Critique de film

The Piper

"Son-Nim"
affiche du film
  • Genre : Drame, Horreur
  • Année de production : 2015
  • Sortie belge : 0000-00-00
  • Pays d'origine : Corée du Sud
  • Durée : 1h48
  • Musique : Lee Ji-soo
  • [
  • Bande annonce
  • ]
  • Récompenses :

Version coréenne du Joueur de Flûte de Hamelin.

Les critiques à propos de ce film

Critique de The Piper - Grand pipoteur
Par : Samuel Tubez






Version coréenne du Joueur de flûte de Hamelin, The Piper révèle un nouveau talent à suivre du côté du pays du Matin calme : le réalisateur Kim Kwang-tae.

Inconnu au bataillon, le cinéaste livre ici son premier long métrage et impose tout de suite un savoir-faire indéniable. Cadre soigné, mise en scène enlevée virant progressivement au macabre, direction d’acteurs impeccable, Kim Kwang-tae fait en outre preuve d’un réel talent d’écriture en s’étant attaqué au scénario de cette adaptation seul. Reprenant l’essence du conte des frères Grimm décrivant l’arrivée d’un joueur de flûte dans un hameau qui, en échange d’une prime promise par le chef du village, débarrassera les habitants d’une invasion de rats, le coréen transpose avec une facilité presque déconcertante le récit dans son pays natal en y ajoutant un sous-texte politique et des tensions qui rappellent le régime communiste en place.

Si la fable se termine de la même façon que son modèle (peu de surprise pour les connaisseurs, donc) Kwang-tae a néanmoins ajouté suffisamment d’éléments pour créer l’empathie (le gamin du joueur de flûte, absent chez les Grimm) pour pouvoir ensuite virer dans l’horreur à échelle humaine (les habitants du village cachent un terrible secret), tout en conservant la dose adéquate d’ambiguïté. Le conte champêtre vire ainsi progressivement à l’horreur, les paysages verdoyants faisant place à des corps putréfiés, le pittoresque s’effaçant face à la cruauté. A l’image des multiples légendes créées par les frères Grimm, The Piper dévoile ainsi progressivement une cruauté et une horreur prégnante tranchant avec la relative féerie de l’entame. Un joli tour de force pour cette adaptation inattendue orchestrée par Kim Kwang-tae, nouveau-venu dont il ne faudrait pas trop vite oublier le nom...

Avec sa photo et sa mise en scène soignée laissant progressivement place au macabre et à l’ambiguïté, The Piper est une transposition plus que réussie du Joueur de flûte de Hamelin en territoire coréen.


Cinemag

> Feuilleter

Concours

Sondage