde partie complètement échevelée (une gageure vu l’unite de lieu de mise) et un final tout simplement hilarant.

Hormis quelques longueurs, When geek meets serial killer a sans conteste été l’une des très bonnes surprises du BIFFF 2016 et, par son humour noir et l’excellente caractérisation de ses personnage, constitue l’une des comédies les plus attachantes de l’année. Jouant avec les codes du vaudeville à volonté, les trois réalisateurs sont parvenus à accorder leurs violons pour offrir un véritable bon moment de détente aux spectateurs.


Cinemag

> Feuilleter

Concours

Sondage