Critique de film

Wanted - Choisis ton Destin

"Wanted"
affiche du film
  • Genre : Action - thriller
  • Année de production : 2008
  • Sortie belge : 2008-07-16
  • Réalisateur : Timur Bekmambetov
  • Pays d'origine : USA
  • Durée : 1h50
  • Budget : 65 millions de dollars
  • Scénariste : Michael Brandt, Derek Haas & Chris Morgan d’après l’œuvre de Mark Millar & J.G. Jones
  • Musique : Danny Elfman
  • [
  • Bande annonce
  • ]
  • Casting : James Mc Avoy, Angelina Jolie, Morgan Freeman, Terence Stamp, Common,…
  • Récompenses : aucune

A la mort de son père, un jeune homme découvre que ce dernier était un assassin professionnel. Il est alors recruté par son agence pour reprendre le flambeau...

Les critiques à propos de ce film

Critique de Wanted - Un film qui nique sa race
Par : Samuel Tubez


Timur Bekmambetov n’est pas un cinéaste qui fait dans l’intimiste et le doucereux. Gros foutoir visuel bouffant à tous les rateliers, Night Watch (et sa suite Day Watch qui débarque en ce moment directement en dvd) nous l’avait prouvé dans une ambiance on ne peut plus clipesque. Son style tape à l’oeil a séduit quelques exécutifs aux States et le voici désormais derrière Wanted, l’adaptation d’un comic book peu connu par chez nous. Un film vivement déconseillé aux épileptiques !

Suite au violent décès de son père, un jeune looser découvre que ce dernier était un tueur professionnel oeuvrant pour une organisation criminelle. Recruté par la confrérie en question, il quitte sa vie de merde et rejoint une bande de meurtriers pas comme les autres qui le forment à ses nouvelles activités…

Le film prend exactement le même point de départ que le comics dont il s’inspire en démarrant sur les chapeaux de roues. Très agitée, la première partie ne laisse que peu de répit et enchaîne quelques scènes d’action totalement surréalistes histoire de clouer le bec au spectateur venu faire causette plutôt que pour voir un film (c’est fou le nombre de personnes qui confondent cinéma et bar !). Ensuite, ça se « calme » un peu et notre looser (James McAvoy, qui entre Reviens-moi et ce Wanted fait admirablement bien le grand écart) découvre son nouveau destin en subissant un apprentissage lui aussi relativement surréaliste. Par contre, ce qui ne se calme presque jamais, c’est la mise en scène de Bekmambetov. Pourtant un peu plus « posé » que sur ses œuvres précédentes, l’homme use et abuse d’un maximum d’effets pour en mettre plein la gueule, que ce soit pour filmer une course-poursuite ou pour montrer une scène plus comique (lorsque le héros pète un plomb au bureau, par exemple). On pourrait croire qu’avec une telle omniprésence d’esbroufe, on ne s’ennuie pas mais ça a tout de même tendance à un petit peu gaver son homme, d’autant que cela ne fait pas passer plus facilement la pilule d’une histoire abracadabrante et limitée. Néanmoins, celle-ci a le mérite de flirter avec le fantastique (les capacités hors norme du héros) et surtout, elle ne manque pas de faire couler le sang. Car Wanted n’est pas un produit édulcoré, il est bien violent, faisant gicler généreusement l’hémoglobine lors de fusillades extravagantes et parfois très jouissives (le final dans la bibliothèque). En plus, la touche « sexy mother fucker » est présente grâce à la belle Angelina Jolie accompagnée de ses tatouages. Bref, il y a dans ce produit de quoi se divertir et s’amuser entre la sieste de l’après-midi et l’apéro du soir.

Des flingues, du sang, une jolie pépée et une caméra qui bouge tout le temps, si vous possédez la carte de membre des « amis du portnawak », vous êtes les bienvenus dans la salle ! Par contre, les autres, passez votre chemin, ça vaut mieux.


Cinemag

> Feuilleter

Concours

Sondage